Maurian

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
le Maurian
le Torrent Maurian sur la commune de La Grave.
le Torrent Maurian sur la commune de La Grave.
Caractéristiques
Longueur 10,2 km [1]
Bassin ?
Bassin collecteur le Rhône
Débit moyen ?
Nombre de Strahler 3
Organisme gestionnaire SYMBHI - SYndicat Mixte des Bassins Hydrauliques de l'Isère[2]
Régime nival
Cours
Source Aiguilles d'Arves
· Localisation La Grave
· Altitude 2 959 m
· Coordonnées 45° 06′ 50″ N, 6° 20′ 29″ E
Confluence la Romanche
· Localisation La Grave
· Altitude environ 1 475 m
· Coordonnées 45° 02′ 48″ N, 6° 19′ 01″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche sans
· Rive droite six torrents
Pays traversés Drapeau de la France France
Départements Hautes-Alpes
Arrondissement Briançon
Cantons La Grave
Régions traversées Provence-Alpes-Côte d'Azur
Principales localités La Grave

Sources : SANDRE:« W2700560 », Géoportail

Le Maurian est un torrent du département des Hautes-Alpes dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, et un affluent droit de la Romanche, donc un sous-affluent du Rhône par le Drac et l'Isère.

Géographie[modifier | modifier le code]

De 10,2 km de long[1], le Maurian est un torrent prenant sa source aux Aiguilles d'Arves, à 2 959 m d'altitude, et à l'est du glacier Lombard et de l'Aiguille du Goléon 3 427 m)

Il traverse le lac du Goléon à 2 138 m d'altitude[3].

Il conflue en rive droite de la Romanche, sur la commune de La Grave à 1 475 m d'altitude environ.

Commune et canton traversés[modifier | modifier le code]

Dans le seul département des Hautes-Alpes, le Maurian traverse une seule commune[1] : La Grave, et donc un seul canton le canton de La Grave, dans l'arrondissement de Briançon.

Bassin versant[modifier | modifier le code]

La Maurian traverse une seule zone hydrographique La Romanche de sa source au torrent du Ga (W270) de 129 km2 de superficie. Ce bassin versant est constitué à 98,39 % de « forêts et milieux semi naturels », à 1,32 % de « territoires agricoles »[1].

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

C'est le syndicat mixte des bassins hydrauliques de l'Isère qui s'occupe de fédérer les aménagements sur la Romanche[2].

Affluents[modifier | modifier le code]

Le Maurian a six affluents référencés[1]

  • le torrent de Vendrelet (rd) 1,4 km sur la seule commune de La Grave avec un affluent :
    • le torrent de Cuichinet (rg) 1 km sur la seule commune de La Grave.
  • le torrent de Chasse (rd) 4,4 km sur la seule commune de La Grave.
  • le torrent de Puy Garnier (rd) 2,2 km sur la seule commune de La Grave.
  • le torrent du Creppe de l'Ane (rd) 1,2 km sur la seule commune de La Grave.
  • le torrent de Jourragnette (rd) 1,5 km sur la seule commune de La Grave.
  • le torrent de la Combe Longue (rd) 1 km sur la seule commune de La Grave.

Donc son rang de Strahler est de trois.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Aménagements et écologie[modifier | modifier le code]

L'aménagement du cours du Maurian dans sa partie haute pendant le XXe siècle, avec un petit barrage, a mené à la création du lac du Goléon.

De juin à novembre 2016, des travaux sont effectués pour la construction d'un aménagement hydroélectrique[4]. Celui-ci comprend un prélèvement de l'eau au niveau du barrage existant du Goléon, l'enfouissement d'une conduite forcée en fonte, et une centrale hydroélectrique au lieu-dit Le Pré rond. La conduite est posée sous l'itinéraire de randonnée longeant le torrent, en vue d'un impact paysager minimal. Production moyenne prévisionnelle : 8,95 GWh/an[5].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Sandre, « Fiche cours d'eau - Torrent le Maurian (W2700560) » (consulté le 9 décembre 2012)
  2. a et b « La Romanche - 2013-2015 les objectifs du projet Romanche Séchilienne », sur http://www.symbhi.fr (consulté le 14 avril 2015)
  3. Géoportail - IGN, « Géoportail » (consulté le 4 octobre 2016)
  4. « Modification temporaire de l'accès au lac et au refuge du Goléon », sur www.ecrins-parcnational.fr, (consulté le 7 février 2017)
  5. « Panneau Maurian », sur www.ecrins-parcnational.fr (consulté le 7 février 2017)