Évrange

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec Évange.
Evrange
Église Saint-Albin.
Église Saint-Albin.
Blason de Evrange
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Moselle
Arrondissement Thionville
Canton Yutz
Intercommunalité Communauté de communes de Cattenom et environs
Maire
Mandat
Jacques Tormen
2014-2020
Code postal 57570
Code commune 57203
Démographie
Population
municipale
234 hab. (2014)
Densité 104 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 30′ 08″ nord, 6° 11′ 48″ est
Altitude Min. 229 m
Max. 272 m
Superficie 2,25 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte administrative de la Moselle
City locator 14.svg
Evrange

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte topographique de la Moselle
City locator 14.svg
Evrange

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Evrange

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Evrange

Évrange est une commune française située dans le département de la Moselle, en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Évrange est un village frontalier avec le Luxembourg, dont le village de Frisange se situe à moins de deux kilomètres de distance.

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • D'un nom d'homme Germanique Ebero[1] suivi du suffixe -ing francisé en -ange.
  • Anciens noms[2],[3] : Ebiringon (963), Everingen (XIIIe siècle), Ebringen (1617), Evring (1737 et 1756), Evrengen et Euwringen (1757), Évrange (1793), Ewringen (1871-1918), Eweringen (1940–1944).
  • Eweringen en allemand[2]. Iewréngen, Iewréng et Ieweréng en francique lorrain.

Histoire[modifier | modifier le code]

Évrange Faisait partie de l'ancien duché de Luxembourg. Puis du bailliage de Thionville[2] (1661-1790). En 1769, Evrange dépendait de trois seigneuries, dont deux qui étaient françaises : Rodemacher et Puttelange, ainsi qu'une qui était luxembourgeoise : Clervaux[4].

Fut annexe de la paroisse de Frisange (diocèse de Trèves, doyenné de Remich)[2].

Ancien chef-lieu communal du département de la Moselle, il fut réuni par décret du 12 avril 1811 à Frisange (à l'époque dans le département des Forêts) ; Puis réintégré à la Moselle, en vertu du traité de 1814[2].

En 1820, à la suite de l'extinction des anciennes circonscriptions seigneuriales, Evrange fut comprise dans l'arrangement conclu entre la France et les Pays-Bas. Et resta par suite du traité de Courtrai le 26 mars 1820 intégralement à la France[4].

La commune avait pour annexe en 1868 la ferme de Hezelter.
Des vestiges de sépultures mérovingiennes ont été découverts en 1879.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Évrange Blason Fascé d'or et d'azur de six pièces ; au chef de gueules chargé de trois merlettes d'argent[5].
Détails

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
(maire en 1981)[6]   Norbert Newel    
mars 1989 mars 2008 Paul Jacob SE Retraité
mars 2008 en cours Jacques Tormen DVD Retraité de l'enseignement[7]
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1800. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[9],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 234 habitants, en augmentation de 7,83 % par rapport à 2009 (Moselle : 0,02 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1800 1806 1821 1836 1841 1861 1866 1871 1875
67 81 105 259 260 207 203 187 159
1880 1885 1890 1895 1900 1905 1910 1921 1926
168 159 153 145 141 136 137 114 117
1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982 1990
111 109 97 105 122 107 114 149 178
1999 2005 2010 2014 - - - - -
175 191 232 234 - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Maisons typiquement luxembourgeoises (ardoise).

Édifice religieux[modifier | modifier le code]

  • Église paroissiale néo-gothique Saint-Albin, à la place d'une chapelle Saints-Côme-et-Damien et d'un ermitage construits en 1856 ; bombardée en mai 1940, elle est restaurée en 1948, date portée sur une plaque commémorative sous la tour clocher.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Romain Wagner : "Notice archéologique - Evrange, Hagen, Preisch, Rentgen (Basse et Haute)", dans : Jean-Marie Neiers - Jacques Watrin, Les Familles de Basse et Haute Rentgen, Evrange, Hagen, Preisch, Editions du Cercle Généalogique des 3 Frontières, 2007.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ernest Nègre - Toponymie générale de la France, Volume 2.
  2. a, b, c, d et e Bouteiller - Dictionnaire topographique de l'ancien département de la Moselle, rédigé en 1868.
  3. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. a et b Publications de la Société pour la Recherche et la Conservation des Monuments Historiques dans le Grand-Duché de Luxembourg, Volume 18, 1863
  5. http://www.genealogie-lorraine.fr/blasons/index.php?dept=57&blason=EVRANGE
  6. https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?id=JORFTEXT000000850614
  7. http://www.lemonde.fr/alsace-champagne-ardenne-lorraine/moselle,57/evrange,57203/
  8. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .