Sailly-Achâtel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sailly.
image illustrant une commune de la Moselle
Cet article est une ébauche concernant une commune de la Moselle.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Sailly-Achâtel
Église Saint-Epvre.
Église Saint-Epvre.
Blason de Sailly-Achâtel
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine
Département Moselle
Arrondissement Metz
Canton Le Saulnois
Intercommunalité Communauté de communes du Sud messin
Maire
Mandat
Stéphane Nicolas
2014-2020
Code postal 57420
Code commune 57605
Démographie
Gentilé Chastisallien [1]
Population
municipale
256 hab. (2013)
Densité 31 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 56′ 21″ Nord 6° 17′ 58″ Est / 48.9392, 6.2994
Altitude Min. 214 m – Max. 308 m
Superficie 8,18 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte administrative de Moselle
City locator 14.svg
Sailly-Achâtel

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte topographique de Moselle
City locator 14.svg
Sailly-Achâtel

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Sailly-Achâtel

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Sailly-Achâtel
Liens
Site web http://www.mairie-de-sailly-achatel.fr/

Sailly-Achâtel est une commune française située dans le département de la Moselle, en région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine.

Ses habitants s'appellent les Chastisaliens.

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte de la commune.

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Sailly : Serlei (1157), Zerlei (1157), Cersium (1186), Sarleyo (1361), Sailley (XVe siècle), Sarly (1404), Saylly (XVIIe siècle), Sallach (1915–1918 et 1940–1944).
  • Achâtel : Chaistelz (1465), Hautchastel (1756), Hohenschloß (1915–1918 et 1940–1944). Auchèté[2] et Chaité en lorrain.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les deux village d’Achâtel et de Sailly sont cédés au royaume de France en vertu de l’article 13 du traité de Vincennes de [3].

Dépendait de l'ancienne province de Lorraine dans la seigneurie de Viviers.

Le célèbre château de Sailly fut rasé en 1944 par un bombardement américain. C'était un édifice composé d'un seul bâtiment. À l'inverse des châteaux forts bâtis quelques siècles plus tôt le long de la Moselle, le château de Sailly était une demeure de plaisance et non un bastion militaire.

En 1961, les communes de Sailly et d'Achâtel ont été fusionnées sous le nom de Sailly-Achâtel.
De 1790 à 2015, Sailly-Achâtel était une commune de l'ex-canton de Verny.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Achâtel (Code INSEE 57005) est rattachée à Sailly le 1er janvier 1962 pour former Sailly-Achâtel.

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1995 mars 2001 Christian Deshayes    
mars 2001 mars 2008 Bernard Morin    
mars 2008 mars 2014 Marie-Dominique Hergalant    
mars 2014   Stéphane Nicolas    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2013, la commune comptait 256 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1861 1866 1871
191 228 216 220 221 205 195 193 179
1875 1880 1885 1890 1895 1900 1905 1910 1921
164 156 163 171 172 179 154 142 172
1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982
150 143 134 95 92 187 172 161 168
1990 1999 2005 2008 2010 2013 - - -
210 205 217 224 225 256 - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2004[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Passage d'une voie romaine.
  • Traces du château de Sailly (XVIe siècle), pris par les Messins en 1590. Partiellement détruit au cours de la guerre de 1914-1918, puis rasé vers 1925-1930. Les bâtiments des dépendances subsistent encore aujourd'hui.
  • Le camp d'entraînement des chiens sauveteurs a été fermé en 2011.
  • La commune abrite un musée de la Tuile.
  • Le Grand étang de Sailly-Achâtel présente un intérêt environnemental qui est reconnu dans l'inventaire ZNIEFF (Zones Naturelles d'Intérêt Écologique, Faunistique et Floristique).

Édifice religieux[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Michel Hognon (1774-1855), maréchal des logis au 7e escardon du train d’artillerie, chevalier de la Légion d’honneur (1803), né à Sailly[6].
  • Sébastien François Grandjean (1851-1929), officiel d’administration de 1re classe à l’école d’artillerie du 1er corps d’armée, chevalier de la Légion d’honneur (1901), né à Achâtel[7].
  • Alfred François Gigleux (1862-1942), officier d’Académie, officier de l’instruction publique, médaille d’honneur de l’assistance publique, médaille de l’encouragement au bien, chevalier de la Légion d’honneur (1934), né à Achâtel[8].


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.genealogie-metz-moselle.fr/verny/sailly-achatel.html
  2. Léon Zéliqzon - Dictionnaire des patois romans de la Moselle, Volume 1 (1922)
  3. Entrée « Route (La) » [php] dans Ernest de Bouteiller, Dictionnaire topographique de l’ancien département de la Moselle : comprenant les noms de lieu anciens et modernes ; rédigé en 1868 sous les auspices de la Société d’archéologie et d’histoire de la Moselle (monographie, répertoire géographique), Paris, Imprimerie nationale, , LV-316 p., in-4o [28 cm] (OCLC 433271911, notice BnF no FRBNF30149354, lire en ligne), p. 222 [fac-similé (page consultée le 11 mars 2016)].
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2008, 2010, 2013.
  6. http://www.genealogie-metz-moselle.fr/pays-messin/personnages/hognon-michel.pdf
  7. http://www.genealogie-metz-moselle.fr/pays-messin/personnages/grandjean-sebastien-francois.pdf
  8. http://www.genealogie-metz-moselle.fr/pays-messin/personnages/gigleux-alfred-francois.pdf