Hampont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hampont
l'église Saint-Martin
l'église Saint-Martin
Blason de Hampont
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Moselle
Arrondissement Sarrebourg-Château-Salins
Canton Le Saulnois
Intercommunalité Communauté de communes du Saulnois
Maire
Mandat
Guy Boue
2014-2020
Code postal 57170
Code commune 57290
Démographie
Population
municipale
195 hab. (2014)
Densité 17 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 50′ 11″ nord, 6° 34′ 58″ est
Altitude Min. 207 m
Max. 321 m
Superficie 11,23 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte administrative de la Moselle
City locator 14.svg
Hampont

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte topographique de la Moselle
City locator 14.svg
Hampont

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Hampont

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Hampont

Hampont est une commune française située dans le département de la Moselle en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune fait partie du Parc naturel régional de Lorraine[1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Anciens noms[2] : Hampons (XIIe siècle), Anpons (1180), Hanpunt et Hanpont (1263 et 1288), Hudingen et Hampont (1594), Hampont (1793), Hudingen (1915–1918), Hüdingen (1940–1944).
En allemand médiéval : Hudingen.

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Village du Saulnois partagé entre Lorraine et évêché.
  • Huding, ancien village détruit près de Hampont, son ban a été réuni à celui de cette commune[3]. En 1507, on signale encore une ferme de Hundingen à Hampont[4].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1931 1936 Lucien Génois URL Député
mars 1989 en cours Guy Boué SE  

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[6].

En 2014, la commune comptait 195 habitants[Note 1], en diminution de 3,47 % par rapport à 2009 (Moselle : +0,02 %).

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
479 525 520 561 568 536 513 504 483
1856 1861 1871 1875 1880 1885 1890 1895 1900
473 443 421 380 409 378 386 358 348
1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
364 394 326 312 287 302 224 249 242
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014 -
240 226 228 223 212 212 199 195 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Édifices civils[modifier | modifier le code]

  • Regroupement scolaire Robert-Doisneau.

Ouvrage militaire[modifier | modifier le code]

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Martin, néo-romane 1860, construite par les templiers, reconstruite après la guerre.
  • Traces de la chapelle Saint-Éloi dans les vignes vers Morville, citée en 1682.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Theodor Eicke né le 17 octobre 1892 à Hampont, SS-Obergruppenführer, inspecteur des camps de concentration (1934-1939), commandeur de la division SS Totenkopf (1939-1943).
  • Albert Thiam (1921-1998), ébéniste lorrain, né à Hampont en 1921.
  • Lucien Génois, maire d’Hampont, député de la Moselle, conseiller général du canton de Château-Salin, décédé à Hampont le 20 octobre 1939.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie, Décret no 2015-73 du 27 janvier 2015 portant renouvellement du classement du parc naturel régional de Lorraine (région Lorraine), (lire en ligne)
  2. Dictionnaire topographique du département de la Meurthe - Henri Lepage
  3. Gesellschaft für lothringische geschichte und altertumskunde - Jahrbuch, Volumes 35 à 36, 1926.
  4. Denis Mathis, Géohistoire agraire d’un pays lorrain : le Saulnois.
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.
  9. Jean-Claude Laparra, Christian Pautrot, Arsène Felten, Patrice Loiseleux-Ramos, Eugène Nabunsky: Quand la marine impériale bombardait Nancy ; 1916-1917 ; Le Centenaire du “Gros Max” de Hampont, Éditions Gérard Klopp, 2016.