Elvange (Moselle)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de la Moselle
Cet article est une ébauche concernant une commune de la Moselle.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Elvange.
Elvange
Église Sainte-Catherine.
Église Sainte-Catherine.
Blason de Elvange
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Moselle
Arrondissement Forbach-Boulay-Moselle
Canton Faulquemont
Intercommunalité Communauté de communes du District urbain de Faulquemont
Maire
Mandat
Jean-Michel Simon
2014-2020
Code postal 57690
Code commune 57190
Démographie
Gentilé Elvangeois
Population
municipale
370 hab. (2014)
Densité 52 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 03′ 39″ nord, 6° 32′ 59″ est
Altitude Min. 227 m – Max. 305 m
Superficie 7,12 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte administrative de la Moselle
City locator 14.svg
Elvange

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte topographique de la Moselle
City locator 14.svg
Elvange

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Elvange

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Elvange

Elvange est une commune française située dans le département de la Moselle et le bassin de vie de la Moselle-est en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Agelvingen et Œgelvingen (768), Elvinga (996)[1], Ilbinga (1121), Helvinga (1210), Ylwinga (1307), Elvinga (1335), Elvingen (1477), Ellwingen (1501), Ellevange (1571), Elwingen et Elbingen (1594), Elbingen (XVIIe siècle), Elvingen (1606), Ellevingen et Alvange (1681), Ilvange (1689), Elvange (1793), Elwingen (1871-1918).
  • En allemand: Elwingen[2]. En francique lorrain : Ilwingen.

Histoire[modifier | modifier le code]

Dépendait de l'ancienne province de Lorraine. Partage de la seigneurie entre le duc de Lorraine et Jean Hartmann Seltzer jusqu'en 1662.

En 1677, la peste et la guerre avaient réduit le village à quatre habitants. Pour le repeupler, on fit appel à des soldats et leurs familles[3].

La seigneurie d'Elvange est passé dans la famille de Mory en 1703 et y resta jusqu'à la révolution[3].

Le hameau disparu de Edlingen était sur le ban de la commune.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1790   Jean Charon[3]   Sindic de l'ancienne municipalité
mars 1971 mars 2001 André Neuenschwander    
mars 2001 mars 2008 Gilbert Lecomte    
mars 2008 Octobre 2014 Thierry Maire    
octobre 2014   Jean-Michel Simon    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du milieu des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[5],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 370 habitants, en diminution de -0,8 % par rapport à 2009 (Moselle : 0,02 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1861 1866 1871
339 362 462 477 534 552 541 548 510
1875 1880 1885 1890 1895 1900 1905 1910 1921
462 465 435 460 342 329 325 319 286
1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982
274 263 274 270 304 324 284 254 310
1990 1999 2006 2011 2014 - - - -
337 371 375 363 370 - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006 [7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Vestiges gallo-romains.

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

  • Église Sainte-Catherine 1846 : mobilier.
  • Chapelle Notre-Dame de Plinthre, ancien pèlerinage (la statue XVe siècle de la Vierge à l'Enfant a été volée).
  • Chapelle Notre-Dame-de-Pitié au cimetière, construite en 1867.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Mémoires de L'Académie Imperiale de Metz XLV Année-1863-1864.
  2. Bouteiller - Dictionnaire topographique de l'ancien département de la Moselle, rédigé en 1868.
  3. a, b et c LENZ (abbé), Les élections municipales à Elvange en 1790, 1964.
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .