Dolving

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Dolving
Dolving
Église Saint-Martin
Blason de Dolving
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Moselle
Arrondissement Sarrebourg-Château-Salins
Intercommunalité Communauté de communes Sarrebourg Moselle Sud
Maire
Mandat
Antoine Littner
2020-2026
Code postal 57400
Code commune 57180
Démographie
Gentilé Dolvingeois
Population
municipale
352 hab. (2017 en diminution de 9,97 % par rapport à 2012)
Densité 53 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 46′ 34″ nord, 7° 01′ 16″ est
Altitude Min. 237 m
Max. 313 m
Superficie 6,66 km2
Élections
Départementales Canton de Sarrebourg
Législatives Quatrième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Dolving
Géolocalisation sur la carte : Moselle
Voir sur la carte topographique de la Moselle
City locator 14.svg
Dolving
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Dolving
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Dolving

Dolving est une commune française située dans le département de la Moselle, en région Grand Est.

Cette commune se trouve dans la région historique de Lorraine et fait partie du pays de Sarrebourg.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village se situe environ cinq kilomètres de la souspréfecture Sarrebourg.


Communes limitrophes de Dolving
Gosselming Oberstinzel
Dolving Sarraltroff
Haut-Clocher Sarrebourg

Écarts et lieux-dits[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Dolvinga en 1268, Dolvinguen (1361), Dolfingen (1490), Dollffingen et Dolffingen (1525), Dolving (1793), Dolvingen (1871-1918), Dolfingen (1940-1944).
  • En francique lorrain : Dolwing.

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Village de la seigneurie de Sarreck.
  • Le concile de Bâle en 1437 unit la paroisse à Saint-Jean-de-Bassel (augustins).
  • Le village est réuni à la France depuis 1766.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1854   Martin Schaeffer    
mars 1983 mars 1995 Marcel Burst    
mars 1995 En cours Antoine Littner    
La Mairie.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[2].

En 2017, la commune comptait 352 habitants[Note 1], en diminution de 9,97 % par rapport à 2012 (Moselle : -0,28 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
435430449481518499477479499
1856 1861 1871 1875 1880 1885 1890 1895 1900
414420458473452444426430423
1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
426425362379392368357349325
1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015 2017
316317364339328331377363352
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Édifices civils[modifier | modifier le code]

  • Passage d'une voie romaine.
  • Vestiges de deux villas et de bâtiments agricoles gallo-romains dont
  • La villa gallo-romaine de Saint-Ulrich.
  • Sépultures mérovingiennes.
  • Le pont du Landbach, dont la date de construction semble se situer entre le XVIe et le XVIIIe siècle, est classé monument historique depuis 1975. Il est traversé en 1944 par les troupes de la division Leclerc pour libérer le village des nazis, avant de descendre sur le village d'Oberstinzel, situé dans la vallée de la Sarre.
  • Fontaine, place des érables.
  • Plaque commémorative avec les noms des soldats allemands tués lors d'une attaque aérienne d'un train de Panzer en 1944 par l'aviation alliée à Sarraltroff dans le cimetière des Pères Oblats à côté de la stèle de l'abbé Sissung.Le couvent réquisitionné pendant la guerre par les Nazis avait été transformé en hôpital militaire à cette occasion et les cadavres inhumés le long de la chapelle avant d'être translatés après guerre au cimetière militaire allemand de Niederbronn les Bains en Alsace.Episode décrit dans le bulletin communal de Sarraltroff 2018.

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Martin XVIIIe siècle, restaurée en 1840.
  • Couvent et Chapelle de Saint-Ulrich XIXe siècle, derrière la chapelle un petit cimetière avec une plaque commémorative des victimes de guerre ; dans le jardin une grotte de Lourdes et plusieurs statues religieuses.
  • Ancien pèlerinage près d'une chapelle citée en 1458 ; XVIIIe siècle, ermitage ; en 1852 le diocèse de Nancy y bâtit une maison de retraite pour prêtres ; aujourd'hui résidence des pères oblats.
  • Plusieurs croix de chemins

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]