Schneckenbusch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Schneckenbusch
Mairie
Mairie
Blason de Schneckenbusch
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Moselle
Arrondissement Sarrebourg-Château-Salins
Canton Phalsbourg
Intercommunalité Communauté de communes de Sarrebourg - Moselle Sud
Maire
Mandat
Rémy Bier
2014-2020
Code postal 57400
Code commune 57637
Démographie
Gentilé Schneckenbuschois
Population
municipale
297 hab. (2014)
Densité 140 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 42′ 17″ nord, 7° 04′ 42″ est
Altitude Min. 259 m
Max. 324 m
Superficie 2,12 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte administrative de la Moselle
City locator 14.svg
Schneckenbusch

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte topographique de la Moselle
City locator 14.svg
Schneckenbusch

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Schneckenbusch

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Schneckenbusch

Schneckenbusch (Schneggebesch en francique rhénan) est une commune française située dans le département de la Moselle en région Grand Est.

Cette commune se trouve dans la région historique de Lorraine et fait partie du pays de Sarrebourg.

Ses habitants sont appelés les Schneckenbuschois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Schneckenbusch est un petit village situé en Moselle, à environ 5 km au sud-est de Sarrebourg.

Le village est traversé par la Bièvre, une petite rivière qui prend sa source au pied du massif vosgien, et par le canal de la Marne au Rhin. Desservie par la RD 96a, la commune se trouve à 70 km de Strasbourg, 80 km de Sarrebruck, 90 km de Nancy et 100 km de Metz.

Du fait de sa proximité de l'Alsace et de sa situation en Moselle germanophone, le village de Schneckenbusch se situe dans une partie de la Lorraine où se mélangent culture alsacienne et lorraine.

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Du germanique schneck « limace/escargot » + busch « bois, bosquet »[1]. Le mot Schneckenbusch signifie en allemand : buisson aux escargots. Toponyme similaire : Schneckenhausen, en Rhénanie-Palatinat.
  • Anciennes mentions[2] : Schneckenbouch (1720), Schneckebouche (1727), Schneckenbech (1751), Schneckenbesch (1782).
  • Schneckebesch[3] et Schneggebesch en francique lorrain.

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Schneckenbusch est un village récent, il parait avoir été fondé par les princes de Lixheim, il est retourné à la Lorraine avec les autres possesions de ces seigneurs. il fut alors compris dans le bailliage de Lixheim (généralité et parlement de Nancy)[3].
  • Du point de vue spirituel, la commune était en 1836 rattachée à la paroisse de Bühl[3].
  • 21 novembre 1944 : libération du village par la 44th Division Infantry.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1720  ? Antoine Boff (Bauve)    
1886 1903 Jean-Baptiste Scher    
1903 1917 Charles Schmitt    
1918 1929 Joseph Hirtz    
1929 1935 Valentin Zehr    
1935 1945 Martin Wisse    
1945 1947 Florent Krieg    
1947 1951 Martin Wisse    
1951 1977 François Isch    
1977 1995 Jean-Marie Reeb    
mars 1995 mars 2001 Camille Taesch    
mars 2001 mars 2008 Liliane Walz    
mars 2008 en cours Rémy Bier    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[5],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 297 habitants, en diminution de -1,33 % par rapport à 2009 (Moselle : 0,02 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
148 207 233 250 270 314 326 322 274
1856 1861 1871 1875 1880 1885 1890 1895 1900
261 256 265 311 275 272 272 269 240
1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
279 266 232 248 232 233 255 247 232
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014 -
242 264 252 278 269 290 301 297 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Située dans une zone de transition entre l'Alsace et la Lorraine, Schneckenbusch mélange à la fois la culture lorraine et la culture alsacienne.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Édifices civils[modifier | modifier le code]

  • Hameau de Bettling.
  • Canal de la Marne au Rhin, creusé de 1846 à 1853 ;
  • La Bièvre, affluent de la Sarre qui prend sa source à Walscheid, fournissait autrefois l'énergie de quatorze moulins dont celui de Schneckenbusch-Bettling ;
  • La « Maison du Pâtre » (Hirtenhiesel) ; était habitée par le pâtre du village, c'est-à-dire une sorte de berger communal à qui on confiait les bêtes pour qu'il les emmène aux pâturages ; en 1986, le bâtiment étant inhabité, on décida de le mettre à dispositions de toute association désirant y faire des réunions ou autres ; rénovée et quelque peu agrandie, elle accueille depuis septembre 2008 la nouvelle mairie de la commune ;
  • La commune a aussi hérité de la Seconde Guerre mondiale quatre « fermes héréditaires » (Erbhof). Ces fermes étaient destinées à des propriétaires qui étaient protégés de la saisie et de l’expulsion mais liés à l’État, à leurs fermes et à leurs terres au fil des générations.

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

Église Notre-Dame
  • Église Notre-Dame de style néoroman XIXe siècle ;
  • Sept calvaires ;

Langue[modifier | modifier le code]

Schneckenbusch se situe en Moselle germanophone, proche de la frontière linguistique mosellane. Le village se trouve dans une zone de transition entre le francique rhénan et le bas-alémanique.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Schneckenbusch (Moselle).svg

Les armes du village se blasonnent ainsi :Parti d'argent à trois demi-ramures de cerf, de gueules chevillées de trois pièces, posées en bande et rangées en barre, et d'azur au lion couronné d'or.

On distingue à dextre les armoiries des comtes de Lutzelbourg aux couleurs inversées par souci d'esthétique et à senestre celles de la ville de Sarrebourg. Ce blason est la transposition d'armes sculptées sur une ancienne borne du territoire communal qui délimitait les terres de la ville de Sarrebourg et du comté de Lutzelbourg, ce qui explique sa composition.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, Volume 2.
  2. Henri Lepage, Dictionnaire topographique du département de la Meurthe.
  3. a, b et c E. Grosse (abbé), Dictionnaire statistique du Département de la Meurthe, 1836.
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .