Génicourt-sur-Meuse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Génicourt (homonymie).
Génicourt-sur-Meuse
Église Sainte-Marie-Madeleine.
Église Sainte-Marie-Madeleine.
Blason de Génicourt-sur-Meuse
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Meuse
Arrondissement Verdun
Canton Dieue-sur-Meuse
Intercommunalité Communauté de communes du Val de Meuse et de la Vallée de la Dieue
Maire
Mandat
Jean-François Pérotin
2014-2020
Code postal 55320
Code commune 55204
Démographie
Gentilé Génicourtois
Population
municipale
274 hab. (2014)
Densité 34 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 02′ 12″ nord, 5° 26′ 17″ est
Altitude Min. 203 m
Max. 360 m
Superficie 7,99 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Meuse

Voir sur la carte administrative de la Meuse
City locator 14.svg
Génicourt-sur-Meuse

Géolocalisation sur la carte : Meuse

Voir sur la carte topographique de la Meuse
City locator 14.svg
Génicourt-sur-Meuse

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Génicourt-sur-Meuse

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Génicourt-sur-Meuse

Génicourt-sur-Meuse est une commune française située dans le département de la Meuse, en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Jean-François Pérotin    
mars 2008   Benoît Durand    
  mars 2014 Roger Guérin    
mars 2014 en cours Jean-François Pérotin    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[2],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 274 habitants, en diminution de -1,79 % par rapport à 2009 (Meuse : -1,29 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
330 362 374 361 378 396 401 403 361
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
367 367 355 334 337 312 311 309 281
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
240 232 227 232 305 258 213 172 194
1962 1968 1990 1999 2007 2011 2014 - -
195 170 216 234 277 270 274 - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Le Fort du XIXe siècle appartenant au système Séré de Rivières
  • L'église Sainte-Marie-Madeleine[5] de 1524. Elle a été construite par Nicole d'Apremont et son mari, Philippe de Norroy, représentés sur le vitrail du fond de l'abside. Équipée d'un clocher-donjon à meurtrières surveillant la Meuse. Autel du XVIe siècle. Retables en pierre et ensemble de douze fresques Renaissance.
  • Les Vestiges du château de Génicourt - 55 - Il date du XIIe.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Génicourt-sur-Meuse Blason De gueules à la Marie Madeleine d'argent aux cheveux d'or portant un pot d'onguent du même issant de la pointe et accostée de deux billettes d'argent ; au chef dentelé d'or chargé d'un écusson de sable à la tiercefeuille d'or accosté de deux corbeaux de gueules.
Détails Armoiries composées par R. A. Louis et D.Lacorde proposées à la commune en 2014 et en attente d'adoption.
La représentation de Marie Madeleine est celle du volet droit du Triptyque Braque de Rogier van der Weyden (Musée du Louvre), et non celle de la statue attribuée à Ligier Richier à droite de l’autel de l’église du lieu, statue de gauche.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  2. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  5. Marie-Claire Burnand - La Lorraine gothique - pp. 377-381 - Picard - Paris - 1989 - (ISBN 2-7084-0385-0)