Xanrey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Xanrey
Xanrey
Église Notre-Dame
Blason de Xanrey
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Moselle
Arrondissement Sarrebourg-Château-Salins
Canton Le Saulnois
Intercommunalité Communauté de communes du Saulnois
Maire
Mandat
Bernard Pligot
2014-2020
Code postal 57630
Code commune 57754
Démographie
Population
municipale
117 hab. (2016 en augmentation de 1,74 % par rapport à 2011)
Densité 15 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 45′ 05″ nord, 6° 34′ 59″ est
Altitude Min. 200 m
Max. 282 m
Superficie 7,81 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte administrative de la Moselle
City locator 14.svg
Xanrey

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte topographique de la Moselle
City locator 14.svg
Xanrey

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Xanrey

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Xanrey

Xanrey est une commune française située dans le Saulnois, au sud du département de la Moselle en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

C'est une commune essentiellement agricole (élevage bovin, production laitière et céréales). À la limite nord de la commune, on trouve un affluent de la Seille, le Nard.

Toponymie[modifier | modifier le code]

La toponymie du lieu viendrait d'un nom de personne gaulois Senurius auquel on avait adjoint le suffixe -acum[1]. Conformément à l'usage en Lorraine romane, Xanrey s'est longtemps prononcé [ ʃɑ̃ʁe], on trouvait donc les orthographes Chanrey[2], Chanré ou Shanré. Aujourd'hui on prononce plutôt [ksɑ̃ʁɛ], mais les visiteurs disent souvent [ɡzɑ̃ʁe].

Le toponyme a évolué pendant les deux guerres mondiales :

  • 1915-1918 : Schenris ;
  • 1940-1944 : Serrich.

Histoire[modifier | modifier le code]

On a trouvé les restes d'un cimetière mérovingien sur la colline entre Juvrecourt et Xanrey[3].

Xanrey en 1662.

Sa fondation remonterait à l'année 521[4]. Il fut cédé au Xe siècle par un seigneur à l'église Saint-Sauveur de Metz, cette donation fut confirmée en 1050[5].

En 1255, première mention que Xanrey, alors annexe de la paroisse de Moyenvic, dépend de la principauté épiscopale de Metz pour le temporel et de Toul pour le spirituel[6]. Sous l'Ancien Régime il sera donc une généralité et une coutume de l'évêché messin, dépendant du bailliage de Vic[4].

En 1790, Xanrey faisait partie du canton d'Arracourt, il sera ensuite incorporé à celui de Vic-sur-Seille avec le reste de ce canton[7]. C'était alors une commune du département de la Meurthe.

C'était autrefois un vicariat-résident, mais en 1822 la commune était une annexe de la paroisse de Juvrecourt. Elle regroupait alors 392 habitants, représentant 92 foyers et 64 habitations. Sa surface 749 hectares était consacré pour 667 ha aux labours, 70 aux prés et 7 aux vignes[4].

En 1871, le village est annexé au Bezirk Lothringen et prend le nom allemand de Schenris. Le village est rebaptisé Xanrey à la fin de la Première Guerre mondiale. Il est alors intégré, comme le reste de l'arrondissement de Château-Salins, au département de la Moselle.

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Situé à la limite entre les départements de Moselle et de Meurthe-et-Moselle, le village devient un point stratégique pendant la Seconde Guerre mondiale. Il est en effet un poste frontière entre l'Alsace-Moselle annexée et la France occupée. L'armée allemande expulse alors les habitants, dans le cadre de la politique de germanisation de la Moselle de Josef Bürckel. Si quelques-uns trouvent refuge dans le village voisin de Juvrecourt, la plupart seront accueillis à Voussac, un village de l'Allier.

En 1944, Xanrey est le théâtre de nombreux combats lors de la bataille d'Arracourt. Le 27 septembre, une contre-offensive allemande est stoppée à Xanrey et 135 grenadiers du 110e régiment de Panzer Grenadier y trouvent la mort après l'intervention des tanks américains[8]. Ensuite, la 4th Armored Division y maintient une ligne défensive du 27 septembre au 11 octobre[9]. Le 8 novembre, le premier bataillon du 101e d'infanterie, commandé par le lieutenant colonel L. M. Kirk réalisera une attaque de diversion sur Xanrey lors de la libération de Moyenvic[10]. Toutes les habitations sont rasées et seule l'église, dont le clocher est tombé sur la route, possède encore quelques murs qui pourront être conservés. Avec 99 % des constructions assujetties à la taxe foncière détruites, Xanrey était la commune la plus touchée du canton de Vic-sur-Seille. Après la guerre, les habitants vivront plusieurs années dans des baraquements en bois avant que leurs maisons ne soient reconstruites.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Xanrey Blason De gueules à l'agneau pascal d'argent, à la bordure engrêlée d'or.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
    Pierre Vergance   Agriculteur
  1989 Jean Rémillon   Agriculteur
1989 mars 2008 Bernard Gaillot   Agriculteur
mars 2008 En cours Bernard Pligot   Inséminateur
Les données manquantes sont à compléter.

Xanrey est jumelé avec la commune de Voussac (Allier).

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[11]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[12].

En 2016, la commune comptait 117 habitants[Note 1], en augmentation de 1,74 % par rapport à 2011 (Moselle : +0,01 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
262330360372397431421400409
1856 1861 1871 1875 1880 1885 1890 1895 1900
377387327323315301297294257
1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
247250214194184181106159145
1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015 2016
143127117114126107116117117
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[13] puis Insee à partir de 2006[14]. |recens-prem=2005 |nombr.)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Édifice religieux[modifier | modifier le code]

  • Église Notre-Dame construite en 1732.

La commune de Xanrey est encore aujourd'hui une des rares communes du Saulnois à avoir un centre d'intervention communal de sapeurs-pompiers non-intégrés au SDIS. Celui-ci réalise en moyenne 15 interventions par an. La plupart sont des nids de guêpes mais de plus en plus deviennent des secours à personnes depuis que le centre est équipé d'un défibrillateur et d'un sac de premier secours.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, A. Dauzat et Ch. Rostaing, Larousse 1963
  2. E. Grosse, Dictionnaire statistique du département de la Meurthe, 1836, « XANREY, vulgairement Chanrey. »
  3. http://www.marcsaintdenis.fr/circo_villes.html
  4. a b et c Statistique administrative et historique du département de la Meurthe, 1822 Louis-Antoine Michel
  5. Dictionnaire statistique du Département de la Meurthe, E. Grosse, 1836
  6. Charles Penin, Moyenvic, 1988.
  7. Dictionnaire topographique du département de la Meurthe, Henri Lepage, 1862
  8. Chapter V: The German Counterattack in the XII Corps Sector
  9. Combat Chronicle- 4th Armored Division
  10. Chapter 7: The XII Corps Resumes the Offensive
  11. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  12. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  13. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.