Merschweiller

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
 Ne doit pas être confondu avec Merchweiler.
image illustrant une commune de la Moselle
Cet article est une ébauche concernant une commune de la Moselle.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Merschweiller
Chapelle Notre-Dame-de-la-Paix.
Chapelle Notre-Dame-de-la-Paix.
Blason de Merschweiller
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Moselle
Arrondissement Thionville
Canton Bouzonville
Intercommunalité Communauté de communes du Bouzonvillois et des Trois-Frontières
Maire
Mandat
René Breit
2014-2020
Code postal 57480
Code commune 57459
Démographie
Gentilé Merschweillois
Merschweillerois
Population
municipale
211 hab. (2014)
Densité 37 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 27′ 46″ nord, 6° 25′ 10″ est
Altitude Min. 185 m – Max. 431 m
Superficie 5,76 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte administrative de la Moselle
City locator 14.svg
Merschweiller

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte topographique de la Moselle
City locator 14.svg
Merschweiller

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Merschweiller

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Merschweiller

Merschweiller est une commune française située dans le département de la Moselle, en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ecarts et lieux-dits[modifier | modifier le code]

  • Annexe de Kitzing.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Merschweiller tient son nom d'une puissante famille du pays de Luxembourg qui possédait le château de Mersch, sur l'Eltz, à trois lieues de Luxembourg[1].

  • Merschweiller : Merssweiller (1594), Merckveiler (1681), Meschweiller (1689), Merchweiler (XVIIIe siècle), Merschwiller (1756), Merseveiller (1779)[2], Merschveiler (1793), Mersveillers (1801)[3], Merschweiler (1871-1918). En francique lorrain : Meeschweiler, Meeschweller et Meeschwäiler.
  • Kitzing : Kutssingen en 1594. En francique lorrain : Këtzéngen et Këtzéng.

Sobriquets[modifier | modifier le code]

Sobriquets anciens désignant les habitants :

  • Merschweiller : Di Meeschweiler Stierkäpp (les têtes de taureaux de Merschweiller).
  • Kitzing: Di Këtzénger Kauzen (les chabots de Kitzing).

Histoire[modifier | modifier le code]

Dépendait des anciens duchés de Luxembourg et de Lorraine[2],[4].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Merschweiller Blason Parti d'or à une bande de gueules chargée de trois alérions d'argent, et burelé d'argent et d'azur de dix pièces, au lion de gueules à double queue, armé lampassé et couronné d'or.
Détails

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1977   René Breit    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]


L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du milieu des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[6],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 211 habitants, en augmentation de 16,57 % par rapport à 2009 (Moselle : 0,02 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1861 1866 1871
258 139 223 260 395 410 466 370 349
1875 1880 1885 1890 1895 1900 1905 1910 1921
347 319 320 289 297 310 318 336 292
1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982
281 243 226 220 207 175 180 170 173
1990 1999 2007 2011 2014 - - - -
166 164 182 185 211 - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

Église Saint-Barthélémy.
Chapelle Sainte-Apolline à Kitzing.
  • Ancienne église paroissiale Saint-Barthélémy, située rue du Cimetière ; première église paroissiale de date inconnue détruite au XIXe siècle , après 1834, remplacée par l'actuelle église paroissiale construite rue de l'Ecole
  • Église paroissiale néo-romane Saint-Barthélémy située rue de l'Ecole deuxième église paroissiale, construite au XIXe siècle, après 1834, remplace l'ancienne église paroissiale située dans le cimetière actuel
  • Chapelle Sainte-Apolline à Kitzing, construite : première moitié XIXe siècle
  • Chapelle Notre-Dame-de-la-Paix.



Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Teissier, Recherches sur l'étymologie des noms de lieu et autres, dans la sous-préfecture de Thionville, 1824.
  2. a et b Ernest de Bouteiller, Dictionnaire topographique de l'ancien département de la Moselle.
  3. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Publications de la Société pour la recherche et la conservation des Monuments historiques dans le Grand-Duché de Luxembourg, volume 18, 1863.
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .