Alaincourt-la-Côte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Alaincourt.

Alaincourt-la-Côte
Alaincourt-la-Côte
Église Saint-Côme-et-Saint-Damien.
Blason de Alaincourt-la-Côte
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Moselle
Arrondissement Sarrebourg-Château-Salins
Canton Le Saulnois
Intercommunalité Communauté de communes du Saulnois
Maire
Mandat
Bernard Doyen
2014-2020
Code postal 57590
Code commune 57010
Démographie
Population
municipale
137 hab. (2015 en diminution de 4,2 % par rapport à 2010)
Densité 33 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 53′ 56″ nord, 6° 20′ 32″ est
Altitude Min. 195 m
Max. 399 m
Superficie 4,17 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte administrative de la Moselle
City locator 14.svg
Alaincourt-la-Côte

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte topographique de la Moselle
City locator 14.svg
Alaincourt-la-Côte

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Alaincourt-la-Côte

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Alaincourt-la-Côte

Alaincourt-la-Côte est une commune française située dans le département de la Moselle en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • 775 : Alningas[1], 1540 : Allaincourt[2], 1793 : Alaincourt, 1915-1918 et 1940-1944 : Allenhofen.

Ce toponyme est d'origine germanique ; attesté par sa terminaison en -curt, devenu -court en français précédé de l’anthroponyme Allinus[2].

Les Alains, s’allient aux Vandales et entament un périple dévastateur qui les conduira jusqu’en Hispanie et en Afrique du Nord. Certains d’entre eux serviront d’auxiliaires aux Romains, notamment contre Attila. Ce sont sans doute ces derniers qui ont laissé leur nom à Alaincourt-la-Côte.

Ce lieu se situe sur le versant sud de la côte de Delme, non loin de la station romaine de Delme. La Côte a été rajouté pour différencier la commune des autres Alaincourt existant.

Histoire[modifier | modifier le code]

Village du ban de Delme, fief de l'évêché de Metz.

Ce village, qui après avoir primitivement fait partie de l'évêché de Metz, se trouva compris en 1594 dans les prévôté et bailliage de Nomeny, fut cédé à la France en 1661 avec d'autres localités formant le ban de Delme[3].

De 1790 à 2015, Alaincourt-la-Côte était une commune de l'ex-canton de Delme.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1959 1995 Georges Girard    
1995 en cours Bernard Doyen SE Agriculteur retraité[4]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[6].

En 2015, la commune comptait 137 habitants[Note 1], en diminution de 4,2 % par rapport à 2010 (Moselle : -0,06 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
163177194225240219237231249
1856 1861 1871 1875 1880 1885 1890 1895 1900
259240202190207221202189167
1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
14813914213613912710811592
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008 2013
11082858291124129133133
2015 - - - - - - - -
137--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Alaincourt-la-Côte Blason De gueules au pal d'argent accompagné de deux alérions du même.
Détails
Les alérions rappellent l'appartenance au duché de Lorraine ; le pal représente la route militaire qui passa à Alaincourt-La-Côte à partir de 1661.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Passage d'une voie romaine près du village.(Via Agrippa entre Lyon et Cologne)
  • Église Saint-Côme-et-Saint-Damien, construite en 1860.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. International Centre of Onomastics - Onoma, Volume 36 (2001).
  2. a et b Ernest Nègre - Toponymie générale de la France - Volume 2 - Page 881 - (ISBN 2600001336).
  3. Henri Lepage, Le département de La Meurthe : statistique historique et administrative, deuxième partie, 1843
  4. http://abonnes.lemonde.fr/alsace-champagne-ardenne-lorraine/moselle,57/alaincourt-la-cote,57010/
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.