Brulange

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Brulange
Brulange
Église Saint-Maurice.
Blason de Brulange
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Moselle
Arrondissement Forbach-Boulay-Moselle
Intercommunalité Communauté d'agglomération Saint-Avold Synergie
Maire
Mandat
Jean-Claude Mayot
2020-2026
Code postal 57340
Code commune 57115
Démographie
Gentilé Brulangeois, Brulangeoises
Population
municipale
98 hab. (2018 en diminution de 7,55 % par rapport à 2013)
Densité 17 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 58′ 16″ nord, 6° 33′ 01″ est
Altitude Min. 232 m
Max. 354 m
Superficie 5,85 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Metz
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Sarralbe
Législatives Quatrième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Brulange
Géolocalisation sur la carte : Moselle
Voir sur la carte topographique de la Moselle
City locator 14.svg
Brulange
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Brulange
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Brulange

Brulange est une commune française située dans le département de la Moselle et le bassin de vie de Moselle-est, en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Brulange
Arraincourt Thicourt Thonville
Brulange Thonville
Lesse Destry
Marthille

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Brulange est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Metz, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 245 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[4],[5].

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • D'un nom de personne germanique Bradila[6] suivi du suffixe -ingen francisé en -ange.
  • Bruolingen (1238)[7] ; Breulingen (1269[8] et 1361[7]) ; Broelingen, Brulingen, Breilingen (1340)[7] ; Breylingen (1340)[9] ; Breulange (1542)[7] ; Bruslange (1680)[9] ; Brullange[9] et Brulange[7] (1718) ; Brülingen (1871-1918).
  • En allemand : Brœlingen[9].
  • Durant le XIXe siècle, Brulange était également connu au niveau postal sous l'alias de Breling[10].

Histoire[modifier | modifier le code]

La gare de Brulange vers 1920
  • Village du ban de la Rotte. Dépendait de l'ancienne province des Trois-Évêchés à partir de 1718. Ancienne cure de l'archiprêtré d'Haboudange.
  • Gondremange, ancien village et château, se trouvaient à l’ouest de la commune. Mentionné en 1688 comme faisant partie de la seigneurie d’Arraincourt.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
octobre 1985 2008 Georges Barthelemy sans étiquette  
mars 2008 En cours Jean-Claude Mayot    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[11]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[12].

En 2018, la commune comptait 98 habitants[Note 3], en diminution de 7,55 % par rapport à 2013 (Moselle : −0,32 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1861 1866 1871
305232287521571547302278267
1875 1880 1885 1890 1895 1900 1905 1910 1921
259242250223218223213207175
1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982
183174176164163171140360320
1990 1999 2004 2009 2014 2018 - - -
929310710410898---
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[13] puis Insee à partir de 2006[14].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Édifices civils[modifier | modifier le code]

  • Vestiges du château de Gondremange (château détruit en 1124).
  • Gare de Brulange (gare ferroviaire fermée dont le bâtiment est détruit)

Édifice religieux[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Maurice 1777.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Brulange Blason
D'azur au chevron d'ort, accompagné de deux étoiles du même en chef et d'un vase garni de cinq roses tigées et feuillées le tout d'or, en pointe.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 31 mars 2021).
  2. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 31 mars 2021).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 31 mars 2021).
  4. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Metz », sur insee.fr (consulté le 31 mars 2021).
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 31 mars 2021).
  6. Toponymie générale de la France: Tome 2, Formations non-romanes - Ernest Nègre.
  7. a b c d et e Henri HIEGEL - le bailliage d 'Allemagne et ses toponymes de pâturage.
  8. Mémoires de l'Académie nationale de Metz, Volume 45 (1865).
  9. a b c et d Bouteiller - Dictionnaire topographique de l'ancien département de la Moselle, rédigé en 1868.
  10. Administration générale des postes, Dictionnaire des postes aux lettres, contenant, dans un ordre alphabétique général, les noms des villes, communes et principaux lieux habités de la France, Paris, Imprimerie Royale, 1845.
  11. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  12. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  13. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.