Bagnerot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bagnerot
Le parc thermal de Bains-les-Bains sur le Bagnerot.
Le parc thermal de Bains-les-Bains sur le Bagnerot.
Caractéristiques
Longueur 13,4 km [1]
Bassin 45 km2
Bassin collecteur Rhône
Débit moyen 0,75 m3/s (Fontenoy-le-Château)
Nombre de Strahler 1
Régime nivo-pluvial
Cours
Source étang du Void du Fou
· Localisation Xertigny
· Altitude 429 m
· Coordonnées 48° 02′ 27″ N, 6° 21′ 18″ E
Confluence Côney
· Localisation Bains-les-Bains
· Altitude 260 m
· Coordonnées 47° 59′ 27″ N, 6° 13′ 39″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Récourt
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Vosges
Arrondissement Épinal
Canton Val-d'Ajol
Régions traversées Grand Est
Principales localités Bains-les-Bains

Sources : SANDRE:« U0120560 », Géoportail

Le Bagnerot est un cours d'eau du département des Vosges, dans la région Grand Est, dans l'ancienne région Lorraine (France), affluent gauche du Côney donc sous affluent du Rhône, par la Saône.

Géographie[modifier | modifier le code]

Il prend sa source à l'étang du Void du Fou, à 429 mètres d'altitude[2], sur le territoire de la commune de Xertigny.

Au bout de ses 13,4 km[1], il rejoint le Côney, en rive gauche, en aval du Moulin au Bois, à 260 m d'altitude[3]) sur la commune de Bains-les-Bains[4].

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Dans le seul département des Vosges, le Bagnerot traverse les quatre communes[1] suivantes, de l'amont vers l'aval, de Xertigny (source), La Chapelle-aux-Bois, Les Voivres, Bains-les-Bains (confluence).

Soit en termes de cantons, le Bagnerot prend source et conflue dans le nouveau canton du Val-d'Ajol, dans l'arrondissement d'Épinal.

Bassin versant[modifier | modifier le code]

Le Bagnerot traverse une seule zone hydrographique « le Coney du ruisseau Grandrupt inclus au ruisseau de la Fresse inclus » (U012) de 349 km2 de superficie[1]. Ce bassin versant est constitué à 50,37 % de « territoires agricoles », à 46,76 % de « forêts et milieux semi-naturels », à 2,76 % de « territoires artificialisés »[1].

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

Affluents[modifier | modifier le code]

Son principal affluent et le seul référencé[1] est le ruisseau nommé le Récourt (rg[note 1]), longueur : 7,4 km[5]. De nombreux cours d'eau de plus faibles importances rejoignent le Bagnerot le long de son trajet. Citons par exemple :

  • Ruisseau venant de l'étang des Flétrys (rd),
  • Ruisseau venant de l'étang du Grand Bois (rd)
  • Ruisseau venant de l’étang Jean Français (rd),
  • Ruisseau venant de l’étang du Ban Saint-Pierre (rd),
  • Ruisseau à Hardémont (rg), avec l'Étang de la Penotte
  • Ruisseau à La Rappe (rd), (avec l'étang de l'Homme Mort)

Donc son rang de Strahler est de un.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Il n'y a pas de station de mesure de débits sur ce cours d'eau.

La station la plus proche se situe sur le Côney, à Fontenoy-le-Château. Le débit spécifique (ou Qsp) atteint 16,7 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin pour cette rivière. Le module du Bagnerot serait donc d'environ 0,75 m3/s[réf. nécessaire]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. rg pour rive gauche et rd pour rive droite

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f Sandre, « Fiche cours d'eau - Le Bagnerot (U0120560) » (consulté le 16 février 2013)
  2. Source du Bagnerot sur Géoportail (consulté le 7 février 2017).
  3. Confluence du Bagnerot avec le Côney sur Géoportail (consulté le 7 février 2017).
  4. Géoportail - IGN, « Géoportail » (consulté le 7 février 21017)
  5. Sandre, « Fiche cours d'eau - Le Récourt (U0120540) » (consulté le 7 août 2016)