Solenzara (fleuve)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Solenzara.

la Solenzara
(ruisseau de la Vacca, ruisseau du Renaju, ruisseau de Bavella)
Illustration
la Solenzara sur OpenStreetMap.
Caractéristiques
Longueur 22 km [1]
Bassin 99,7 km2 [2]
Bassin collecteur la Solenzara
Débit moyen 2,33 m3/s (Sari-Solenzara) [2]
Nombre de Strahler 4
Organisme gestionnaire Comité de bassin de Corse[3]
Régime pluvial méridional
Cours
Source col de Bavella (1 218 m)
· Localisation Quenza
· Altitude 1 145 m
· Coordonnées 41° 48′ 11″ N, 9° 13′ 00″ E
Embouchure la mer Tyrrhénienne
· Localisation Solaro
· Altitude m
· Coordonnées 41° 51′ 39″ N, 9° 24′ 01″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Purcaraccia, Fiumicelli, Polischellu
· Rive droite San Petru ou Cannone, Vadina Francese
Pays traversés Drapeau de la France France
Départements Corse-du-Sud, Haute-Corse
Arrondissements Sartène, Corte
Cantons Tallano-Scopamène, Porto-Vecchio, Prunelli-di-Fiumorbo
Régions traversées Corse
Principales localités Sari-Solenzara

Sources : SANDRE:« Y9600520 », Géoportail, Banque Hydro, OpenStreetMap

La Solenzara est un petit fleuve côtier français qui coule dans les départements de Haute-Corse et de Corse-du-Sud, en région Corse, et qui se jette dans la mer Tyrrhénienne, entre Aléria et Porto-Vecchio.

Géographie[modifier | modifier le code]

Elle naît sur le territoire de la commune de Quenza, au sud-est des aiguilles de Bavella (1 662 m), au nord du col de Bavella, à l'altitude 1 145 mètres[4]. Elle s'appelle alors, pour Géoportail, le ruisseau de Bavella, puis le ruisseau du Renaju, le ruisseau de Vacca.

Elle prend dès le début la direction du nord-est, direction qu'elle maintient tout au long de son parcours. L'ensemble de son bassin est très peu peuplé. Elle traverse les territoires des communes de Quenza et de Sari-Solenzara en Corse-du-Sud, et de Solaro en Haute-Corse. Après avoir parcouru 22 kilomètres[1], elle se jette dans la mer Tyrrhénienne sur la côte orientale de l'île, à la limite entre les communes de Sari-Solenzara et de Solaro[4], et au nord du port de plaisance[5] de Solenzara[6].

Les fleuves côtiers voisins sont au nord le Travo et au sud le Cavo[5].

Rose des vents le Travo Aléria Rose des vents
N la mer Tyrrhénienne
O    la Solenzara    E
S
le Cavo Porto-Vecchio

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Dans le département de la Corse-du-Sud, la Solenzara traverse les deux communes et une en Haute-Corse[1], dans trois cantons, dans le sens amont vers aval, de Quenza (source), Sari-Solenzara, Solaro (embouchure).

Soit en termes de cantons, la Solenzara, prend source dans le canton de Tallano-Scopamène, et a son embouchure entre le canton de Porto-Vecchio et le canton de Prunelli-di-Fiumorbo.

Bassin versant[modifier | modifier le code]

La Solenzara traverse une seule zone hydrographique « Cotiers du Travo au Solenzara inclus » (Y960) pour une superficie totale de 133 km2[1]. Ce bassin versant est constitué à 95,41 % de « forêts et milieux-semi-naturels », à 3,37 % de « territoires agricoles », à 1,56 % de « territoires ertificialisés »[1].

Organisme de bassin ou organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

L'organisme gestionnaire est le Comité de bassin de Corse[3], depuis la loi corse du .

Affluents[modifier | modifier le code]

La Solenzara a vingt affluents référencés[1] :

  • le ruisseau de Pampalone (rg[note 1]) 2,1 km sur la seule commune de Quenza avec un affluent :
    • ----- le ruisseau de Trovone (rd) 1,4 km sur la seule commune de Quenza.
  • le ruisseau de Quercitellu (rg) 2,1 km sur la seule commune de Quenza et prenant source dans la forêt communale de Conca près de la Punta di u Spechiu (1 546 m).
  • ----- le ruisseau de San Petru (rd) 5,8 km sur la seule commune de Quenza parallèle, au sud-est, à la Solenzara, c'est-à-dire coulant aussi du sud-ouest vers le nord-est avec deux affluents :
    • le ravin de Volpajola (rd)
    • le ravin de Cannone (rg) avec une ancienne station hydrographique à 1 020 m d'altitude[7]
  • le ruisseau de Polischellu (rg) 4,3 km sur la seule commune de Quenza, coulant de l'ouest vers l'est et ayant pris source au Bocca di Maro (1 634 m).
  • la Purcaraccia (rg) 5,6 km sur la seule communde de Quenza.
  • ----- le ruisseau de Jallicu (rd) 5,3 km sur la seule commune de Sari-Solenzara avec x affluents :
    • le ruisseau de Buzzichellu (rg) 2,3 km sur la seule commune de Sari-Solenzara avec un affluent :
      • le ruisseau de Jallicellu (rg) 2,1 km sur la seule commune de Sari-Solenzara.
    • ----- le ruisseau de Cateraccia (rd) 2,3 km sur la seule commune de Sari-Solenzara.
    • le ruisseau de Ferriate (rg) 3,6 km sur la seule commune de Sari-Solenzara avec un affluent :
      • le ruisseau de Finosella (rg) 3,6 km sur la seule commune de Sari-Solenzara.
    • ----- le ruisseau de Frasselli (rd) 2,7 km sur la seule commune de Sari-Solenzara.
  • le ruisseau de Fiumicelli (rg) 7,1 km km sur les deux communes de Quenza et Solaro, avec le pont de Fiumecelli, avec deux affluents :
    • le ruisseau de Litichine (rg) 3,4 km sur la seule commune de Solaro avec deux affluents :
      • le ruisseau de Ciuntrone (rg) 1,5 km sur les deux communes de Solaro et Quenza.
      • le ruisseau de Bujacone (rg) 2 km sur les deux communes de Solaro et Quenza.
    • ----- le ruisseau de Larone (rd) 1,7 km sur les deux communes de Quenza et Solaro.
  • ----- le ruisseau de Malaspina (rd) 3,1 km sur la seule commune de Sari-Solenzara et prenant source entre la punta Mezzana (562 m) et la Punta di l'Uncinutu (593 m) avec un affluent :
    • le ruisseau de Plutone (rg) 1,8 km sur la seule commune de Sari-Solenzara.
  • le ruisseau de Ciuffatu (rg) 4,7 km sur la seule commune de Solaro avec un affluent :
  • ----- le ruisseau de Gaglioli (rd) 6 km sur la seule commune de Sari-Solenzara avec le pont de Gaglioli et le moulin de Gaglioli avec un affluent :
    • le ruisseau de Padulella (rg) 2,5 km sur la seule commune de Sari-Solenzara.
  • le ruisseau de Buccarona (rg) 2 km sur la seule commune de Solaro.
  • ----- le ruisseau de Vadina Francese (rd) 3,5 km sur la seule commune de Sari-Solenzara et prenant source près du Monastère de l'Assunta Gloriosa avec un affluent :
    • ----- le ruisseau de Prunellu (rd) 2,1 km sur la seule commune de Sari-Solenzara et prenant source près du Monte Santu (599 m).
  • ----- le ruisseau de Castelluciu (rd) 3,3 km sur la seule commune de Sari-Solenzara avec le pont de Castelluciu sur la route départementale D268.
    • le ruisseau de Macchine (rg) 1,9 km sur la seule commune de Sari-Solenzara.
  • le ruisseau de Scalzu (rg) 3,4 km sur la seule commune de Solaro avec un affluent :
    • le ruisseau de Fossi (rg) 2,1 km sur la seule commune de Sari-Solenzara.
  • le ruisseau de Petra Grossa (rg) 2,3 km sur la seule commune de Solaro.
  • ----- le ruisseau de Cannicciu (rd) 1,6 km sur la seule commune de Sari-Solenzara.
  • le ruisseau de Nidicale (rg) 1,8 km sur la seule commune de Solaro.
  • ----- le ruisseau de Perellu (rd) 1 km sur la seule commune de Sari-Solenzara.
  • le ruisseau de Capannelle (rg) 1,9 km sur la seule commune de Solaro.
  • ----- le ruisseau d'Olmiccia (rd) 2,5 km sur la seule commune de Sari-Solenzara et passant au pont de Bacinu.

Rang de Strahler[modifier | modifier le code]

Le rang de Strahler est de quatre par le ruisseau de Fiumicelli, le ruisseau de Litichine, et le ruisseau de Ciuntrone.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

La Solenzara à Sari-Solenzara[modifier | modifier le code]

La Solenzara a été observée depuis le (31 ans) à la station Y9605230, La Solenzara à Sari-Solenzara (Canniciu), à 19 m d'altitude, pour un bassin versant de 99,7 km2[2].

Le module de la Solenzara est de 2,33 m3/s à la station Canniciu de Sari-Solenzara.

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : Y9605230 - La Solenzara à Sari-Solenzara (Canniciu) pour un bassin versant de 99,7 km2 et à 19 m d'altitude[2]
(données calculées sur 42 ans - de 1974 à 2016)

Étiage ou basses eaux[modifier | modifier le code]

À l'étiage, c'est-à-dire aux basses eaux, le VCN3, ou débit minimal du cours d'eau enregistré pendant trois jours consécutifs sur un mois, en cas de quinquennale sèche s'établit à 0,100 m3/s, ce qui reste très acceptable[note 2],[2].

Crues[modifier | modifier le code]

Le QIX 2 est de 290 m3/s, le QIX 5 est 520 m3/s, le QIX 10 est de 680 m3/s, le QIX 20 est de 830 m3/s, et le QIX 50 est de 1 000 m3/s[2].

Le débit instantané maximal a été de 1 580 m3/s le , la hauteur maximale de 800 cm le même jour vers 23:59 heures, et toujours ce même jour, pour des observations sur 42 ans de 1974 à 2016, un débit journalier maximal de 588 m3/s[2]

Lame d'eau et débit spécifique[modifier | modifier le code]

La lame d'eau écoulée dans cette partie du bassin versant de la rivière est de 739 millimètres annuellement, ce qui bien plus du double de la moyenne en France, à 300 mm/an. Le débit spécifique (Qsp) atteint 23,3 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin[2].

Aménagements et écologie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. rd pour rive droite et rg pour rive gauche
  2. environ 4 % du module à 2,33 m3/s

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f Sandre, « Fiche cours d'eau - La Solenzara (Y9600520) » (consulté le 15 novembre 2008)
  2. a b c d e f g et h Banque Hydro - MEDDE, « Synthèse de la Banque Hydro - La Solenzara à Sari-Solenzara (Canniciu) (Y9605230) » (consulté le 23 juin 2011)
  3. a et b « Le Comité de bassin de Corse », sur www.eaurmc.fr (consulté le 11 février 2017)
  4. a et b Géoportail - IGN, « Géoportail » (consulté le 18 juillet 2010)
  5. a et b Office de tourisme de la Côte des Nacres, « Port de plaisance de la Cote des Nacres » (consulté le 18 juillet 2010)
  6. mairie de Sari-Solenzara, « Port de plaisance » (consulté le 18 juillet 2010)
  7. Banque Hydro - MEDDE, « Synthèse de la Banque Hydro - La Cannone à Quenza (DFCI) (1981-1987) (Y9605410) » (consulté le 10 février 2012)
Ressources relatives à la géographieVoir et modifier les données sur Wikidata :