Colostre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
le Colostre
Le Colostre à Riez.
Le Colostre à Riez.
Caractéristiques
Longueur 36,2 km [1]
Bassin 215 km2 [1]
Bassin collecteur le Rhône
Débit moyen ?
Cours
Source source
· Localisation Moustiers-Sainte-Marie
· Coordonnées 43° 53′ 18″ N, 6° 15′ 30″ E
Confluence le Verdon
· Localisation Gréoux-les-Bains
· Coordonnées 43° 45′ 27″ N, 5° 55′ 22″ E
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France
Départements Alpes-de-Haute-Provence, Var
Régions traversées Provence-Alpes-Côte d'Azur

Sources : SANDRE:« X27-0400 », Géoportail

Le Colostre est une rivière française qui prend sa source au col de Saint-Jurs et se jette dans le Verdon à Gréoux-les-Bains.

Géographie[modifier | modifier le code]

La longueur de son cours est de 36,2 km[1]. Le Colostre reçoit les eaux de l'Auvestre à Riez.

Écologie[modifier | modifier le code]

Cette rivière a une écopotentialité significative et était autrefois bien plus riche. « il ne possède plus qu'une seule espèce de poissons (S. trutta) sur six décrites dans la littérature d'archives[2]. Pour l'écrevisse, un dernier fragment de populations indigène (Astacus pallipes) est retranché au niveau des sources[2]. La partie aval du bassin versant se fait en outre envahir par l'écrevisse signal (Pacifastacus leniusculus) », ce qui semble dû à la pollution et à l'artificialisation du cours d'eau (curage, correction du lit...). Le Colostre est en outre aujourd'hui asséché en été sur 50% de son linéaire[2], ce qui semble au moins en grande partie dû à l'irrigation agricole à partir de sources et/ou de la nappe alluviale alimentée par le bassin versant du Verdon[3].

Le Colostre est à nouveau inclus dans l'aire de répartition régionale du castor d'Europe et la Loutre pourrait y être présente[2].

L'origine karstique de la rivière explique l'apport plus ou moins régulier en eau fraîche, et riche en carbonate de calcium[2].

Crues[modifier | modifier le code]

Les dernières crues importantes du Colostre ont eu lieu en

  • en 1960, avec un mètre d'eau dans les rues de Riez et des ouvrages emportés le long de son cours[4] ;
  • en 1987, la crue envahit à nouveau Riez[4] ; le camping inondé à Allemagne, Routes coupées, chemins ruraux impraticables
  • 2006 lors d'un orage stationnaire. Les eaux ont monté de 1 mètre dans les rues de Riez.

Hydronymie[modifier | modifier le code]

Le nom du Colostre (cité dès 1042, Calostica) se forme sur une racine hydronymique * Col, d’origine préceltique[5].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Sandre, « Fiche cours d'eau - Le Colostre (X27-0400) » (consulté le 1er mai 2014)
  2. a, b, c, d et e Paris J & Périat G (2012) Diagnostic écologique du Colostre et de ses principaux affluents, Teleos suisse mars 2012 ; PDF, 67 pages
  3. SOGREAH, ETRM, SIBENSON, BIOTOPE, SCPID et MRE, 2002, Schéma Global de Gestion du Verdon – État des lieux, usages de la rivière. Synthèse réalisée pour le PNR du Verdon. 31 p.
  4. a et b Préfecture des Alpes-de-Haute-Provence, Dossier départemental sur les risques majeurs dans les Alpes-de-Haute-Provence (DDRM), 2008, p. 24
  5. Bénédicte Fénié, Jean-Jacques Fénié, Toponymie provençale, Éditions Sud-Ouest, 2002 (réédition), (ISBN 978-2-87901-442-5), p. 34