Erstroff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Erstroff
Erstroff
Église de l'Exaltation-de-la-Sainte-Croix
Blason de Erstroff
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Moselle
Arrondissement Forbach-Boulay-Moselle
Intercommunalité Communauté d'agglomération Saint-Avold Synergie
Maire
Mandat
Jean-Claude Bohn
2020-2026
Code postal 57660
Code commune 57198
Démographie
Gentilé Erstroffois
Population
municipale
194 hab. (2017 en diminution de 8,92 % par rapport à 2012)
Densité 38 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 58′ 50″ nord, 6° 46′ 35″ est
Altitude Min. 227 m
Max. 278 m
Superficie 5,05 km2
Élections
Départementales Canton de Sarralbe
Législatives Quatrième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Erstroff
Géolocalisation sur la carte : Moselle
Voir sur la carte topographique de la Moselle
City locator 14.svg
Erstroff
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Erstroff
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Erstroff

Erstroff est une commune française située dans le département de la Moselle et le bassin de vie de la Moselle-est, en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Village-rue situé, à vol d'oiseau, à 20 km de l'Allemagne, 45 km de Metz, 50 km de Nancy, 80 km de Strasbourg.

Communes limitrophes d’Erstroff
Freybouse
Grostenquin Erstroff
Francaltroff

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Erstorf (1179), Erstroff (1441), Engelstroff (1544), Erstorff (1595), Herstroff (1656), Erstroff (1756), Ersdroff (1784), Erstroff (1793), Ersdorf (1871-1918).
  • Erschtroff en francique lorrain.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
septembre 1945 mars 1959 Jean Lehmann    
mars 1959 mars 1977 Victor Berrusweiller    
mars 1977 mars 2001 Marcel Fabert    
mars 2001 mars 2014 Maurice Belvoix    
mars 2014 en cours Jean-Claude Bohn    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[3].

En 2017, la commune comptait 194 habitants[Note 1], en diminution de 8,92 % par rapport à 2012 (Moselle : -0,28 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1861 1866 1871
430473515525553567461442420
1875 1880 1885 1890 1895 1900 1905 1910 1921
412376326315304260250260218
1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982
208202208189204200211206208
1990 1999 2005 2010 2015 2017 - - -
206177184209199194---
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Édifice religieux[modifier | modifier le code]

  • Chapelle de Saint-Elloy. Aujourd’hui disparue, elle était édifiée à l’emplacement de l’église actuelle ; elle fut attribuée en bénéfice ecclésiastique par institution du 11 septembre 1633 au R.P. Michel de Sainte-Sabine, prêtre-ermite du diocèse de Metz.[6]
  • Église de l'Exaltation-de-la-Sainte-Croix. Construite en 1781, elle fut détruite dans l’incendie provoqué par les bombardements de la libération, le 19 novembre 1944 ; elle fut reconstruite dans les années 1950.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Erstroff Blason
Écartelé: aux 1er et 4e d'argent à la fasce de gueules, aux 2e et 3e de sinople à la croix latine d'or posée sur un mont de trois coupeaux du même.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b M. de Bouteiller, Dictionnaire topographique de l'ancien département de la Moselle : comprenant les noms de lieu anciens et modernes, Paris, Imprimerie nationale, (lire en ligne)
  2. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  6. Fr. Pierre Doyère, moine de Wisques, « Michel de Sainte-Sabine, prêtre-ermite (1570 ? – 1650 ?) », Bulletin de la Société d’étude du XVIIe siècle - n° 19,‎ (lire en ligne)