Nant Brun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nant (homonymie).
le Nant Brun
Le Nant Brun aux deux Nants sur Saint-Jean-de-Belleville
Le Nant Brun aux deux Nants sur Saint-Jean-de-Belleville
L'arrondissement d'Albertville dans l'ancienne région Rhône-Alpes
L'arrondissement d'Albertville dans l'ancienne région Rhône-Alpes
Caractéristiques
Longueur 10,9 km [1]
Bassin environ 50 km2 [2]
Bassin collecteur Rhône
Débit moyen ? (Saint-Jean-de-Belleville)
Nombre de Strahler 3
Régime Nivo-pluvial
Cours
Source Le Grand Coin (2 729 m)
· Localisation Saint-Jean-de-Belleville
· Altitude 2 500 m
· Coordonnées 45° 21′ 03″ N, 6° 25′ 28″ E
Confluence le Doron de Belleville
· Localisation Pont Béroud entre Saint-Martin-de-Belleville et Saint-Jean-de-Belleville
· Altitude 927 m
· Coordonnées 45° 25′ 20″ N, 6° 29′ 24″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche huit ruisseaux dont la Platière et l'Orgentil
· Rive droite quatre ruisseaux
Pays traversés Drapeau de la France France
Départements Savoie
Arrondissement Albertville
Canton Moutiers
Régions traversées Auvergne-Rhône-Alpes
Principales localités Saint-Jean-de-Belleville

Sources : SANDRE, Géoportail

Le Nant Brun est une rivière française du département de la Savoie, en région Auvergne-Rhône-Alpes, et un affluent gauche du doron de Belleville, c'est-à-dire un sous-affluent du Rhône par le doron de Bozel et l'Isère.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le Nant Brun aux deux Nants
Le Nant Brun aux deux Nants

D'une longueur de 10,9 kilomètres[1], le Nant Brun prend sa source sur la commune de Saint-Jean-de-Belleville à 2 500 mètres d'altitude[3], entre le Grand Coin (2 729 m)[4] et les Aiguilles de la Grande Moendaz (2 696 m), près du col du Bonnet du Prêtre (2 461 m).

Il coule globalement du sud vers le nord-est[2].

Il conflue sur les deux communes de Saint-Jean-de-Belleville et Saint-Martin-de-Belleville, à 927 mètres d'altitude[5], près du lieu-dit le pont Béroud et en face du village de Planvillard (1 150 m d'altitude).

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Dans le seul département de la Savoie, le Nant Brun traverse deux communes[1] et un canton :

Soit en termes de cantons, le Nant Brun prend source, traverse et conflue dans le même canton de Moutiers, dans l'arrondissement d'Albertville.

Affluents[modifier | modifier le code]

Le Nant Brun aux deux Nants - le pont
Le Nant Brun aux deux Nants - le pont
Le Nant Brun aux deux Nants - la passerelle
Le Nant Brun aux deux Nants - la passerelle

Le Nant Brun a huit affluents référencés[1] :

Géoportail ajoute en rive droite,

  • la Combe de Prez Bégnay (rd) 1,25 km qui prend source au nord de la pointe de Praz Bégnay (2 421 m) et des rochers de Praz Bégnay (2 541 m).
  • le ravin de Salerme (rd) 1 km qui prend source à l'ouest de la Dent (2 295 m).
  • le ruisseau de l'Arpettaz (rd) 0,7 km prend source à l'ouest de la Pointe de Daillait (20 455 m).
  • le Nant de Clou (rd) 0,5 km

Le rang de Strahler est donc de trois.

Aménagement hydroélectrique[modifier | modifier le code]

EDF a installé une galerie souterraine captant les eaux du Doron des Allues, du Doron de Belleville, du Torrent des Encombres, du Nant Brun (prise d'eau des Deux Nants), du Morel de l'Eau Rousse, du Bridan et du Nant-Pérou. Elle conduit ces dernières au Barrage de la Coche, construit en 1972 et situé à 1 400 m d'altitude. Sa capacité est de 2,1 millions de m3. Ces eaux sont ensuite turbinées à la centrale de La Coche (Commune d'Aigueblanche). C’est sur ce site qu’a été expérimentée la première station de transfert d’énergie par pompage, pour utiliser les excès de KWh d’origine nucléaire en heures creuses. Ces KWh inutilisés servent à pomper et à refouler l’eau du bassin d’Aigueblanche vers la centrale de La Coche.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

La superficie du bassin versant Le Doron de Bozel du Doron de Belleville inclus à l'Isère (W024) est de 664 km2[1].

Le bassin versant du Nant Brun est égal à la superficie de la commune de Saint-Jean-de-Belleville amputé de la partie nord à partir du ruisseau du Gollet soit environ 50 km2[notes 5].

Écologie et tourisme[modifier | modifier le code]

Article détaillé : [Haute vallée du Nant Brun].
Haute vallée du Nant Brun en hiver depuis le col du Mottet.
Haute vallée du Nant Brun en hiver.
Le Nant Brun aux deux Nants - Digitales
Le Nant Brun aux deux Nants - Digitales

La vallée du Nant Brun est une vallée sauvage, avec moins d'aménagement touristiques que sa voisine la vallée des Encombres[8],[9] La vallée du Nant Brun réserve beaucoup de découvertes animales, végétales et écologiques[10], tels que chamois et bouquetin des Alpes, aigle royal, crave à bec rouge, galliformes de montagne[11].

La haute vallée du Nant Brun est une ZNIEFF de type 1 depuis 2007 pour une surface de 2 761 hectares, sur les cinq communes de Châtel, Hermillon, Montaimont, Saint-Jean-de-Belleville et Saint-Martin-de-Belleville sous le numéro 820031304[11]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. le SANDRE 2012 rajoute -?- les deux communes de Saint-Martin-de-Belleville et de Montaimont
  2. a, b, c, d, e et f le SANDRE 2012 rajoute -?- la commune de Saint-Martin-de-Belleville
  3. le SANDRE 2012 rajoute -?- les trois communes de Saint-Martin-de-Belleville, Saint-François-Longchamp et de Montaimont
  4. le SANDRE 2012 rajoute -?- la commune de Saint-François-Longchamp à l'ouest
  5. 59,6 km2 - 10,6 km2 selon évaluation de surface par Géoportail

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Sandre, « Fiche cours d'eau - Le Nant Brun (W0240640) » (consulté le 16 septembre 2012)
  2. a et b Géoportail - Institut géographique national (France), « Géoportail » (consulté le 16 septembre 2012)
  3. Source du Nant Brun sur Géoportail (consulté le 16 septembre 2012).
  4. altitude RANDO, « Le Grand Coin (2730m) par la vallée du Nant Brun » (consulté le 16 septembre 2012)
  5. Confluence du Nant Brun avec le doron de Belleville sur Géoportail (consulté le 16 septembre 2012).
  6. Sandre, « Fiche cours d'eau - Torrent de la Platière (W0240660) » (consulté le 16 septembre 2012)
  7. Geol-Alp un atlas géologique des Alpes françaises, « montagnes du revers sud du Cheval Noir en rive gauche du vallon du Nant Brun » (consulté le 16 septembre 2012)
  8. site perso, « Le Nant Brun - Gite d'étape - Refuge » (consulté le 16 septembre 2012)
  9. Rhône-Alpes.tv, « Le refuge du Nant Brun, Saint-Jean-de-Belleville » (consulté le 16 septembre 2012)
  10. Sébastien Ratel, « OPC Nature - Le Blog » (consulté le 16 septembre 2012)
  11. a et b ZNIEFF 820031304 - Haute vallée du Nant Brun sur le site de l’INPN et sa carte sur le site de la DIREN.