Bouvière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Rhodeus amarus

Rhodeus amarus
Description de cette image, également commentée ci-après
Bouvière.
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Super-classe Osteichthyes
Classe Actinopterygii
Sous-classe Neopterygii
Infra-classe Teleostei
Super-ordre Ostariophysi
Ordre Cypriniformes
Super-famille Cyprinoidea
Famille Cyprinidae
Genre Rhodeus

Espèce

Rhodeus amarus
(Bloch, 1782)

Synonymes

  • Cyprinus amarus Bloch, 1782[1] [2]
  • Rhodeus genitalis Walecki, 1863[1] [2]
  • Rhodeus lucinae Walecki, 1863[1] [2]
  • Rhodeus sericeus amarus (Bloch, 1782)[1]
  • Rhodeus sericeus amarus[2]

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

La Bouvière (Rhodeus amarus) est une espèce de petits poissons d'eau douce de la famille des cyprinidés. Elle vit en Europe depuis le bassin du Rhône en France jusqu'à la Neva en Russie.

Systématique[modifier | modifier le code]

Il a été décrit à l'origine comme Rhodeus sericeus par Pallas en 1776[3]. Néanmoins, il a également été décrit par Bloch en 1782 comme Rhodeus amarus. Actuellement, c'est ce dernier nom qui est accepté comme nom scientifique pour la Bouvière européenne[4]. Dans son aire de répartition, c'est la seule espèce de son genre, Rhodeus. C'est un vestige de l'époque où ces bouvières étaient réunies à l'espèce de Sibérie, Rhodeus sericeus.

Description, mode de vie[modifier | modifier le code]

Ce poisson atteint une taille de 5 à 6 cm (12 cm maximum). Il se trouve parmi les plantes dans des eaux peu profondes. Il se nourrit principalement de plantes, et, dans une moindre mesure, de vers, de crustacés, d'insectes et de larves.

Il entretient une relation de parasitisme réciproque avec la moule d'eau douce. C'est un exemple d'interactions durables entre deux espèces :

  • la bouvière pond ses œufs dans la moule, où les alevins se nourrissent du sang de celle-ci ;
  • la moule, ensuite, émet des larves appelées glochidies, qui s'attachent aux branchies ou à la peau de la bouvière, ou d'autres poissons d'eau douce, et croissent dans un kyste jusqu'à ce qu'ils soient prêts à éclore.
Mâle de bouvière au moment de la reproduction. Il prend une teinte rosée, et comme chez d'autres cyprinidés, le tour de la bouche se couvre d'une granulation.


Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jurajda, P. (1998) : « Drift of larval and juvenile fishes, especially Rhodeus sericeus and Rutilus rutilus, in the River Morava (Danube basin) ». Archiv für Hydrobiologie, vol. 141, n. 2, pp. 231-241.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :