Vigneulles-lès-Hattonchâtel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Vigneulles-lès-Hattonchâtel
Vigneulles-lès-Hattonchâtel
Vigneulles depuis Hattonchâtel.
Blason de Vigneulles-lès-Hattonchâtel
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Meuse
Arrondissement Commercy
Intercommunalité Communauté de communes Côtes de Meuse Woëvre
(siège)
Maire
Mandat
Jean-Claude Zingerle
2020-2026
Code postal 55210
Code commune 55551
Démographie
Gentilé Vigneullois
Population
municipale
1 562 hab. (2018 en diminution de 0,26 % par rapport à 2013)
Densité 25 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 58′ 55″ nord, 5° 42′ 15″ est
Altitude 314 m
Min. 212 m
Max. 416 m
Superficie 62,59 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de Saint-Mihiel
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Vigneulles-lès-Hattonchâtel
Géolocalisation sur la carte : Meuse
Voir sur la carte topographique de la Meuse
City locator 14.svg
Vigneulles-lès-Hattonchâtel
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Vigneulles-lès-Hattonchâtel
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Vigneulles-lès-Hattonchâtel
Liens
Site web mairie-vigneulles.fr

Vigneulles-lès-Hattonchâtel est une commune française située dans la région culturelle et historique de Lorraine, dans le département de la Meuse en région Grand Est.

Depuis 1973, la commune a fusionné avec Billy-sous-les-Côtes, Creuë, Hattonchâtel, Hattonville, Saint-Benoît-en-Woëvre et Viéville-sous-les-Côtes (fusion association).

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune fait partie du Parc naturel régional de Lorraine[1] et est situé à 261 m d'altitude[2].

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat de Vigneulles-lès-Hattonchâtel est chaud et tempéré. Des précipitations importantes sont enregistrées toute l'année à Vigneulles-lès-Hattonchâtel, y compris lors des mois les plus secs. La classification de Köppen-Geiger est de type Cfb. Sur l'année, la température moyenne à Vigneulles-lès-Hattonchâtel est de 9.4 °C. Il tombe en moyenne 740 mm de pluie par an[3].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La rivière La Creuë, le ruisseau de Naugipont, le ruisseau de l'étang de Belian sont les principaux cours d'eau qui traversent la commune de Vigneulles-lès-Hattonchâtel[4].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Vigneulles-lès-Hattonchâtel est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[5],[6],[7]. La commune est en outre hors attraction des villes[8],[9].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Son nom vient du suffixe latin eolae qui a donné Vineolis en 1152, petite vigne, suffixe devenu eules pour donner Vigneulles en français.

Hattonchâtel : de Hatton, évêque de Verdun. Nombreuses mentions[10].

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette commune a donné son nom à la famille de l'ancienne chevalerie lorraine de Vigneulles, puis de Vigneulles du Sart, subsistante aujourd'hui sous le nom du Sartz de Vigneulles[11] (« d'azur à cinq annelets d'argent »), qui a repris pour partie les armes des seigneurs d'Hattonchâtel (« de sable à la croix d’or, écartelé de Clermont en Argonne, qui est d’azur à six annelets d’argent, posés trois, deux, un et traversés de dards de même »)[12].

En 1285, Régnier de Creuë fait partie des invités du comte de Chiny aux festivités de Chauvency-le-Château. Il joute contre un chevalier anglais, et est choisi comme juge-arbitre pour répartir les forces en présence au tournoi où il se bat aux côtés des Briey.

Le 27 octobre 1870, le ballon monté Vauban piloté par l'aérostier Guillaume s'envole de la gare d'Orléans à Paris alors assiégée par les Prussiens, avec à son bord le diplomate Frédéric Rethinger[Note 2] et le colombophile Édouard Cassiers[13]. Il termine sa course à Vigneulles-lès-Hattonchâtel après avoir parcouru 248 kilomètres[14].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Fusion-Association en 1973[modifier | modifier le code]

Le , les communes suivantes se sont regroupées avec Vigneulles-lès-Hattonchâtel[15] :

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Les résultats du 2e tour de la présidentielle à Vigneulles-lès-Hattonchâtel sont les suivants : Marine Le Pen (Front national) est en tête des suffrages avec 50,8 % des voix. A la seconde place Emmanuel Macron (En Marche!) obtient un score de 49,2 %.

Marine Le Pen (FN) était aussi arrivée en première position au 1er tour (32,03 % des votes).

On décompte 6,92 % d'électeurs qui ont voté blanc[16].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

La mairie
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 En cours Jean-Claude Zingerle    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[17]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[18].

En 2018, la commune comptait 1 562 habitants[Note 3], en diminution de 0,26 % par rapport à 2013 (Meuse : −3,51 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
7738658598641 0381 0711 0531 0411 059
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
9871 0091 007967954932890884876
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
875811783616564524500516517
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
5244731 2501 2451 3551 3711 5141 5591 572
2018 - - - - - - - -
1 562--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[19] puis Insee à partir de 2006[20].)
Histogramme de l'évolution démographique

Événements[modifier | modifier le code]

  • Printemps de l'art (mars) ;
  • Fête des artistes (août) ;
  • Fête de la Mirabelle.

Sports[modifier | modifier le code]

Handball[modifier | modifier le code]

  • AS Vigneulles handball.
2008[modifier | modifier le code]
  • Vainqueur de La Coupe Meuse (Séniors M).
2009[modifier | modifier le code]
  • Champion dans d'Honneur Régional (Sénior M) ;
  • Championne Interdépartemental (-14 ans F) ;
  • Champion Départemental (-12 ans M) ;
  • Finaliste de la Coupe Meuse en Séniors M, -14 ans F et -12 ans F ( à Etain).

Football[modifier | modifier le code]

Autres sports[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Agriculture[modifier | modifier le code]

La vigne est plantée au-dessus du village en petites parcelles, entre 260 et 350 mètres d’altitude sur les coteaux en pentes douces, au bas du front de côte de la côte de Meuse[21].

De nombreux vergers y sont aussi cultivés.

Commerces[modifier | modifier le code]

Vigneulles-lès-Hattonchâtel, en 2012, dispose de 4 types de commerce[22] ouverts sur la commune, voici la liste des types de commerce du village :

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

Sculptures remarquables[modifier | modifier le code]

Retable de la passion de Ligier Richier dâté de 1523 situé dans la Collégiale Saint-Maur d'Hattonchâtel.

Figures porte-cierge datant de la fin du XVe siècle situées dans l'Église Saint-Pierre et Saint-Paul de Creuë.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Hubert Michel Fortuné Legagneur, né à Hattonchâtel en 1797, mort à Paris en 1876. Magistrat, pair de France, commandeur de la Légion d'honneur. Tombe à Hattonchâtel.
  • Rémi Herment, sénateur honoraire, ancien président du conseil général de la Meuse, ancien syndicaliste agricole.
  • Charles-Auguste Salmon (1805-1892). Magistrat. Député de la Meuse en 1848 et 1849. Délégué par le gouvernement français aux pourparlers de paix en 1871 chargé de la défense des intérêts des magistrats et officiers ministériels de la Lorraine et de l'Alsace annexées par l'Allemagne. Sénateur de la Meuse en 1876. Correspondant de l'Institut (Acad. des Sc. Morales et Politiques). Tombe à Hattonchâtel.
  • Mélanie Bourotte (1834-1890), poétesse, y est née.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
De gueules à la vigne d’argent terrassée de même chargée en cœur d'un écusson de sable à la croix d'or.
Blason Blasonnement :
D'or à la croix de sable.
Commentaires : Dans son reportage sur le Tournoi de Chauvency, Jacques Bretel décrit le blason de Régnier de Creuë.
Blason Blasonnement :
D'or à la croix de sable au franc-canton d'argent chargé de quatre pals d'azur.
Commentaires : Blason de la commune de Creuë rattachée à Vigneulles-lès-Hattonchâtel.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Onésime Reclus, Atlas pittoresque de la France, Attinger, (ASIN B005O3VB2E, lire en ligne), P562

Alain Denizot, Verdun et ses champs de bataille, Nouvelles Editions Latines, , 63 p. (ISBN 978-2-7233-1997-3, lire en ligne), P50

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. Ou Frédéric Reitlinger Allemand chargé de mission diplomatique auprès de l'Angleterre et de l'Autriche.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie, Décret no 2015-73 du 27 janvier 2015 portant renouvellement du classement du parc naturel régional de Lorraine.
  2. « PLAN VIGNEULLES-LES-HATTONCHATEL - Plan, carte et relief de Vigneulles-lès-Hattonchâtel 55210 », sur www.cartesfrance.fr (consulté le 23 août 2018).
  3. « Climat Vigneulles-lès-Hattonchâtel: Diagramme climatique, Courbe de température, Table climatique pour Vigneulles-lès-Hattonchâtel - Climate-Data.org », sur fr.climate-data.org (consulté le 23 août 2018).
  4. « Hydrographie », sur grandvigneulles.pagesperso-orange.fr (consulté le 26 août 2018).
  5. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 31 mars 2021).
  6. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 31 mars 2021).
  7. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 31 mars 2021).
  8. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le 31 mars 2021).
  9. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 31 mars 2021).
  10. « Toponymie », sur grandvigneulles.pagesperso-orange.fr (consulté le 23 août 2018).
  11. Unsere Heimat. Mitteilungsblatt des Landkreises Saarlouis für Kultur und Landschaft Nr. 2, , Guido Müller : "Von Lothringen über die Saar bis in die Eifel. Geschichte der Familie Dussart/Dussartz de Vigneulles", p. 43-50.
  12. Felix Lienard, Dictionnaire topographique du departement de la Mense, Impr. Nationale, (lire en ligne).
  13. L'utilisation militaire des pigeons voyageur
  14. Ballon N°21 : « Le Vauban »
  15. « Insee - COG - Commune de Vigneulles-lès-Hattonchâtel (55551) », sur www.insee.fr (consulté le 24 septembre 2016).
  16. « Vigneulles-lès-Hattonchâtel (55210)  : Résultats de l'élection présidentielle 2017 », sur LExpress.fr (consulté le 23 août 2018).
  17. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  18. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  19. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  20. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  21. « Le vignoble des Côtes de Meuse / CÔTES DE MEUSE / Lorraine / Régions / Vins VignesVignerons », sur www.vinsvignesvignerons.com (consulté le 23 août 2018).
  22. « Mairie de Vigneulles-lès-Hattonchâtel, la Commune de Vigneulles-lès-Hattonchâtel et son village (55210) », sur Annuaire-Mairie (consulté le 26 août 2018).
  23. « Château d'Hattonchâtel », notice no PA00106674, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  24. « Maison de la Voûte », notice no PA00106676, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  25. « Maison de Arcades », notice no PA00106675, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  26. « Eglise St Pierre et St Paul », notice no PA00132648, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  27. « Collégiale St Maur », notice no PA00106673, base Mérimée, ministère français de la Culture.