Aire (rivière de Genève)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aire.
l'Aire
(ruisseau Nant Feigères)
L'Aire près de Lully.
L'Aire près de Lully.
Caractéristiques
Longueur 19,2
10,585 km
[1]
[2]
Bassin ?
Bassin collecteur Rhône
Débit moyen ?
Régime pluvio-nival
Cours
Source Confluence d'affluents prenant source au pied du Salève
Confluence Arve
· Localisation Juste avant la Jonction
· Coordonnées 46° 11′ 57″ N, 6° 07′ 43″ E
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France
Drapeau de la Suisse Suisse
Département Haute-Savoie
Canton Genève

Sources : SANDRE:« V0240560 », Géoportail

L'Aire est une rivière du canton de Genève. Elle prend sa source au pied du Salève, dans le département français de la Haute-Savoie, et se jette dans l'Arve après avoir parcouru 10 585 mètres dont 8 625 m sur le territoire suisse[2].

L'Aire ne prend son nom qu'à partir de Saint-Julien-en-Genevois car elle résulte alors de la confluence de divers affluents dont le Nant d'Ogny, le Nant-de-la-Folle, le Ruisseau de Ternier et l'Arande. Elle parcours alors 1 960 mètres en France.

Selon Sandre, elle est d'une longueur de 19,2 km[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Sur le territoire suisse, l'Aire est canalisée jusqu'à la commune suburbaine d'Onex puis à nouveau libre à la traversée de cette commune puis de celle de Lancy. Elle devient souterraine en arrivant aux portes de Genève. Elle reçoit alors les eaux de la Drize et rejoint ensuite l'Arve, à la hauteur du pont de Saint-Georges, dans laquelle elle se jette par une canalisation souterraine.

La qualité des eaux de l'Aire est médiocre à mauvaise, surtout en été à cause de la sécheresse et de la chaleur. L'Aire a également connu de gros problèmes de pollution, notamment en raison de sa canalisation qui lui faisait accumuler les pesticides d'origine agricole et les eaux usées. Cependant, les travaux de renaturation entrepris en 2003 devraient permettre, au terme de sept ans, la décanalisation de certains tronçons et la renaissance de milieux plus naturels de même que le retour d'espèces qui ont déserté la rivière comme le martin-pêcheur. En juin 2016, les travaux de renaturation de la rivière arrivent à leur terme[3].

Affluents[modifier | modifier le code]

Ses affluents principaux sont le Voiret, la Lissole et la Drize. L'Aire a trois affluents référencés au SANDRE :

  • le Grand Nant, 6,8 km avec quatre affluents ;
  • le ruisseau Nant de Ternier, 8,7 km avec six affluents et de rang de Strahler trois ;
  • le ru des Velues, 2,5 km.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]