Klang (Moselle)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Klang.
Klang
Chapelle Saint-Marc
Chapelle Saint-Marc
Blason de Klang
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Moselle
Arrondissement Thionville
Canton Metzervisse
Intercommunalité Communauté de communes de l'Arc mosellan
Maire
Mandat
André Pierrat
2014-2020
Code postal 57920
Code commune 57367
Démographie
Gentilé Klangeois
Population
municipale
241 hab. (2014)
Densité 58 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 19′ 10″ nord, 6° 22′ 18″ est
Altitude Min. 195 m – Max. 335 m
Superficie 4,19 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte administrative de la Moselle
City locator 14.svg
Klang

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte topographique de la Moselle
City locator 14.svg
Klang

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Klang

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Klang

Klang est une commune française située dans le département de la Moselle en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Klang est située dans la région naturelle appelée le Plateau lorrain.

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Klingen en 1594, Clingen en 1686, Clangen en 1662, Klangen en 1693, Klain en 1756[1], Klang en 1793[2].
  • En allemand : Klangen.

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune est construite sur les ruines d'un important village d'origine gallo-romaine. Présence de vestiges d'un éperon barré de l'époque gauloise encore bien visible en forêt communale. Elle dépendait de l'ancienne province de Lorraine cédée à la France en 1661. Était annexe de la paroisse de Kemplich.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1977 mars 2008 Roger Cridel    
mars 2008   André Pierrat    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 241 habitants, en diminution de -1,63 % par rapport à 2009 (Moselle : 0,02 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1931 1936 1946 1954 1962 1968
267 227 220 195 182 165 204 210 222
1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014 - -
237 256 252 236 241 244 241 - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Édifice religieux[modifier | modifier le code]

  • Chapelle Saint-Marc 1778 : statue de saint Christophe XVIIe siècle.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Bouteiller - Dictionnaire topographique de l'ancien département de la Moselle, rédigé en 1868.
  2. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .