Vançon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Vançon
(Le Vanson)
Pont de la reine Jeanne d'Entrepierres.
Pont de la reine Jeanne d'Entrepierres.
Caractéristiques
Longueur 30,2 km [1]
Bassin 205 km2 [2]
Bassin collecteur le Rhône
Débit moyen ? (Authon)
Nombre de Strahler 3
Organisme gestionnaire SMAVD[2]
Régime nival
Cours
Source au sud-est des Monges (2 016 m)
· Localisation Authon
· Altitude 19 000 m
· Coordonnées 44° 15′ 38″ N, 6° 12′ 31″ E
Confluence la Durance
· Localisation Volonne
· Altitude 472 m
· Coordonnées 44° 07′ 47″ N, 5° 59′ 09″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Verdachon, Authon, Saint-Symphorien, Maurei et Grande Combe
· Rive droite Bastié
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Alpes-de-Haute-Provence
Arrondissement Forcalquier
Cantons Sisteron, Château-Arnoux-Saint-Auban
Régions traversées Provence-Alpes-Côte d'Azur

Sources : SANDRE:« X1120500 », Géoportail, SMAVD[2]

Le Vançon (ou Vanson) est une rivière du sud de la France qui traverse le département des Alpes-de-Haute-Provence, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, et un affluent gauche de la Durance, donc un sous-affluent du Rhône.

Géographie[modifier | modifier le code]

La longueur de son cours d'eau est de 30,2 km[1].

Il prend sa source à Feissal, sur la commune d’Authon, au sud-est des Monges (2 016 m), à 1 900 m d’altitude[3].

Il conflue en rive gauche de la Durance, sur la commune de Volonne, à 472 m d'altitude, en face de la commune d'Aubignosc[note 1],

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Dans le seul département des Alpes-de-Haute-Provence, le Vanson traverse les six communes[1] et en fait cinq[note 1], de l'amont vers l'aval, d'Authon (source), Saint-Geniez, Entrepierres, Sourribes, Volonne (confluence), Aubignosc[note 1].

Soit en termes de cantons, le Vanson prend source dans le canton de Sisteron et conflue dans le canton de Château-Arnoux-Saint-Auban, le tout dans l'arrondissement de Forcalquier

Bassin versant[modifier | modifier le code]

Le Vanson traverse une seule zone hydrographique 'Le Vanson' (X112) pour 205 km2 de superficie[2],[1],[note 2].

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

L'organisme gestionnaire est le SMAVD ou Syndicat Mixte d'Aménagement de la Vallée de la Durance[2].

Affluents[modifier | modifier le code]

Le Vanson a six affluents référencés[1] :

Son rang de Strahler est donc de trois.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Rivière Vançon, en juillet 2004, près de la confluence avec la Durance.
Rivière Vançon, en juillet 2004, près de la confluence avec la Durance.

Au confluent avec la Durance, le Vançon a un bassin versant de 205 km2[2]. Ce bassin peut être touché par des pluies exceptionnelles, même pour la région où le relief montagneux accentue la force des précipitations du climat méditerranéen[4]. Ces pluies peuvent provoquer des crues très importantes : on estime le débit de crue décennale à 150 m3/s, et les crues centennales à 430 m3/s[5].

Le Vançon charrie beaucoup de matériaux : entre 20 000 et 25 000 m3/an[6].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notices d'autoritéVoir et modifier les données sur Wikidata : Fichier d’autorité international virtuel • Bibliothèque nationale de France (données) • Gemeinsame Normdatei

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Le Vanson ne traverse pas la commune d'Aubignosc puisque entiérement en rive droite de la Durance alors que le Vanson est un affluent de rive gauche, et que selon Géoportail la limite communale serait au milieu de la Durance
  2. La superficie de la zone hydrographique X112 'le Vanson' est une "information non disponible" dans la fiche du SANDRE
  3. rd pour rive droite et rg pour rive gauche

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Sandre, « Fiche cours d'eau - Le Vanson (X1120500) » (consulté le 30 avril 2014)
  2. a, b, c, d, e et f Syndicat mixte d'aménagement de la vallée de la Durance (SMAVD), Étude générale de la Durance entre Serre-Ponçon et L'Escale, volet hydraulique et sédimentologie. Bilan de l'état actuel, SMAVD, 2004. p. 18.
  3. Irène Magnaudeix, Pierres assisses, pierres mouvantes : Usages et représentations de la pierre par les habitants du Haut-Vançon, Mane, Les Alpes de Lumière, Forcalquier, 2004. (ISBN 2-906162-73-6), p. 12
  4. SMAVD, op. cit., p. 47.
  5. SMAVD, op. cit., p. 60.
  6. SMAVD, op. cit., p. 66.