Balerne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Balerne
La Balerne au Pont de Pierre à côté du Moulin de Pierre et de la pisciculture
La Balerne au Pont de Pierre à côté du Moulin de Pierre et de la pisciculture
Caractéristiques
Longueur 2,750 km
Bassin 20 km2
Bassin collecteur bassin du Rhône
Débit moyen ?
Régime nivo-pluvial
Cours
Source source de Balerne
· Localisation Mont-sur-Monnet
· Altitude 550 m
· Coordonnées 46° 43′ 06″ N, 5° 51′ 32″ E
Confluence Bief de la Reculée → Ain
· Localisation au croisement de Ney, Monnet-la-Ville et Mont-sur-Monnet
· Altitude 510 m
· Coordonnées 46° 44′ 06″ N, 5° 51′ 36″ E
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France
Départements Jura
Cantons Champagnole
Régions traversées Bourgogne-Franche-Comté

Sources : Géoportail

La Balerne est un petit cours d'eau, affluent du cours supérieur de l'Ain, situé en aval de Champagnole dans le Jura et qui constitue l'exutoire du lac du Fioget.

Géographie[modifier | modifier le code]

La reculée de Balerne

Le mot Balerne viendrait de la déformation du latin "eremus" signifiant "isolé" qu'on retrouve dans le mot "ermite" qui a donné des formes comme « valerne » ou « balerne/balerme », ce que justifierait le site de la petite reculée qui entame le second plateau de Loulle et Mont-sur-Monnet, à une petite dizaine de kilomètres au sud-ouest de Champagnole. Le site jurassien typique est fermé par des falaises percées de cavités dont certaines comme la Balme de Balerne permettent la pratique de la spéléologie[1].

Source de la Balerne au fond de la reculée

La petite rivière longue de 2,750 km prend sa source au fond de la reculée de Balerne sur la commune de Mont-sur-Monnet dans le département du Jura (l'endroit est dénommé « Fontaine des moines »). Elle coule presque entièrement sur le territoire de cette commune jusqu'au Pont de Barrey, sur la route qui relie Champagnole et Ney à Pont-du-Navoy (D471), non loin de sa confluence avec l'Ain. Elle reçoit plusieurs petites sources et résurgences (du lac du Fioget en particulier) ainsi qu'un affluent rive droite, le ruisseau de Drye ou bief de la Reculée de Vers-Cul, qui la rejoint juste avant le Pont de Barrey - ou l'inverse pour le SANDRE qui considère le Bief de la Reculée[2] comme l'affluent de l'Ain[notes 1]-. Son bassin versant est d'environ 20 km2.

Confluent avec le ruisseau du Drye

Aménagements[modifier | modifier le code]

Un établissement de pisciculture a été aménagé au lieu-dit "le Pont de Pierre".

Abbaye de Balerne[modifier | modifier le code]

Bâtiments actuels à l'emplacement de l'ancienne abbaye de Balerne

C'est la situation isolée dans un reculée jurassienne qui a déterminé l'implantation religieuse au tout début du XIIe siècle de la première abbaye de Balerne fondée par des moines bénédictins venus de la vallée d'Aups en Savoie en 1094[3], essaimés eux-mêmes de l'abbaye de Molesmes dont Saint-Robert fonda l'abbaye de Cîteaux en 1098. Balerne sera rattachée par la suite à l'ordre des cisterciens en 1136.

L'abbaye de Balerne en décadence au XVIIIe siècle ne comptait plus que cinq ou six religieux au moment de la Révolution qui fit disparaître l'institution[4]. Il ne reste rien des différents édifices : l'abbaye et ses terres ont été vendues comme bien national en 1793. Les lieux sont aujourd'hui occupés par un bâtiment agricole et une maison d'habitation.

La Balerne près de l'ancienne abbaye

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. et omet de signaler la Balerne

Références[modifier | modifier le code]