Besançon (rivière)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Besançon (homonymie).

le Besançon
Illustration
Le Besançon à Domsure.
Caractéristiques
Longueur 14,4 km [1]
Bassin [1]
Bassin collecteur bassin du Rhône
Débit moyen (Condal)
Nombre de Strahler 2
Régime pluvial
Cours
Source sous le Belvédère du Bois de la Roche
· Localisation Montagna-le-Reconduit
· Altitude 356 m
· Coordonnées 46° 27′ 23″ N, 5° 23′ 19″ E
Confluence le Solnan
· Localisation Condal
· Altitude 192 m
· Coordonnées 46° 27′ 39″ N, 5° 16′ 17″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Bief de Ruilla
· Rive droite Bief d'Argent
Pays traversés Drapeau de la France France
Départements Saône-et-Loire, Ain, Jura
Arrondissements Lons-le-Saunier, Bourg-en-Bresse, Louhans
Cantons Saint-Amour, Coligny, Cuiseaux
Régions traversées Bourgogne-Franche-Comté, Auvergne-Rhône-Alpes

Sources : SANDRE:« U3430620 », Géoportail, Banque Hydro

Le Besançon est une rivière française qui coule dans les trois département de l'Ain, du Jura et de Saône-et-Loire et dans les deux régions Bourgogne-Franche-Comté et Auvergne-Rhône-Alpes. C'est un affluent droit du Solnan, et un sous-affluent respectivement de la Seille, de la Saône et du Rhône.

Géographie[modifier | modifier le code]

D'une longueur de 14,4 kilomètres[1], le Besançon prend sa source sur la commune de Montagna-le-Reconduit à 356 mètres d'altitude, sous le Belvédère du Bois de la Roche[2].

Il coule globalement de l'est vers l'ouest[3].

Il conflue avec le Solnan sur la commune de Condal, à 192 mètres d'altitude, près du lieu-dit le Moulin Neuf[4].

Départements, communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Le Besançon traverse les trois département de l'Ain, du Jura et de Saône-et-Loire, traverse cinq communes[1] (ou six communes selon l'Annuaire des Mairies et Villes de France[notes 1],[5]) : Montagna-le-Reconduit, Balanod, Saint-Amour, Domsure et Condal[notes 1].

Le Besançon coule sur trois cantons : il prend sa source dans le canton de Saint-Amour, traverse le canton de Coligny, et conflue dans le canton de Cuiseaux, le tout dans les arrondissements de Lons-le-Saunier, de Bourg-en-Bresse et de Louhans.

Bassin versant[modifier | modifier le code]

La superficie du bassin versant Le Solnan de sa source au Seuvron (U343) est de 178 km2[1].

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

Affluents[modifier | modifier le code]

Le Besançon a deux affluents référencés[1] :

Donc le rang de Strahler est de deux.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

La station hydrologique Le Besançon à Montagna-le-Reconduit, sur la commune source, n'a été ouverte que deux années 1987 et 1988[6], donc ne permet pas d'avoir de statistiques.

Aménagements et écologie[modifier | modifier le code]

En parcourant les Gorges du Besançon, on trouve une ancienne filature, une marbrerie et des fromageries, des ruines de moulins et des lieux-dits Moulin (plusieurs), Moulin Ripaille, la Foule Moulin, l'ancien quartier de la Forge, des cascades et un plan d'eau sur le Bief d'Argent[7].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b L'Annuaire des Mairies et Villes de France rajoute la commune de Varennes-Saint-Sauveur pourtant à plus d'un kilomètre à l'ouest du Solnan et en rive gauche alors que le Besançon est un affluent de rive droite et à l'est du Solnan

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f Sandre, « Fiche cours d'eau - Le Besançon (U3430620) » (consulté le 3 mars 2013).
  2. « Source du Besançon » sur Géoportail (consulté le 3 mars 2013)..
  3. Géoportail - IGN, « Géoportail » (consulté le 3 mars 2013).
  4. « Confluence du Besançon avec le Solnan » sur Géoportail (consulté le 3 mars 2013)..
  5. annuaire-mairie.fr, « Ruisseau Besançon » (consulté le 3 mars 2013)
  6. Banque Hydro - MEDDE, « Synthèse de la Banque Hydro - Le Besançon à Montagna-le-Reconduit (U3436210) » (consulté le 25 novembre 2012).
  7. « Balanod : Gorges du Besançon », sur http://www.saint-amour-jura.fr (consulté le 4 mars 2013).
Ressource relative à la géographieVoir et modifier les données sur Wikidata :