Budling

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec Buding, commune limitrophe.
Budling
Église Saint-Quirin.
Église Saint-Quirin.
Blason de Budling
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Moselle
Arrondissement Thionville
Canton Metzervisse
Intercommunalité Communauté de communes de l'Arc mosellan
Maire
Mandat
Norbert Guerder
2014-2020
Code postal 57970
Code commune 57118
Démographie
Population
municipale
181 hab. (2014)
Densité 32 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 20′ 51″ nord, 6° 21′ 23″ est
Altitude Min. 176 m
Max. 343 m
Superficie 5,73 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte administrative de la Moselle
City locator 14.svg
Budling

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte topographique de la Moselle
City locator 14.svg
Budling

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Budling

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Budling

Budling est une commune française située dans le département de la Moselle, en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • D'un nom de personne germanique Bodilus suivi du suffixe -ing/-ingen[1].
  • Buodelinga (950 et XIIe siècle), Buodelingue (1211), Budelanges (1268), Buedelanges (1311-1315), Beudelenges (1356), Budelingen (1425), Budelig (1460 ou 1488), Budlich (1466), Budellingen (1560), Budelingen (1581), Budelingen (1693 - terr. de Kédange), Budelin (1699), Budlingen (1777), Budling (1793), Bidlingen (1871-1918 et 1940-1944).
  • Bidlingen en allemand[2]. Bidléngen en francique lorrain.

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Dépendait jadis de la seigneurie de Busbach[3].
  • Cette paroisse dépendait de l'évêché de Trèves jusqu'au Concordat de 1801. L'ex-paroisse du Hackenberg fut alors incorporée au diocèse de Metz.
  • À partir de 1804, la localité de Budling prit le titre paroissial et groupa autour de l'église du Hackenberg les hameaux de Veckring, Helling et Budling.
  • À la fin du XIXe siècle, l'ancienne paroisse du Hackenberg se trouva divisée en trois succursales indépendantes : Buding (1802), Budling et Veckring.

Busbach[modifier | modifier le code]

Busbach (alias Bousbach et Bisbach) était autrefois un château féodal, chef-lieu d'une seigneurie qui appartenait à l'abbaye de Bouxières, seigneurie dont le titulaire réunissait tous les degrés de juridiction. L'abbaye de Bouxières parait avoir conféré cette seigneurie en fief à divers seigneurs. En 1589, Valentin Faust de Stromberg se qualifiait seigneur de Busbach et Bertrange. La seigneurie de Busbach ne relevait pas de la prévôté de Thionville, mais de la petite prévôté de Koenigsmacher[3].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Budling Blason Ecartelé aux 1 et 4 d'or à l'aigle de gueules, et aux 2 et 3 de gueules au vautour d'or[4].
Détails

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1983 en cours Jean-Gérard Guirkinger    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[6],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 181 habitants, en augmentation de 7,74 % par rapport à 2009 (Moselle : 0,02 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1861 1866 1871
353 347 302 825 773 751 654 706 692
1875 1880 1885 1890 1895 1900 1905 1910 1921
616 625 631 617 227 229 206 184 169
1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982
184 206 192 168 155 175 162 162 173
1990 1999 2004 2009 2014 - - - -
158 157 159 168 181 - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Édifices civils[modifier | modifier le code]

  • Passage de la voie romaine Metz-Trèves.
  • Château de Busbach probablement construit au XVe siècle ; restauré au XVIe siècle, détruit en 1794, la ferme et le moulin existent jusque vers 1920. C'était le chef-lieu d'une seigneurie de laquelle dépendaient Weckring, Buding, Helling, Elzing, Breistroff et Budling en 1756.

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Quirin construite en 1872.

Édifices militaires[modifier | modifier le code]

Budling est au cœur de la ligne Maginot avec la présence d'un des ouvrages construits à partir de 1930, l'ouvrage du Billig, à proximité de l'ouvrage du Hackenberg dont la partie ouest s'étend vers Budling.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Toponymie générale de la France: Tome 2 - Ernest Nègre.
  2. Bouteiller - Dictionnaire topographique de l'ancien département de la Moselle, rédigé en 1868.
  3. a et b Publications de la Société pour la Recherche et la Conservation des Monuments Historiques dans le Grand-Duché de Luxembourg, Volume 18, 1863.
  4. http://www.genealogie-lorraine.fr/blasons/index.php?dept=57&blason=BUDLING
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .