Ponturin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

le Ponturin
(Ponthurin, Nant de Peisey)
Illustration
Vallée supérieure du Ponthurin, le lac de la Plagne se trouve derrière la cascade au fond de la vallée.
le Ponturin sur OpenStreetMap.
Caractéristiques
Longueur 18,35 km [1]
Bassin 44 km2 [2]
Bassin collecteur le Rhône
Débit moyen 1,44 m3/s (Pont des Lanches à Peisey-Nancroix) [2]
Nombre de Strahler 4
Régime nival
Cours
Source Pointe de la Vallaisonnay (3 020 m)
· Localisation Peisey-Nancroix
· Altitude 2 726 m
· Coordonnées 45° 27′ 27″ N, 6° 49′ 49″ E
Confluence l'Isère
· Localisation Landry
· Altitude 731 m
· Coordonnées 45° 34′ 37″ N, 6° 44′ 14″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Nant Benin, Nant Fesson
· Rive droite ruiiseau du Millet, ruisseau du Poncet
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Savoie
Arrondissement Albertville
Canton Bourg-Saint-Maurice
Régions traversées Drapeau du Auvergne-Rhône-Alpes Auvergne-Rhône-Alpes

Sources : SANDRE:« W0100500 », Géoportail, OpenStreetMap

Le Ponturin, (anciennement orthographié Ponthurin et appelé aussi Nant de Peisey[3], est un torrent français coulant dans les Alpes du département de la Savoie, en région Auvergne-Rhône-Alpes, depuis le massif de la Vanoise, puis dans la vallée de la Tarentaise. C'est un affluent gauche de l'Isère donc un sous-affluent du fleuve le Rhône.

Géographie[modifier | modifier le code]

La longueur de son cours d'eau est de 18,35 km[1].

Le Ponthurin démarre dans le Parc National de la Vanoise, au-dessus du Lac de la Plagne (2 144 mètres d'altitude), en tant que "déversoir"[4], situé pour les randonneurs, à mi-chemin entre le fond de vallée de Rosuel et le Col du Palet (2 652 mètres)[5],[6]. Sa source est sous la Pointe de la Vallaisonnay (3 020 m), sur la commune de Peisey-Nancroix à 2 726 m d'altitude[7].

Il conflue en rive gauche de l'Isère, sur la commune de Landry à 731 m d'altitude[8]. Il coule globalement du sud-est vers le nord-ouest[9].


Après quelques chutes légèrement tumultueuses, le début de son parcours est relativement paisible et sinueux, les troupeaux de vaches pouvant s'y abreuver. Puis il traverse subitement des gorges très escarpées et impressionnantes, sous forme proche d'une cascade.

Une partie de ses eaux est ensuite captée pour alimenter le lac du Chevril du barrage de Tignes.

Il continue dans la vallée de Rosuel (1 556 mètres)(point de départ et d'arrivée des randonneurs)[4], la Gurraz, puis les Lanches. Les torrents-ruisseaux plus petits, bien que pouvant être aussi tumultueux en cas de fortes pluies, du Nant-Bénin et du Nant-Fesson, se déversent dans le Ponturin[10].

De manière tumultueuse et d'un fort courant au printemps lors de la fonte des neiges, et même l'été, il traverse l'impressionnante et escarpée forêt de sapins de la Crase de la Teppe d'Aval (dont la route forestière mène vers les Esserts et les Bauches), proche des localités de Nancroix (1 425 mètres), puis de Peisey-Nancroix en passant par Moulin situé en contrebas. Ce nom est l'origine du "moulin à Rosat", l'un des deux moulins pour fabriquer le pain dans la région. Le torrent était dérivé en amont par un canal qui amenait l’eau sur le moulin, la forge et la scierie fonctionnant tous avec l’énergie du Ponthurin[11].

Le Ponthurin continue dans la vallée en pleine forêt en se dirigeant sur Landry (altitude 724 mètres), dont il traverse la localité juste avant de se jeter en rive gauche dans l'Isère (plus large et de fort courant aussi)[3], entre Bourg-Saint-Maurice et Moûtiers.

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Dans le seul département de la Savoie, le Ponturin traverse les trois communes[1] de Peisey-Nancroix (source), La Plagne Tarentaise, et Landry (confluence).

Soit en termes de cantons, le Ponturin prend source et conflue dans le même canton de Bourg-Saint-Maurice dans l'arrondissement d'Albertville, dans l'intercommunalité communauté de communes Les Versants d'Aime.

Bassin versant[modifier | modifier le code]

Le Ponturin traverse les deux zones hydrographiques « L'Isère du ruisseau du Ponturin inclus au Nant de Tessens inclus » (W010) et « L'Isère du torrent du Reclus au ruisseau du Ponturin » (W004)[1],[note 1].

Les cours d'eau voisins sont l'Isère à l'ouest, au nord-ouest et au nord, au nord-est et à l'est, le Doron de Champagny au sud-est, au sud et au sud-ouest[9].

Rose des vents l'Isère l'Isère l'Isère Rose des vents
l'Isère N l'Isère
O    le Ponturin    E
S
le Doron de Champagny le Doron de Champagny le Doron de Champagny

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

Affluents[modifier | modifier le code]

Le Ponturin a seize tronçons affluents référencés au SANDRE[1] dont un seul de plus de cinq kilomètres de longueur :

  • le Ruisseau Nant Benin (rg[note 2]), 7 km sur les deux communes de La Plagne Tarentaise (source) et Peisey-Nancroix (confluence) avec deux affluents et de rang de Strahler deux.

Le Ponturin a un autre affluent de rang de Strahler trois :

  • le Nant Fesson (rg), 4 km sur la seule commune de Peisey-Nancroix avec deux affluents :
    • le ruisseau de l'Arc (rg), 3,25 km sur la seule commune de Peisey-Nancroix
    • le Grand Nant (rg), 2,13 km sur la seule commune de Peisey-Nancroix avec un affluent :

Les quatorze autres affluents sont de moins de cinq kilomètres de longueur et de rang de Strahler inférieur à trois :

  • le ruisseau de Rosuel (rg), 3 km avec un affluent :
    • le Nant Agotte (rg), 2 km sous le glacier des Pichères
  • le ruisseau des Rossets (rd), 3 km avec un affluent :
    • le ruisseau du Millet (rg), 2 km
  • le Nant Cruet (rd), 3 km avec deux affluents :
    • le Nant de l'Essella (rd), 2 km
    • le Nant Pudret (rd), 2 km sous le glacier du Geay
  • le ruisseau de Poncet (rd), 3 km
  • le Nant Tumelet (rg), 2 km avec un affluent :
    • le Nant de la Coche (rg), 1 km
  • le ruisseau du Prêtre (rd), 2 km sous le glacier du Prêtre sous le Mont Pourri 3 779 m.
  • le ruisseau des Michailles (rd), 2 km
  • le ruisseau des Platières 2 km
  • le Nant Putors (rd), 2 km
  • la Crase du Moulin (rg), 1 km
  • le ruisseau des Glaciers (rd), 1 km sous le glacier des Platières
  • la Crase de la Teppe d'Aval (rg), 1 km
  • le ruisseau de Borbollion (rd), 1 km
  • la Crase de la Teppe d'Amont (rg), 1 km

Rang de Strahler[modifier | modifier le code]

Donc le rang de Strahler du Ponturin est de quatre par ne Nant Fesson.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Son module est de 1,44 m3/s au Pont des Lanches, à 1 522 m d'altitude, pour un bassin versant de 43,5 km2, sur la commune de Peisey-nancroix[2].

Son régime hydrologique est dit de type nival.

Climat de la Savoie[modifier | modifier le code]

Étiage ou basses eaux[modifier | modifier le code]

Le QMNA5 est de 0,271 m3/s soit 19% du module.

Aménagements et écologie[modifier | modifier le code]

Une micro-centrale hydroélectrique est installée sur le Ponturin sur la commune de confluence du Landry de 500 kW et d'une durée de 75 ans. Celle-ci a fait l'objet d'une demande de modification en 2012 avec demandes d'améliorations environnementales[12].

Le parc national de la Vanoise[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paul Mougin, Les torrents de la Savoie, La Fontaine de Siloé, (réimpr. 2001), 1251 p. (ISBN 978-2-8420-6174-6), p. 760-764, Nant de Peisey ou Ponthurin

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Circle-icons-globe.svg

Les coordonnées de cet article :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le SANDRE 2020 n'affiche plus les superficies des zones hydrographiques, ni les répartitions par type de territoires.
  2. rd pour rive droite et rg pour rive gauche

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e Sandre, « Fiche cours d'eau - Le Ponturin (W0100500) » (consulté le 26 août 2013).
  2. a b et c [PDF] « Fiche de débits caractéristiques - Le Ponturin au pont des Lanches (W0105010) selon Électricité de France », sur www.donnees.rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr (consulté le 7 octobre 2020) selon Électricité de France.
  3. a et b Mougin 1914, p. 760.
  4. a et b Jicé, « Lac de la Plagne (2144m) par Les Lanches - Randonnée Vanoise », sur altituderando.com, (consulté le 20 août 2020).
  5. « Le Lac de la Plagne », sur www.visorando.com (consulté le 7 octobre 2020)
  6. « Lac de la Plagne », sur www.tripadvisor.fr (consulté le 7 octobre 2020)
  7. « Source du Ponturin » sur Géoportail (consulté le 7 octobre 2020)..
  8. « Confluence du Ponturin avec l'Isère » sur Géoportail (consulté le 7 octobre 2020)..
  9. a et b Géoportail - IGN, « Géoportail » (consulté le 7 octobre 2020).
  10. « Parc national de la Vanoise - Les usages traditionnels de l'eau », sur www.vanoise-parcnational.fr (consulté le 7 octobre 2020).
  11. « Les artisans de Moulin au début du 20e siècle », sur blogspot.fr (consulté le 20 août 2020).
  12. [PDF] « Avis de l'autorité environnementale sur le projet de modification d'une centrale hydroélectrique sur le Ponturin sur la commune de Landry - Dossier présenté par la SARL Garnier Raffier - Département de la Savoie », sur www.auvergne-rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr (consulté le 7 octobre 2020).
Ressource relative à la géographieVoir et modifier les données sur Wikidata :