Chambley-Bussières

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bussières.
Ne doit pas être confondu avec Chambrey.
Chambley-Bussières
Église Saint-Rémy.
Église Saint-Rémy.
Blason de Chambley-Bussières
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Meurthe-et-Moselle
Arrondissement Briey
Canton Jarny
Intercommunalité Communauté de communes Mad et Moselle
Maire
Mandat
Lise Roseleur
2014-2020
Code postal 54890
Code commune 54112
Démographie
Population
municipale
669 hab. (2014)
Densité 35 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 02′ 57″ nord, 5° 53′ 58″ est
Altitude Min. 222 m – Max. 312 m
Superficie 19,25 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Meurthe-et-Moselle

Voir sur la carte administrative de Meurthe-et-Moselle
City locator 14.svg
Chambley-Bussières

Géolocalisation sur la carte : Meurthe-et-Moselle

Voir sur la carte topographique de Meurthe-et-Moselle
City locator 14.svg
Chambley-Bussières

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Chambley-Bussières

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Chambley-Bussières

Chambley-Bussières est une commune française située dans le département de Meurthe-et-Moselle en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ferme Notre-Dame du Castelet aux Baraques.

Localisation[modifier | modifier le code]

Lieux et écarts[modifier | modifier le code]

Bussières et les Baraques.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Chambley (1793), Chambley-Bussières (1961).

Histoire[modifier | modifier le code]

Présence barbare d'époque gallo-romaine (2e) : vestiges de constructions gallo-romaines. Village de l'ancienne province des Trois-Évêchés. Ancienne base de l'OTAN (Chambley-Bussières Air Base).

Cette commune fut un village-frontière avec l'Allemagne entre 1871 et 1918. Le 2 août 1914 le VIe corps d'armée français s'étalait tout au long de la frontière, ce jour-là, la déclaration de guerre était officielle. À Chambley, la 83e brigade d'infanterie française cantonnait.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Jean Libotte    
mars 2008 mars 2014 Lise Morlain    
mars 2014 en cours Lise Roseleur    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[2],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 669 habitants, en augmentation de 11,5 % par rapport à 2009 (Meurthe-et-Moselle : 0,15 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1861 1866 1872
473 434 468 468 568 564 614 584 562
1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911 1921
685 678 632 632 603 575 550 568 514
1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982
538 533 546 549 627 554 540 477 466
1990 1999 2004 2009 2014 - - - -
418 428 429 600 669 - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Édifices civils[modifier | modifier le code]

  • Château des Harts, construit de 1897 à 1900, détruit en 1915 et reconstruit modestement de 1919 à 1923.
  • Château fort, propriété des Chambley au Moyen Âge ; passé par mariage, au milieu du XVe siècle, à la famille de Haraucourt ; puis par donation, en 1727, à la famille du châtelet qui le conserva jusqu'à la Révolution, le château fut assiégé en 1636, au cours de la guerre de Trente Ans, par Abraham de Fabert d'Esternay, futur maréchal de France ; il en subsistait encore au XIXe siècle des vestiges des murailles et la trace des fossés.

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

Église paroissiale de la-Nativité-de la-Vierge à Bussières.
  • Église paroissiale Saint-Rémi XIXe siècle reconstruite après la guerre de 1914-1918.
  • Église paroissiale de la-Nativité-de la-Vierge à Bussières. Église XVe siècle ? ; agrandie XVIIIe siècle, tour XVIIIe siècle ; restaurée au XIXe, sacristie XIXe siècle.

Base de Chambley[modifier | modifier le code]

De manière permanente, l'ancienne base américaine de l'OTAN de Chambley accueille le Club "ULM Sport et loisirs" qui a déjà plus de 20 ans d'existence.

Il comporte également une école de pilotage et une école de conduite qui organisent stages de formation aux risques routiers et stages liés aux sports et loisirs mécaniques.

Tout au long de l'année, elle est aussi l'hôte de nombreuses manifestations sportives (Dragster, et le célèbre Mondial Air Ballons...).

Un circuit a été construit en 2009, appelé le circuit de Chambley.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Michael Collins, astronaute américain, membre de l'équipage de la mission Apollo 11, dont l'objectif était d'amener un équipage sur la lune et de le ramener sur terre. Il a été ancien commandant en second de la base de Chambley, s'est marié dans la commune en 1957, puis une deuxième fois en 1967.

Héraldique, logotype et devise[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]