Drouvenant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Drouvenant
Illustration
Le Drouvenant entre Clairvaux-les-Lacs et La Frasnée
Caractéristiques
Longueur 17,8 km
Bassin 110 km2
Bassin collecteur Bassin du Rhône
Régime Pluvio-nival
Cours
Source Centre de Châtel-de-Joux
· Localisation Châtel-de-Joux
· Altitude 750 m
· Coordonnées 46° 31′ 37″ N, 5° 47′ 40″ E
Confluence Ain
· Localisation Patornay
· Altitude 435 m
· Coordonnées 46° 35′ 18″ N, 5° 41′ 55″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Augeon(Raillette)
· Rive droite Cressandon, Sirène
Pays traversés Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Jura
Régions traversées Massif du Jura
Principales localités Clairvaux-les-Lacs

Sources : IGN[1], Sandre[2]

Le Drouvenant est une rivière française située dans le département du Jura et dans le massif du Jura.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le Drouvenant prend sa source dans le village de Châtel-de-Joux, à 750 m d'altitude. Il entaille d'abord le plateau de Champagnole sous forme d'une combe profonde se dirigeant vers le nord-nord-est, puis passe au stade de la reculée à environ de sa source dans la Combe Rosier. Au niveau du village de La Frasnée, il bifurque vers le nord-ouest et rencontre le torrent de la Cascade de la Frasnée qui lui fourni une bonne partie de son débit. Le Drouvenant continu d'entailler le plateau à travers la reculée de La Frasnée pendant 7 km tout en se dirigeant vers l'ouest.

À Clairvaux-les-Lacs, il conflue avec l'Augeon, l'émissaire des deux lacs de Clairvaux et se dirige vers le nord, formant une vallée encaissée peu large et profonde de plus de 60 m entre les villages de Clairvaux et Cogna. Entre Clairvaux et Vertamboz, il se dirige vers l'ouest et entre dans la combe d'Ain. Il rejoint la rivière d'Ain à Patornay[1].

Loisir[modifier | modifier le code]

La rivière est gérée à l'AAPPMA les Pêcheurs Clairvaliens[3].

On peut y pêcher des Truites Fario dites Franc-Comtoises, le Chabot, la Loche franche, le Vairon, le Goujon, le cabot (Chevesne), etc.

Cette une rivière de 1re catégorie, il y a 3 réserves de pêche (elles sont indiquées par les panneaux) :

- Le Drouvenant sur la commune de Boissia

limite amont : 20 m à l’amont de la chute du Moulin Gerdil,

limite aval : partie amont du pont sur la D67.

- Le Drouvenant à Clairvaux-les-Lacs

(de la confluence avec la Raillette jusqu’à la chute en aval de la station d’épuration)

- Le Drouvenant à La Frasnée

Des cascades à la dernière maison du village.

Le ruisseau les Quarts, affluents en rive droite du Drouvenant (Zone de reproduction) (Commune de la Frasnée)

Sur la commune de la Frasnée, il y a une cascade

Centrale hydroélectrique[modifier | modifier le code]

Sur la commune de La Frasnée se trouve une cascade qui fournit une bonne partie du débit du Drouvenant. En aval de cette cascade, on peut retrouver la centrale hydroélectrique de société Paget Elec, mais qui auparavant appartenait à EDF, voici son histoire:

Les trois communes de La Frasnée, Saint-Maurice et Crillat, décident de s’unir dans le Syndicat électrique du Drouvenant pour construire une usine de production d’électricité et ainsi alimenter la population des 3 villages. Il faut quelques années pour sa construction. En 1926, un décret du Président de la république autorise l’exploitation sous le régime de la concession. Les habitants des villages ont droit à une ampoule gratuite par foyer. À la même époque, la Frasnée construit son réseau d’eau potable selon un tracé parallèle aux installations de l’usine. Les villages bénéficient du fonctionnement de l’usine jusque dans les années 1970. EDF, qui assurait jusque-là la maintenance technique, ne veut plus s’occuper des petites centrales. Ce qui pousse le syndicat propriétaire à vendre en 1973. La famille Paget l’exploite depuis sous le régime de la concession puis de l’autorisation, et en 2015, la société Paget Elec obtient l’autorisation de racheter l’usine à l’État. Propriétaire de plein exercice, Paget Elec a entrepris de moderniser l’usine et ses installations : changement de turbines et changement de conduite forcée.

Sur Clairvaux-les-lacs il y a une 2e retenue.

Source: Le Progrès

Vieille retenue sur le Drouvenant près de Clairvaux. (2e retenue)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes
Références
  1. a et b Cartes IGN consultées sur Géoportail.
  2. Sandre, « Fiche cours d'eau - Drouvenant (V2300540) ».
  3. « Parcours de pêche à Clairvaux les lacs dans le Jura - AAPPMA », sur www.lespecheursclairvaliens.com (consulté le 30 décembre 2018)