Denting

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Denting
Église Saint-Jean-Baptiste.
Église Saint-Jean-Baptiste.
Blason de Denting
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Moselle
Arrondissement Forbach-Boulay-Moselle
Canton Boulay-Moselle
Intercommunalité Communauté de communes Houve-Pays boulageois
Maire
Mandat
Alain Albert
2014-2020
Code postal 57220
Code commune 57172
Démographie
Gentilé Dentingeois
Population
municipale
263 hab. (2014)
Densité 27 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 11′ 41″ nord, 6° 32′ 06″ est
Altitude Min. 230 m – Max. 384 m
Superficie 9,67 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte administrative de la Moselle
City locator 14.svg
Denting

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte topographique de la Moselle
City locator 14.svg
Denting

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Denting

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Denting

Denting est une commune française située dans le département de la Moselle et le bassin de vie de la Moselle-est, en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village se situe entre Coume et Boulay-Moselle, le chef-lieu de Boulay. Une route secondaire permet de relier le village voisin de Téterchen. La localité est traversée par le ruisseau du Kaltbach.

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • D'un nom de personne germanique Dandus suivi du suffixe -ingen/-ing[1].
  • Denting (1544), Dettingen (1571), Deitingen (1594), Dentingue (1682), Dinting (1756 et 1793), Deseting (1801), Dentingen (1871-1918 et 1940-1944). En allemand : Dentingen[2].
  • Les noms Dintinger et Dentinger désignaient autrefois les habitants du village.
  • Welling (ancien hameau et ferme) : Wellingen en 1594[2], Villing[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Durant l'Ancien Régime, le village dépend de l'ancien comté de Créhange, qui est rattaché au royaume de France depuis 1793 seulement[3]. Pendant la Seconde Guerre mondiale, l'ancienne caserne du 146e régiment d'infanterie sert de camp d'internement de prisonniers soviétiques entre 1941 et 1944, sous le nom de camp du Ban-Saint-Jean. Durant l'annexion de 1871 et la période 1940-1944, le village est nommé Dentingen.

Cultes[modifier | modifier le code]

La chapelle de l'ancien village de Wellingen, dédiée à saint Henri, est la survivance de l'ancienne église-mère de cette localité, dévastée au cours de la guerre de Trente Ans et dont l'ermitage est cité en 1660. L'édifice présente les stations des sept chutes du Christ, sculptées par un ermite. La couronne de fer de saint Henri était imposée autrefois lors du pèlerinage[3]. L'ancien ossuaire, situé à proximité de la chapelle et datant du XVe siècle, est détruit durant les bombardements de 1944-1955 ; les vestiges sont classés monument historique depuis le [4].

L'église paroissiale, dédiée à saint Jean-Baptiste, est construite en 1791, le mobilier sculpté actuel étant installé en 1900.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Chapelle de Welling.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1983 mars 2008 Edmond Muller    
mars 2008   Alain Albert    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[6],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 263 habitants, en augmentation de 11,44 % par rapport à 2009 (Moselle : 0,02 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1861 1866 1871
422 368 387 383 399 398 384 370 349
1875 1880 1885 1890 1895 1900 1905 1910 1921
353 333 286 266 245 269 241 245 227
1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982
203 203 432 203 439 292 311 370 366
1990 1999 2007 2011 2014 - - - -
207 207 195 255 263 - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Chaque année, Denting accueille une fête rassemblant près de 1000 personnes à l'occasion des feux de la Saint-Jean.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Édifices civils[modifier | modifier le code]

La Grande-Rue du village au début du XXe siècle.

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

  • Chapelle de Welling.
  • Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste, construite en 1791. Orgues Dalstein-Haerpfer de 1864.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Toponymie générale de la France, Volume 2 - Ernest Nègre.
  2. a, b et c Bouteiller - Dictionnaire topographique de l'ancien département de la Moselle, rédigé en 1868.
  3. a et b Informations historiques obtenues par la présentation de la commune par le « Quid »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?).
  4. Description de l'ossuaire dans la base de données du ministère de la culture.
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .