Guiers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guiers (homonymie).
Ne doit pas être confondu avec lac de Guiers.
Le Guiers
(Guiers mort, ruisseau de la Saulce, ruisseau des Corbeillers)
Pont sur le Guiers entre les deux villes de  Pont-de-Beauvoisin.
Pont sur le Guiers entre les deux villes de Pont-de-Beauvoisin.
Caractéristiques
Longueur 50 km [1]
Bassin 609 km2 [1]
Bassin collecteur le Rhône
Débit moyen 16 m3/s (Romagnieu) [2]
Régime nivo-pluvial
Cours
Source Col de la Saulce et Lances de Malissard (2 045 m)
· Localisation Saint-Pierre-de-Chartreuse
· Altitude 1 415 m
· Coordonnées 45° 19′ 34″ N, 5° 51′ 27″ E
Confluence le Rhône
· Localisation Saint-Genix-sur-Guiers
· Altitude 212 m
· Coordonnées 45° 36′ 55″ N, 5° 37′ 21″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Ainan
· Rive droite Thiers, Guiers Vif
Pays traversés Drapeau de la France France
Départements Isère, Savoie
Régions traversées Auvergne-Rhône-Alpes

Sources : SANDRE, Géoportail, Banque Hydro

Le Guiers est une rivière française qui naît dans les Préalpes de Savoie, et traverse l'Isère en région Auvergne-Rhône-Alpes. C'est un affluent de la rive gauche du Rhône.

Géographie[modifier | modifier le code]

Cirque de Saint-Même : résurgence du Guiers Vif
Cirque de Saint-Même : résurgence du Guiers Vif.
Le Guiers après le pont François Ier des deux villes de Le Pont-de-Beauvoisin.
Le Guiers après le pont François Ier des deux villes de Le Pont-de-Beauvoisin.

D'une longueur de 50 km[1], le Guiers est la réunion à Entre-Deux-Guiers de deux cours d'eau nés tous deux dans le massif de la Chartreuse, le Guiers VifSaint-Pierre-d'Entremont en Savoie) et le Guiers Mort qui passe à Saint-Laurent-du-Pont. Tous deux traversent la montagne par des gorges pittoresques (les gorges du Guiers Vif et les gorges du Guiers Mort). Il se jette dans le Rhône en aval de Saint-Genix-sur-Guiers (Savoie).

Dans son cours moyen et inférieur, il matérialise la limite entre les départements de la Savoie et de l'Isère, ancienne frontière entre la France et les États de Savoie.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Le bassin versant du Guiers est de 609 km2[1]

Le Guiers à Romagnieu[modifier | modifier le code]

Le débit moyen interannuel du Guiers a été observé et calculé pendant une période de 19 ans à Romagnieu localité située à 5 kilomètres du confluent et toute proche de Saint-Genix-sur-Guiers[2]. Il se monte à 16 m3/s pour une surface de bassin de 575 km2, soit la presque totalité de son bassin versant. La rivière présente des fluctuations saisonnières de débit typiques d'un régime nivo-pluvial à composante nivale, avec une longue période de hautes eaux (novembre à début juin). Les hautes eaux présentent un double sommet. Le premier sommet de 17,5 m3/s en décembre est suivi d'une baisse à 15 m3/s en janvier. Puis les débits s'accroissent jusqu'au deuxième et plus important sommet allant de 20,7 à 22,5 m3/s en mars-avril-mai (avec un maximum en avril). Survient alors une chute rapide des débits, se terminant en une période d'étiage en juillet-septembre, avec baisse du débit moyen mensuel jusqu'à l'étiage au niveau de 9,3 m3/s au mois d'août, ce qui reste assez confortable, comparé aux étiages de la très grande majorité des cours d'eau français.

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : V1534010 Le Guiers à Romagnieu pour 575 km2 de bassin versant[2]
(données calculées sur 20 ans de 1963 à 1982)

Étiage ou basses eaux[modifier | modifier le code]

Aux étiages, le VCN3 peut chuter jusque 2,46 m3/s, en cas de période décennale sèche, ce qui est loin d'être sévère.

Crues[modifier | modifier le code]

Les crues peuvent être assez importantes comme partout dans cette zone, quoique largement inférieures à ce qui prévaut plus au sud dans le bassin versant du Rhône. Le QIX 2 et le QIX 5 valent respectivement 121 et 146 m3/s. Le QIX 10, ainsi que le QIX 20 et le QIX 50 ne sont pas disponibles.

Le débit maximal mesuré à Romagnieu est de 123 m3/s.

Lame d'eau et débit spécifique[modifier | modifier le code]

Au total, le Guiers est une rivière fort abondante, bien alimentée par des précipitations elles aussi abondantes, dans les régions des Préalpes de Savoie. La lame d'eau écoulée dans le bassin versant de la rivière est de 882 millimètres annuellement, ce qui est élevé, mais tout à fait normal dans les départements savoyards. Le débit spécifique (ou Qsp) atteint 27,8 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin.

Affluents[modifier | modifier le code]

Confluence du Cozon et du Guiers Vif à Saint-Pierre-d'Entremont en Savoie.

De la source vers le confluent

  • Le Guiers Vif (rd)
    • Le Cozon, affluent du Guiers Vif
  • Le Guiers Mort
  • Le Thiers ou Tiers ou Tier (rd)
  • L'Ainan

Sites remarquables[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]