Tourne (ruisseau)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tourne.
la Tourne
(ruisseau de Sardagne)
La Tourne au fond du vallon sous la Cascade, maison des arts du clown et du cirque à Bourg-Saint-Andéol
La Tourne au fond du vallon sous la Cascade, maison des arts du clown et du cirque à Bourg-Saint-Andéol
carte de la commune de Bourg-Saint-Andéol
carte de la commune de Bourg-Saint-Andéol
Caractéristiques
Longueur 6,1 km [1]
Bassin ? [1]
Bassin collecteur le Rhône
Débit moyen 0,041 m3/s (Bourg-Saint-Andéol) [2]
Nombre de Strahler 1[1], 2[3]
Régime pluvial cévenol
Cours
Source plateau du Laoul
· Localisation Bourg-Saint-Andéol
· Altitude 395 m
· Coordonnées 44° 23′ 57″ N, 4° 36′ 12″ E
Confluence le Rhône
· Localisation Bourg-Saint-Andéol en face de Pierrelatte[note 1]
· Altitude 50 m
· Coordonnées 44° 21′ 44″ N, 4° 38′ 55″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche sans
· Rive droite goul de la Tannerie
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Ardèche[note 1]
Arrondissement Privas[note 1]
Canton Bourg-Saint-Andéol[note 1]
Régions traversées Auvergne-Rhône-Alpes
Principales localités Bourg-Saint-Andéol[note 1]

Sources : SANDRE, Géoportail

La Tourne est un ruisseau du département français de l'Ardèche, en région Auvergne-Rhône-Alpes, affluent droit du Rhône.

Deux sources alimentant le ruisseau sont connues pour être un lieu de record de profondeur en plongée souterraine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Émetteur de Saint-Remèze à 200 m de la source
Émetteur de Saint-Remèze à 200 m de la source

Long de 6,1 km[1], le ruisseau de Tourne prend sa source à 395 m d'altitude au quartier de Lauol, sous l'antenne de télécommunications, sur la commune de Bourg-Saint-Andéol; Il s'appelle aussi dans cette partie et sur l'essentiel de son parcours le ruisseau de Sardagne. Le ruisseau descend vers le sud-est dans un maquis, puis passe dans Bourg-Saint-Andéol, au sud du centre-ville avant de ce jeter dans le Rhône, en rive droite.

Communes traversées[modifier | modifier le code]

Le ruisseau de Tourne prend sa source en Ardèche, sur la commune de Bourg-Saint-Andéol et la totalité de son lit se trouve sur cette commune. Seule la confluence se situe à la limite entre Bourg-Saint-Andéol et Pierrelatte, dans le département de la Drôme (le Rhône marque la limite entre les deux départements)[3],[note 1].

En termes de cantons, La Tourne ou le ruisseau de Sardagne prend source et conflue dans le même canton de Bourg-Saint-Andéol, dans l'arrondissement de Privas.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Le ruisseau de Tourne a fait l'objet de mesures hydrologiques de 1983 à 1987[2] à proximité du pont sous la voie ferrée. Ces données confirment le régime pluvial cévenol de ce ruisseau, avec en 1985 un débit annuel de 0,041 m3/s, et un débit maximal de 2,33 m3/s le .

Affluents[modifier | modifier le code]

Le ruisseau de Tourne ne possède aucun affluent référencé[1].

Son rang de Strahler est donc de un. Néanmoins Géoportail trouve quelques ruisseaux affluents tel la Font de Beaume (rd) et le Goul de la Tannerie (rd).

Histoire[modifier | modifier le code]

Bas-relief Mithra (MH) à Bourg-Saint-Andéol.
Bas-relief Mithra (MH) à Bourg-Saint-Andéol.
Lavoir de Tourne à Bourg-Saint-Andéol.

Deux affluents mineurs du ruisseau sont des fontaines vauclusiennes qui alimentent le lavoir de Tourne. Elles avaient, selon les superstitions du Moyen-Âge, la faculté de guérir la lèpre[4]. Le lieu a été classé site pittoresque en 1934. Un bas-relief dédié à Mithra est visible dans le val[5].

Spéléologie[modifier | modifier le code]

Goul de la Tannerie.
Goul du Pont.

Les deux sources vauclusiennes du vallon de Tourne sont des points de départ pour des activités spéléologiques[6], il s'agit du goul de la Tannerie (ou Grand goul) et du goul du Pont (ou Petit goul). Ce réseau karstique est important au point où les limites n'ont toujours pas été atteintes, et des records européens de plongée souterraine ont été établis dans ces « gouls[7] ». En 2014, Xavier Meniscus a atteint la profondeur de 240 m[8].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f La limite communale et départementale est selon Géoportail au milieu du Rhône donc Pierrelatte (dans le canton de Pierrelatte et l'arrondissement de Nyons), étant en rive gauche, le Tourne reste dans la seule commune de Bourg-Saint-Andéol

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Sandre, « Fiche cours d'eau - Ruisseau de Tourne (V4570500) » (consulté le 28 janvier 2015)
  2. a et b Banque Hydro - MEDDE, « Synthèse de la Banque Hydro - La Tourne à Bourg-Saint-Andéol (V4575810) » (consulté le 28 janvier 2015)
  3. a et b Géoportail - IGN, « Géoportail » (consulté le 1er février 2015)
  4. « Valon de Tourne », sur bsa-ville.fr (consulté le 28 janvier 2015)
  5. « Le Val de Tourne », sur lieuxsacres.canalblog.com, (consulté le 28 janvier 2015)
  6. B. Léger, F Vasseur, « Goul de la Tannerie », sur plongeesout.com (consulté le 28 janvier 2015)
  7. Laure Piganiol, « Bourg-Saint-Andéol, Source de la Tourne, Dieu Mythra », sur piganl.net (consulté le 28 janvier 2015)
  8. « Record de plongée souterraine battu pour Xavier Meniscus », sur ledauphine.com, (consulté le 28 janvier 2015)