Chaillon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Chaillon
Chaillon
Église Saint-Rémi
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Meuse
Arrondissement Commercy
Canton Saint-Mihiel
Intercommunalité Communauté de communes Côtes de Meuse Woëvre
Maire
Mandat
Stéphane Mettavant
2014-2020
Code postal 55210
Code commune 55096
Démographie
Gentilé Chaillonnais
Population
municipale
111 hab. (2016 en augmentation de 12,12 % par rapport à 2011)
Densité 9,6 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 56′ 53″ nord, 5° 38′ 26″ est
Altitude Min. 239 m
Max. 393 m
Superficie 11,54 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Meuse

Voir sur la carte administrative de la Meuse
City locator 14.svg
Chaillon

Géolocalisation sur la carte : Meuse

Voir sur la carte topographique de la Meuse
City locator 14.svg
Chaillon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Chaillon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Chaillon

Chaillon est une commune française située dans le département de la Meuse, en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune fait partie du parc naturel régional de Lorraine[1].

Toponymie[modifier | modifier le code]


Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2014 Jean-Pierre Olek    
mars 2014 En cours Stéphane Mettavant    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[3].

En 2016, la commune comptait 111 habitants[Note 1], en augmentation de 12,12 % par rapport à 2011 (Meuse : -2,33 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
312469449498545550540551531
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
483492498465452401387377342
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
327301291165198173164156185
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
150116101108105106979695
2013 2016 - - - - - - -
104111-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La commune compte un monument historique, la Butte de Châtillon, époque romaine aménagée par les romains en poste de garde et d'observation pour contrôler le passage de la voie romaine reliant Saint-Mihiel à Hattonchâtel [6].

  • Église Saint-Rémi, la première se situait à l'entrée du village, reconstruite en 1841, en 1851 le cimetière est également déplacé et les ossements qu'il contenait déposés dans un monument au centre du nouveau cimetière, en 1907 effondrement du clocher, dévastée au cours de la Première Guerre mondiale, il subsistait les murs de la nef, la base des piliers et trois niveaux du clocher, reconstruite en 1929.
  • Motte castrale de Chaillon inscrite au titre des monuments historiques par arrêté du 3 décembre 1990[7].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Archives départementales des Vosges, Série H, Clergé régulier avant 1790, Répertoire numérique détaillé établi par André Philippe, archiviste départemental (1905-1937), présenté par Raymonde Florence, Epinal 1924 / 2004 : p. 137 à 181 : 7 H Prieuré du Saint-Mont : Les archives sont importantes ; elles sont riches notamment pour quelques localités telles que Bayon, Dommartin-lès-Remiremont (depuis le XIIIe siècle), Saint-Amé (depuis le XIVe siècle), et Saint-Étienne-lès-Remiremont (depuis le XIIIe siècle). Biens du prieuré (Sommaire du fond VII H : p. 141) : *Bayon, La Bresse et Biffontaine ; *Dommartin-lès-Remiremont ; *Éloyes et Laveline-du-Houx ; *Ramonchamp et Rancourt ; *Remiremont ; *Rupt ; *Saint-Amé ; *Saint-Étienne ; *Saint-Nabord, Le Thillot et Vagney ; *Les Vallois et Chaillon (Meuse) ; *Divers

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie, Décret no 2015-73 du 27 janvier 2015 portant renouvellement du classement du parc naturel régional de Lorraine, (lire en ligne)
  2. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  6. « Motte castrale (ancienne) », notice no PA00106687, base Mérimée, ministère français de la Culture
  7. « Notice n°PA00106687 », sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture