Vézéronce

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

la Vézéronce
Illustration
confluence de la Vézéronce avec le Rhône vue depuis Surjoux
la Vézéronce sur OpenStreetMap.
Caractéristiques
Longueur km [1]
Bassin 52 km2 [2]
Bassin collecteur bassin du Rhône
Nombre de Strahler 2
Organisme gestionnaire Fonds Rivières Sauvages
Régime pluvial
Cours
Source source
· Localisation Injoux-Génissiat
· Altitude 1 108 m
· Coordonnées 46° 01′ 37″ N, 5° 44′ 18″ E
Confluence le Rhône
· Localisation Surjoux-Lhopital
· Altitude 260 m
· Coordonnées 46° 01′ 05″ N, 5° 48′ 30″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Résinet, Bérieux
· Rive droite sans
Pays traversés Drapeau de la France France
Départements Ain
Arrondissements Nantua
Cantons Bellegarde-sur-Valserine
Régions traversées Auvergne-Rhône-Alpes
Principales localités Injoux-Génissiat

Sources : SANDRE:« V1020680 », Géoportail, OpenStreetMap

La Vézéronce est une rivière française du département de l'Ain, dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, et un affluent droit du fleuve le Rhône.

Géographie[modifier | modifier le code]

De 7 kilomètres de longueur[1], la Vézéronce prend sa source sur la commune de Injoux-Génissiat à 1 108 mètres d'altitude[3] dans un résurgence[4]. En partie amont, on peut signaler la grotte des Huguenots.

La Vézéronce coule globalement de l'ouest vers l'est dans le Bas Bugey[5], avec un « caractère très torrentiel » et « un réseau semi souterrain »[4].

La Vézéronce conflue, en rive droite du Rhône, sur la commune de Surjoux-Lhopital, à 260 mètres d'altitude[6],[1].

Les cours d'eau voisins sont, dans le sens des aiguilles d'une montre, la Semine affluent de la Valserine au nord, le Rhône à l'est, la Dorches et le Séran au sud et l'Ain à l'ouest

Rose des vents l'Ain la Semine affluent de la Valserine le Rhône Rose des vents
l'Ain N le Rhône
O    la Vézéronce    E
S
l'Ain la Dorches
le Séran
le Rhône

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Dans le seul département de l'Ain, la Vézéronce traverse les deux communes[1] suivantes, dans le sens amont vers aval, de Injoux-Génissiat (source), Surjoux-Lhopital (confluence).

Soit en termes de cantons, la Vézéronce prend source et conflue dans le même canton de Bellegarde-sur-Valserine, le tout dans l'arrondissement de Nantua.

Bassin versant[modifier | modifier le code]

La Vézéronce traverse une seule zone hydrographique « Le Rhône de la Valserine aux Usses » (V102) pour une superficie de 52 km2[2],[7],[note 1].

Géologie[modifier | modifier le code]

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

L'organisme gestionnaire est le Fonds Rivières Sauvages[2],[4].

Affluents[modifier | modifier le code]

La Vézéronce a deux tronçons affluents référencés[1] :

Rang de Strahler[modifier | modifier le code]

Le rang de Strahler de la Vézéronce est donc de deux.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Son régime hydrologique est dit pluvial.

Climat de l'Ain[modifier | modifier le code]

Aménagements et écologie[modifier | modifier le code]

Cascade du Pain de sucre de Surjoux[modifier | modifier le code]

Du au caractère calcaire du sol du Bugey, dans la partie terminale de la Vézéronce, une cascade remarquable, en "pain de sucre" de 20 mètres de haut fait une imposante stalagmite : la cascade du Pain de sucre de Surjoux. La Vézéronce reste très sauvage et la cascade est un des seuls accès à celle-ci tout en aval[4].

Ligne ferroviaire Lyon-Genève[modifier | modifier le code]

Elle est juste en dessous du viaduc ferroviaire construit à partir de 1855, détruit en 1944, et rebatit pour 1948 car appartenant à la ligne de Lyon-Perrache à Genève[8].

ZNIEFF[modifier | modifier le code]

La partie aval du ruisseau de la Vézéronce est une ZNIEFF de type I, de 23 hectares, sur les deux communes de Injoux-Génissiat et Surjoux-Lhopital[9]

Cette partie du ruisseau héberge l'Écrevisse à pattes blanches qui est un excellent indicateur de la qualité de l'eau. La faune référencée par INPN est le sonneur à ventre jaune pour les amphibiens, batraciens, l'écrevisse à pattes blanches pour les malacostracés, le castor et le petit rhinolophe pour les mammifères, le martin-pêcheur d'Europe, le bruant fou, le canard chipeau et le bouvreuil pivoine pour les oiseaux.

Flore[modifier | modifier le code]

Site Rivières Sauvages[modifier | modifier le code]

« La Vézeronce a été reconnue en Espace naturel sensible par le Département de l’Ain en 2016. Elle a été labellisée “Site Rivières Sauvages” en avril 2016 et son programme d’actions correspond au programme Rivières Sauvages prévu sur 4 ans »[4]. La faune est remarquable, avec la présence de l'écrevisse à pattes blanches, du sonneur à ventre jaune, d'insectes aquatiques, et de la truite fario...

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Circle-icons-globe.svg

Les coordonnées de cet article :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. 52 km2 et non 7 km2 comme l'indique le SANDRE dans la fiche de la masse d'eau de cours d'eau de la Vézéronce : mis en catégorie Fiche sandre inexacte, le 7 mai 2020
  2. rd pour rive droite, rg pour rive gauche

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e Sandre, « Fiche cours d'eau - La Vézéronce (V1020680) » (consulté le 6 mai 2020)
  2. a b et c « Rivières de la Dorches et de la Vézéronce », sur patrimoines.ain.fr (consulté le 7 mai 2020)
  3. « Source de la Vézéronce » sur Géoportail (consulté le 6 mai 2020).
  4. a b c d et e « La Vézéronce, des sources à la confluence avec le Rhône », sur www.rivieres-sauvages.fr (consulté le 6 mai 2020)
  5. Géoportail - IGN, « Géoportail » (consulté en 6 ami 2020)
  6. « Confluence de la Vézéronce avec le Rhône » sur Géoportail (consulté le 6 mai 2020).
  7. SANDRE, « Fiche masse d'eau - ruisseau la Vézéronce (DR11030) » (consulté le 6 mai 2020)
  8. « le viaduc de la Vézéronce à Surjoux », sur www.transport-en-commun.fr (consulté le 6 mai 2020)
  9. ZNIEFF 820030799 - partie aval du ruisseau de la Vézéronce sur le site de l’INPN et sa carte sur le site de la DIREN.
Ressource relative à la géographieVoir et modifier les données sur Wikidata :