Rupt de Mad

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Rupt de Mad
Illustration
Le Rupt de Mad à Lahayville.
Caractéristiques
Longueur 54,6 km [1]
Bassin 385 km2 [2]
Bassin collecteur Rhin
Débit moyen 3,65 m3/s (Arnaville) [2]
Régime pluvial
Cours
Source source
· Localisation Geville
· Altitude 285 m
· Coordonnées 48° 46′ 48″ N, 5° 41′ 23″ E
Confluence Moselle
· Localisation Arnaville
· Altitude 174 m
· Coordonnées 49° 00′ 48″ N, 6° 02′ 42″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche la Madine
Pays traversés Drapeau de la France France
Départements Meuse, Meurthe-et-Moselle
Régions traversées Grand Est

Sources : SANDRE:« A73-0200 », Géoportail, Banque Hydro

Le Rupt de Mad est une rivière française qui coule en région Grand Est dans les deux départements de Meuse et Meurthe-et-Moselle. C'est un affluent gauche de la Moselle, par conséquent un sous-affluent du Rhin.

Géographie[modifier | modifier le code]

Née dans les Côtes de Meuse, au nord de Commercy, sur la commune de Geville, à 285 m d'altitude, elle prend une direction nord-est pour traverser le département de Meurthe-et-Moselle et rejoint la Moselle à Arnaville, à 174 m d'altitude.

Avec 54,6 km de longueur[1], le Rupt de Mad s'écoule successivement sur trois types de formations : les argiles de la Woëvre, les calcaires du Bajocien et les argiles du Toarcien avant de confluer avec la Moselle.

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Le Rupt de Mad à Lahayville.

Bouconville-sur-Madt

Bassin versant[modifier | modifier le code]

Son bassin versant est de 385 km2[2].

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

Affluent[modifier | modifier le code]

Son principal affluent est la Madine, émissaire du lac de Madine, dont elle reçoit les eaux en rive gauche.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Le Rupt de Mad est une rivière moyennement abondante, mais très irrégulière, comme tous les cours d'eau issus des Côtes de Meuse et parcourant le pays de Woëvre (Orne lorraine, Esch, Madine, Yron...).

Le Rupt de Mad à Onville[modifier | modifier le code]

Son débit a été observé depuis le (55 ans), à Onville, à 184 m d'altitude, localité du département de Meurthe-et-Moselle située à peu de distance de son confluent avec la Moselle[3]. Le bassin versant de la rivière y est de 358 km2 (soit plus de 93 % de sa totalité qui fait 385 km2).

Le module de la rivière à Onville est de 3,36 m3/s[3].

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : A7352010 - le Rupt de Mad à Onville pour un bassin versant de 358 km2 et à 184 m d'altitude[3]
(données calculées sur 51 ans)
Source : Banque Hydro - MEDDE

Le Rupt de Mad présente des fluctuations saisonnières de débit très marquées, comme bien souvent sur le plateau lorrain, avec des hautes eaux d'hiver-printemps portant le débit mensuel moyen à un niveau situé entre 4,30 et 6,86 m3/s, de décembre à avril inclus (avec un maximum en février), et des basses eaux d'été, de la mi-juin à la mi-octobre, avec une baisse du débit moyen mensuel jusqu'à 1,01 m3/s au mois de septembre[3]. Mais les fluctuations de débit sont bien plus prononcées sur de plus courtes périodes, et varient selon les années.

Étiage ou basses eaux[modifier | modifier le code]

Le Rupt de Mad à Lahayville.

À l'étiage, le VCN3 peut chuter jusque 0,330 m3/s, en cas de période quinquennale sèche, soit 330 litres par seconde[3], ce qui n'est pas extrêmement bas.

Crues[modifier | modifier le code]

Les crues peuvent être très importantes compte tenu de la petite taille de la rivière et de son bassin versant. Les QIX 2 et QIX 5 valent respectivement 40 et 59 m3/s. Le QIX 10 est de 71 m3/s, le QIX 20 de 83 m3/s et le QIX 50 de 99 m3/s[3].

Le débit instantané maximal enregistré à Onville durant cette période, a été de 155 m3/s le tandis que la valeur journalière maximale était de 115 m3/s le même jour, et la hauteur maximale instantanée de 331 cm ou 3,31 m ce même jour[3]. En comparant la première de ces valeurs avec l'échelle des QIX de la rivière, il apparait clairement que cette crue était bien plus que cinquantennale, peut-être centennale, mais dans tous les cas tout à fait exceptionnelle.

Lame d'eau et débit spécifique[modifier | modifier le code]

Le Rupt de Mad est une rivière moyennement abondante. La lame d'eau écoulée dans son bassin versant est de 292 millimètres annuellement ce qui est légèrement inférieur à la moyenne d'ensemble de la France tous bassins confondus, mais surtout nettement inférieur à la moyenne de l'ensemble du bassin français de la Moselle (445 millimètres par an à Hauconcourt en aval de Metz). Le débit spécifique de la rivière (ou Qsp) atteint le chiffre de 9,2 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin[3].

Module au confluent de la Moselle[modifier | modifier le code]

Le module du Rupt de Mad, au confluent de la Moselle vaut 3,65 m3/s pour un bassin versant de 385 km2[2].

Aménagements et écologie[modifier | modifier le code]

En amont de la commune d'Arnaville, une retenue d'eau d'une capacité maximale de 330 000 m3 a été aménagée. Elle sert de réservoir intermédiaire pour l'alimentation en eau de l'agglomération messine, via la station de traitement de Moulins-lès-Metz[4],[5].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]