Thillot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec Le Thillot.
Thillot
Thillot
L'église Saint-Abdon.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Meuse
Arrondissement Verdun
Canton Étain
Intercommunalité Communauté de communes du Canton de Fresnes en Woëvre
Maire
Mandat
Colette Reiter
2016-2020
Code postal 55210
Code commune 55507
Démographie
Gentilé Thillotins
Population
municipale
242 hab. (2015 en diminution de 5,47 % par rapport à 2010)
Densité 66 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 01′ 37″ nord, 5° 40′ 09″ est
Altitude Min. 226 m
Max. 402 m
Superficie 3,65 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Meuse

Voir sur la carte administrative de la Meuse
City locator 14.svg
Thillot

Géolocalisation sur la carte : Meuse

Voir sur la carte topographique de la Meuse
City locator 14.svg
Thillot

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Thillot

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Thillot

Thillot est une commune française située dans le département de la Meuse, en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Thillot est située au pied des Côtes de la Meuse, entre Hannonville-sous-les-Côtes et Saint-Maurice-sous-les-Côtes. La commune fait partie du Parc naturel régional de Lorraine[1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2014 Michel Secret    
mars 2014 novembre 2016 Michèle Humbert   Démission[2]
  en cours Colette Reiter    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[4].

En 2015, la commune comptait 242 habitants[Note 1], en diminution de 5,47 % par rapport à 2010 (Meuse : -1,7 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
431 382 510 541 623 630 566 553 567
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
434 500 473 477 498 488 456 443 421
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
414 399 343 260 235 197 203 214 217
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
201 172 171 179 150 158 219 228 237
2013 2015 - - - - - - -
239 242 - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Abdon, origine 1824, reconstruite en 1926.
  • Un lavoir remarquable.
  • La Vierge aux raisins (statue).
  • La côte de Thillot avec son panorama magnifique.
  • Tombeau de M. Champlon Histoire : Tombeau élevé en 1864. Représentation de Dieu le Père semblable à celle du tombeau des familles Guillaume Lesire à Herbeuville (Meuse). Type : Inventaire général du patrimoine culturel Époque : 3e quart XIXe siècle
  • Monument aux Morts de la Guerre 1914, 18. Histoire : Monument aux morts élevé début 2e quart XXe siècle par Duilio Donzelli, sculpteur à Lacroix-sur-Meuse (55) Adresse : place de la Mairie Type : Inventaire général du patrimoine culturel Époque : 2e quart XXe siècle Auteur(s) : Donzelli Duilio (sculpteur)
  • Tombeau des Familles Champlon et Mettavant. Histoire : Tombeau élevé dans le 4e quart du XIXe siècle par Parisse, sculpteur à Fresnes-en-Woëvre (55) Type : Inventaire général du patrimoine culturel Époque : 4e quart XIXe siècle Auteur(s) : Parisse (maître de l'œuvre)
  • Église paroissiale Saint-Abdon. Histoire : église bénite en 1824, détruite pendant la guerre 1914-1918, reconstruite en 1926 sur les plans de G. Lemaire, architecte à Commercy (Meuse) , par l'entrepreneur Mescle, de Saint-Mihiel (Meuse), et bénite en 1927. Baptême d'une cloche en 1920 et de trois autres, provenant des fonderies Farnier à Robécourt (Vosges) en 1928. Érection du chemin de croix en 1929. Adresse : rue Église Type : Inventaire général du patrimoine culturel Époque : 1er quart XIXe siècle ; 2e quart XXe siècle. Année de construction : 1824 ; 1927 Auteur(s) : Lemaire G. (maître de l'œuvre) Mescle (entrepreneur)

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique, logotype et devise[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie, Décret no 2015-73 du 27 janvier 2015 portant renouvellement du classement du parc naturel régional de Lorraine.
  2. « Michèle Humbert a démissionné : 11-Novembre sans maire à Thillot sous les Côtes », sur le site de L'Est républicain, (consulté le 16 mars 2017).
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.