Bayonville-sur-Mad

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bayonville-sur-Mad
Bayonville-sur-Mad
Église Saint-Julien.
Blason de Bayonville-sur-Mad
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Meurthe-et-Moselle
Arrondissement Toul
Intercommunalité Communauté de communes Mad et Moselle
Maire
Mandat
Marie-Line Roch
2020-2026
Code postal 54890
Code commune 54055
Démographie
Population
municipale
301 hab. (2017 en diminution de 7,38 % par rapport à 2012)
Densité 32 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 00′ 56″ nord, 5° 59′ 27″ est
Altitude Min. 181 m
Max. 366 m
Superficie 9,39 km2
Élections
Départementales Canton de Pont-à-Mousson
Législatives Sixième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Bayonville-sur-Mad
Géolocalisation sur la carte : Meurthe-et-Moselle
Voir sur la carte topographique de Meurthe-et-Moselle
City locator 14.svg
Bayonville-sur-Mad
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bayonville-sur-Mad
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bayonville-sur-Mad
Liens
Site web http://bayonville-sur-mad.fr

Bayonville-sur-Mad est une commune française située dans le département de Meurthe-et-Moselle en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Présences néolithique et carolingienne dans le trou des Fées[2],[3],[4]
  • Entre noël 1337 et le 19 février 1338, lors de la guerre qui opposa le duc de Lorraine au comte de Bar, Bayonville fut le village de la prévôté de Prény qui souffrit le plus des raids barisiens menés par le prévôt de Lachaussée. Ces actions guerrières venaient en réponse aux pillages menés par les Lorrains autour de Pont-à-Mousson à la suite du refus du comte de Bar de rendre hommage à Raoul, duc de Lorraine, pour certaines terres mouvantes du duché.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
  mars 2001 Jacques Lummert SE  
mars 2001 2014 Marie-Line Schlosser SE Infirmière
2014 En cours Marie-Line Roch    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[6].

En 2017, la commune comptait 301 habitants[Note 1], en diminution de 7,38 % par rapport à 2012 (Meurthe-et-Moselle : +0,03 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
410461461444461435436417411
1856 1861 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
374374427408426401388414409
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
435453307406433371383451369
1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015 2017
370395340324306304322306301
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Édifice civils[modifier | modifier le code]

Édifice religieux[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Julien : tour romane fortifiée communiquant jadis avec la maison forte, nef et chevet XVIIIe.
  • L'aître médiéval est remarquable, et l'autel de l'église est classé monument historique

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Crick Zachary, auteur compositeur interprète.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie

_Manuel Bazaille ; Le village pris pour cible en 1337-38 ; Nos villages lorrains ; n° 153 ; octobre 2018.


Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie, Décret no 2015-73 du 27 janvier 2015 portant renouvellement du classement du parc naturel régional de Lorraine.
  2. Schaudel, L. (1931) - « Le trou des Fées à Bayonville », Ass. fran. pour l'avancement des sciences, Congrès, compte-rendu de la 55e session, p. 324-327
  3. Thévenin, A. (1975) - « Lorraine », Gallia préhistoire vol. 18 fascicule 2, C.N.R.S., Paris, p. 566-567
  4. Thévenin, A. (1977) - « Lorraine », Gallia préhistoire vol. 20 fascicule 2, C.N.R.S., Paris, p. 457-477
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.