Raspille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Raspille
(Tièche)
Image illustrative de l'article Raspille
Caractéristiques
Longueur 15,1 km
Bassin ?
Bassin collecteur Rhône
Débit moyen ?
Régime glaciaire
Cours
Source principale Tièche
· Localisation glacier de la Plaine Morte
· Altitude 2 750 m
· Coordonnées 46° 22′ 52″ N, 7° 32′ 50″ E
Source secondaire Pauja
· Localisation versant ouest du Tschajetuhorn
· Altitude 2 500 m
· Coordonnées 46° 21′ 38″ N, 7° 34′ 35″ E
Confluence des sources Au nord de Viège
· Localisation près du hameau de Raspille
· Altitude 1 100 m
· Coordonnées 46° 19′ 47″ N, 7° 33′ 00″ E
Confluence Rhône
· Localisation Entre Sierre et la forêt de Finges
· Altitude 533 m
· Coordonnées 46° 17′ 44″ N, 7° 33′ 16″ E
Géographie
Pays traversés Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Valais

La Raspille est une rivière du Valais, elle sépare officiellement les deux parties linguistiques du canton, le Haut-Valais et le Bas-Valais.

Parcours[modifier | modifier le code]

Elle a sa source sur la commune de Mollens, mais son eau provient du glacier de la Plaine Morte situé dans le canton de Berne. Lors de la naissance de la rivière derrière les falaises du Col de la Roue, elle passe devant le mur des Faverges, s'engouffre à plus de 10 mètres de profondeur, puis ressort en cascade. À ce moment, la rivière ne s'appelle non pas la Raspille (9,3 kilomètres) mais la Tièche (5,8 kilomètres), et le vallon dans lequel elle coule porte le même nom. Descendant les prairies, entre la cabane des Barras et les falaises de l'Aminona-Petit Bonvin, elle passe à la hauteur du réservoir où prend naissance le Bisse du Tsitorret. C'est là que la rivière change de nom et devient la Raspille. Après cela, elle passe sous le hameau de Cordonna, puis entre Miège et Salquenen afin de se jeter finalement dans le Rhône entre Salquenen et Sierre.

Dans les années 1980, il était prévu de construire un bassin de rétention dans la zone de la Tièche afin d'assurer le ravitaillement en eau de la station de Crans-Montana, mais des organisations écologistes mirent leur véto à la construction.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources[modifier | modifier le code]

  • Carte topographique, Swisstopo

Liens externes[modifier | modifier le code]

Pour l'ensemble des points mentionnés sur cette page : voir sur OpenStreetMap (aide), Google Maps (aide), Bing Maps (aide) (carte limitée à 200 lieux) ou télécharger au format KML (aide).