Séneçon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Séneçon
Nom vulgaire ou nom vernaculaire ambigu :
l'appellation « Séneçon » s'applique en français à plusieurs taxons distincts.
Description de cette image, également commentée ci-après
Aigrettes d'un séneçon commun,
Senecio vulgaris

Taxons concernés

Parmi la famille des Asteraceae :

On appelle en français « Séneçon » diverses plantes généralement herbacées de la famille des Asteraceae.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le nom « Séneçon » dérive du latin « Senex, senecio » qui signifie « vieillard ». Cela évoque les aigrettes blanches, souvent duveteuses, surmontant les akènes que produisent certains séneçons. Ces inflorescences surmontées de ces aigrettes évoquent de petites têtes de vieillards.

Le genre des séneçons « véritables » est le genre Senecio parmi lequel on retrouve le séneçon commun qui produit ces typiques aigrettes (pappus). Ajoutons à cela plusieurs genres voisins comme Jacobaea.

Ce sont des plantes toxiques car elles contiennent des alcaloïdes pyrrolizidiniques (sénécionine, sénéciphylline…) rassemblés sous l'appellation de « nécines » et dont l'activité toxique se manifeste principalement au niveau du foie où ils provoquent de la cirrhose[1].

Senecio[modifier | modifier le code]

Parmi ce genre, citons :

Jacobaea[modifier | modifier le code]

Dendrosenecio[modifier | modifier le code]

  • Le séneçon géant du Kilimandjaro - Dendrosenecio kilimanjari (Milbr.) E.B.Knox

Parmi les Tephroseris[modifier | modifier le code]

Parmi les Baccharis[modifier | modifier le code]

Parmi les Ligularia[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. René Milcent, François Chau, Chimie organique hétérocyclique, EDP Sciences, , p. 801-802

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :