Rorbach-lès-Dieuze

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Rorbach-lès-Dieuze
Rorbach-lès-Dieuze
Mairie
Blason de Rorbach-lès-Dieuze
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Moselle
Arrondissement Sarrebourg-Château-Salins
Intercommunalité Communauté de communes du Saulnois
Maire
Mandat
Étienne Bouche
2020-2026
Code postal 57260
Code commune 57595
Démographie
Gentilé Rorbachois, Rorbachoises
Population
municipale
50 hab. (2018 en diminution de 16,67 % par rapport à 2013)
Densité 12 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 49′ 51″ nord, 6° 50′ 37″ est
Altitude Min. 217 m
Max. 252 m
Superficie 4,21 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Sarrebourg
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton du Saulnois
Législatives Quatrième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Rorbach-lès-Dieuze
Géolocalisation sur la carte : Moselle
Voir sur la carte topographique de la Moselle
City locator 14.svg
Rorbach-lès-Dieuze
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Rorbach-lès-Dieuze
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Rorbach-lès-Dieuze

Rorbach-lès-Dieuze est une commune française située dans le département de la Moselle, en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune fait partie du Parc naturel régional de Lorraine[1].

Communes limitrophes de Rorbach-lès-Dieuze
Cutting
Zommange Rorbach-lès-Dieuze Loudrefing
Guermange Belles-Forêts

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Rorbach-lès-Dieuze est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[2],[3],[4].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Sarrebourg, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 87 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[5],[6].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des forêts et milieux semi-naturels (48,3 % en 2018), une proportion identique à celle de 1990 (48,3 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : forêts (48,3 %), prairies (21,1 %), terres arables (13,5 %), eaux continentales[Note 3] (9,6 %), zones agricoles hétérogènes (6,1 %), zones industrielles ou commerciales et réseaux de communication (1,5 %)[7].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[8].

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Rorbach in comitatu Saraburg (966), Rorebach (1327), Rorbach alias Hetrorbach (1594), Rhorbach (1779), Robach (1793).

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Bataille de Rorbach, le 17 aout 1914 :

Lecture et analyse des différents livres de route des unités ayant participé à l'opération.

À 17 h 30 une violente canonnade se fait attendre dans le secteur de Rorbach. À la suite d’un compte rendu reçu à 18 h 45 à la 31 DI en provenance du chef de corps du 96e RI qui commande le détachement composé de deux bataillons du même régiment, d'une compagnie du génie 16/1 et d'un escadron du 1er hussard, les éléments de 31e DI qui occupent Bisping sont mis en alerte. Lors du débouché de la tête de la colonne du bois de la grande forêt, les unités sont prises sont le feu d’une canonnade. Le clairon sonne alors l’assaut et à 18 h 30 la crête dominante Rorbach face Cutting est gagnée. Un premier arrêt est alors ordonné, car l’ennemi peu nombreux a fui derrière la deuxième crête. Aux coups de fusils de l’infanterie française répond le canon allemand qui provoque de lourdes pertes. L’ordre est donné de se porter en arrière du village et d’un regroupement par unité pour lancer un nouvel assaut .A 19 h la canonnade se tait, aucune troupe n’est intervenue. Le 96e RI a dû stopper son débouché de Rorbach sur le canal des Salins. Dans cette opération le 96e RI aura un officier de tué, 4 de blessés et 8 hommes de troupes tués et 80 de blessés. Le 1e Hussard aura lui 1 tué le cavalier Barascut et 2 blessés le cavalier Parebosch et un plus grièvement le brigadier Marmier qui décédera de ses blessures à l’hôpital de Dijon. La compagnie du génie 16/1 à 1 tué le sapeur Taucon et 4 blessés dont le commandant la compagnie le capitaine Becque blessé par un éclats d’obus et qui sera évacué le lendemain sur l’hôpital de Lunéville ainsi que les deux sapeurs Courbes et Delrieu tandis que l’adjudant Sigayret blessé légèrement qui va continuer son service.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Rorbach-lès-Dieuze Blason
De gueules à trois bandes courbées d'argent, un roseau de sinople brochant sur le tout.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1995 1997 Roger Bouche    
1997 En cours Étienne Bouche    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[10].

En 2018, la commune comptait 50 habitants[Note 4], en diminution de 16,67 % par rapport à 2013 (Moselle : −0,32 %, France hors Mayotte : +1,78 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
108138150177206219191191208
1856 1861 1871 1875 1880 1885 1890 1895 1900
182171176157154149126142106
1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
988364645157566261
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012 2017
415057504953546051
2018 - - - - - - - -
50--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12]. |recens-prem.)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Maisons anciennes à colombage.

Édifice religieux[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Jean-Baptiste
  • Église Saint-Jean-Baptiste 1859 : clocher 1907 ; chaire XVIIIe siècle.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Les eaux continentales désignent toutes les eaux de surface, en général des eaux douces issues d'eau de pluie, qui se trouvent à l'intérieur des terres.
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie, Décret no 2015-73 du 27 janvier 2015 portant renouvellement du classement du parc naturel régional de Lorraine, (lire en ligne)
  2. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  3. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  4. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  5. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Sarrebourg », sur insee.fr (consulté le ).
  6. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  7. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  8. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  9. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.