Launstroff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Launstroff
Scheuerwald
Launstroff
Église Saint-Martin.
Blason de Launstroff Scheuerwald
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Moselle
Arrondissement Thionville
Canton Bouzonville
Intercommunalité Communauté de communes du Bouzonvillois et des Trois-Frontières
Maire
Mandat
Albert Harter
2014-2020
Code postal 57480
Code commune 57388
Démographie
Gentilé Launstroffois
Population
municipale
262 hab. (2016 en augmentation de 0,77 % par rapport à 2011)
Densité 34 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 26′ 22″ nord, 6° 29′ 51″ est
Altitude Min. 285 m
Max. 407 m
Superficie 7,81 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte administrative de la Moselle
City locator 14.svg
Launstroff
Scheuerwald

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte topographique de la Moselle
City locator 14.svg
Launstroff
Scheuerwald

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Launstroff
Scheuerwald

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Launstroff
Scheuerwald

Launstroff est une commune française située dans le département de la Moselle, en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Launstroff. Au-dessus de l'église on voit les colonnes de vapeur de la centrale nucléaire de Cattenom.

Ecarts et lieux-dits[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Launstroff: Lunersdorph (XIIe siècle), Lunstorf (1456), Lonstorff (1682), Lonstroff (1683), Launstroff (1793), Lannstroff (1801), Launsdorf (1871-1918). En francique lorrain : Launschtroff et Launschtrëf.
  • Flatten : Flatem et Platen (1681). En francique lorrain : Flaten.
  • Scheuerwald : Schwerwaldt (1779), Scheurwald (1793), Schenervaldt (1801). En francique lorrain : Scheierwald et Schäierwald.

Sobriquets[modifier | modifier le code]

Sobriquets anciens désignant les habitants de la commune :

  • Di Launschtrowwer Huerevéi (le bétail à cornes de Launstroff).
  • Di Flatener Kauzkäpp (les chabots de Flatten).
  • Di Scheierwalder Gëns (les oies de Scheuerwald).

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1977   Albert Harter    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1800. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[2].

En 2016, la commune comptait 262 habitants[Note 1], en augmentation de 0,77 % par rapport à 2011 (Moselle : +0,01 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1800 1806 1821 1836 1841 1861 1866 1871 1875
2403226611 0171 000883913865850
1880 1885 1890 1895 1900 1905 1910 1921 1926
515509498472451431459456444
1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982 1990
418390307279288244208177198
1999 2006 2011 2016 - - - - -
224248260262-----
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Passage d'une voie romaine.
  • Vestiges gallo-romains, tessons de poterie.

Les menhirs de l'Europe[5]

Depuis le lancement du projet en 1985 par le sculpteur sarrebruckois Paul Schneider, 34 sculptures ont été réalisées et installées par des artistes issus de 20 nationalités différentes sur la frontière entre la France et l'Allemagne. Plusieurs circuits (7 et 12 km) permettent la découverte à pied, à vélo ou en voiture. L'association Les menhirs de l'Europe organise la fête des menhirs de l'Europe chaque année à la mi-août à Launstroff.

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

Chapelle Saint-Bernard à Flatten.
  • Église paroissiale Saint-Martin, remplace une église construite en 1750 ; reconstruite en 1841 ; mobilier XVIIIe siècle. la tour clocher et les deux sacristies datent de la 2e moitié du XIXe siècle
  • Chapelle Saint-Bernard à Flatten, remplace une chapelle plus ancienne figurant sur le cadastre de 1834 ; la chapelle actuelle a été construite par les habitants en 1843 (porte la date) sur une propriété privée

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]