Forêt de la Reine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Forêt de la Reine
Panorama sur la Forêt de la Reine - au premier plan, le village de Boucq, dominé par son château.
Panorama sur la Forêt de la Reine - au premier plan, le village de Boucq, dominé par son château.
Localisation
Coordonnées 48° 47′ 24″ nord, 5° 46′ 23″ est[1]
Pays Drapeau de la France France
Région Lorraine
Département Meurthe-et-Moselle, Meuse,
Géographie
Superficie 5 167 ha
Altitudes mini. 228 m — maxi. 253 m
Compléments
Protection ZICO, ZNIEFF, Natura 2000,
Parc naturel régional de Lorraine
Statut Forêt domaniale
Administration Office national des forêts
Essences Chênes, hêtres...

Géolocalisation sur la carte : Lorraine

(Voir situation sur carte : Lorraine)
Forêt de la Reine

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Forêt de la Reine

La forêt domaniale de la Reine est un massif forestier lorrain (France) dit de forêt humide, d'environ 5 000 ha et comprenant plus d'une dizaine d'étangs forestier naturels. Située au pied des côtes de Meuse et au Nord de Toul et au Sud de la Woëvre, la forêt est à la fois un site natura 2000 et une zone importante pour la conservation des oiseaux.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Les documents anciens citent la forêt royale de Voivre ou Foresta regia Ermandia. Au XVIIIe siècle, ces citations sont rapprochées de la dénomination du Bois de la Reine, situé près de l'abbaye de Rangéval, au midi de la Voivre[2]. La reine éponyme est la reine Brunehaut souveraine austrasienne assassinée par le roi neustrien Clotaire II le 13 octobre 613. Les rois d'Austrasie possédaient une maison de chasse près du massif forestier de la Reine.

Espèces[modifier | modifier le code]

De nombreux oiseaux y sont observés : le gobemouche à collier, six espèces de pics visibles en Lorraine, l'autour, la bondrée, le milan royal, le faucon hobereau et le busard des roseaux.

Étangs[modifier | modifier le code]

De nombreux étangs sont hébergés au sein du massif forestier ou bien dans sa périphérie : étang de Rangéval, étang de la Mosée, étang Romé, neuf-étang de Raulecourt et le neuf-étang de Boucq, remarquable par sa roselière, étang de Maux-la Chèvre et étang de Wargévau.

Communes concernées[modifier | modifier le code]

La plupart des communes sont situées en Meurthe-et-Moselle, les autres appartiennent au département de la Meuse.

Ansauville Jouy-sous-les-Côtes Rambucourt
Boucq Lagney Royaumeix
Broussey-Raulecourt Mandres-aux-Quatre-Tours Sanzey
Hamonville Ménil-la-Tour

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Coordonnées sur Géoportail
  2. Notice de la Lorraine, qui comprend les duchés de Bar et de Luxembourg, l'électorat de Trèves, les trois Evêchés (Metz, Toul, Verdun). Dom Augustin Calmet.1756

Liens externes[modifier | modifier le code]