Dublin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dublin (homonymie).
Dublin
Baile Átha Cliath
________
Obedientia Civium Urbis Felicitas
"Heureuse la ville où les citoyens obéissent"
Blason de Dublin
Héraldique
Drapeau de Dublin
Drapeau
De haut en bas et de gauche à droite : pont Samuel Beckett ; Convention Center ; IFSC ; Four Courts ; Custom House ; château de Dublin.
De haut en bas et de gauche à droite : pont Samuel Beckett ; Convention Center ; IFSC ; Four Courts ; Custom House ; château de Dublin.
Administration
Pays Drapeau de l'Irlande Irlande
Province Leinster
Comté Comté de Dublin
Maire (Mayor) Christy Burke
2014-
Immatriculation D
Démographie
Gentilé Dublinois
Population 527 612 hab. (2011)
Densité 4 588 hab./km2
Géographie
Coordonnées 53° 20′ 36″ N 6° 16′ 03″ O / 53.343418, -6.26761253° 20′ 36″ Nord 6° 16′ 03″ Ouest / 53.343418, -6.267612  
Altitude Min. 0 m – Max. 20 m
Superficie 11 499 ha = 114,99 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Irlande

Voir la carte administrative d'Irlande
City locator 14.svg
Dublin

Géolocalisation sur la carte : Irlande

Voir la carte topographique d'Irlande
City locator 14.svg
Dublin
Liens
Site web http://www.dublincity.ie

Dublin (API /ˈdʊbəlɪn/, en irlandais : Baile Átha Cliath API/bˠalʲə aːha klʲiəh/) est à la fois la capitale et la plus grande ville de l'Irlande. La ville est localisée à proximité du point central de la côte orientale de l’île d'Irlande et au centre du Comté de Dublin. Dublin est la plus grande ville d'Irlande en importance et en nombre d’habitants depuis le haut Moyen Âge. Elle est aujourd’hui classée à la soixante-sixième place dans l’index des places financières mondiales[1], et a un des plus forts taux de développement parmi les capitales européennes[2],[3]. Dublin est le centre historique, politique, artistique, culturel, économique et industriel de l’Irlande.

La population de la commune de Dublin est de 525 383 habitants au recensement de 2011. Au même recensement, la population du comté de Dublin - divisé en quatre zones administratives : Dublin City, South Dublin, Fingal et Dun Laoghaire/Rathdown compte 1 270 603 habitants tandis que la région du Grand Dublin a un total de 1 804 156 habitants.

Nom[modifier | modifier le code]

Le nom de 'Dublin' est généralement considéré comme provenant du gaélique originel Dubh Linn (« l'étang noir ») qui signifie maintenant « baie de la fumée », le nom d'un bassin d'un affluent de la Liffey, près duquel s'est érigée la première place forte des Vikings, bien qu'il existe des doutes à ce propos (cf. Eblana plus bas).

Le nom gaélique contemporain Baile Átha Cliath (« La ville du gué des haies de roseaux ») fait référence au hameau qui se trouvait à côté du site de fondation de Dublin.

La première référence à l'existence de la ville se trouve dans les écrits de Ptolémée aux environs de 140. Elle est alors désignée sous le nom de Eblana. La proximité de ce nom avec le nom actuel (b, l et n en commun) suffit à jeter le doute sur le lien entre Dublin et Dubh Linn, mais on ne sait pas si ces deux origines sont liées.

Le nom Dubh Linn se retrouve également en islandais : djúp lind (mare profonde), en gallois : Dulyn (du noir, et llyn lac, étang) et en breton : Dulenn (du noir, et lenn étang, mare, lac).

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville est située à peu près au milieu de la côte est de l'Irlande, à l'embouchure de la Liffey et au centre de la Région de Dublin.

Baie de Dublin

Son climat est typiquement océanique. Les hivers sont doux (environ 5 °C) et les étés frais (environ 15 °C). Les précipitations, d'un total de 732 mm, sont bien réparties tout au long de l'année.

Relevé météorologique de Dublin (normales et records)
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 2,5 2,5 3,1 4,4 6,8 9,6 11,4 11,1 9,6 7,6 4,2 3,4 6,4
Température moyenne (°C) 5 5 6,3 7,9 10,5 13,4 15,1 14,9 13,1 10,6 7 5,9 9,6
Température maximale moyenne (°C) 7,6 7,5 9,5 11,4 14,2 17,2 18,9 18,6 16,6 13,7 9,8 8,4 12,8
Record de froid (°C) −9,4 −6,2 −6,7 −3,7 −1 1,5 4,8 4,1 1,7 −0,6 −3,4 −10,1 −10,1
Record de chaleur (°C) 16,6 15,3 21,3 20,5 23,4 25,1 27,6 28,7 23,9 21,2 18 16,2 28,7
Précipitations (mm) 70 50 54 51 55 56 50 71 66 70 64 76 733
Source : Le climat à Dublin (en °C et mm, moyennes mensuelles et records) met.ie


Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des rois de Dublin.

Selon Ptolémée, Eblana existait dès l'an 140. Le village celtique Áth Cliath (le gué de la haie) est en fait antérieur à la fondation de Dublin en tant que « Dubh Linn » par les Vikings au IXe siècle.

En l'an 837, Thorgis y revient pour la deuxième fois, accompagné cette fois d'une flotte de cent-vingts drakkars. Soixante d'entre eux remontent la rivière Boyne, les soixante autres la rivière Liffey. Selon les annales de l'époque, cette formidable force militaire se rassemble sous son autorité. Inconnu dans son propre pays, tous les récits relatifs à ses conquêtes se trouvent en Irlande et dans les îles britanniques. À leur arrivée à Dublin, ses hommes s'emparent de cette communauté de pêcheurs et agriculteurs et érigent un solide fort selon les méthodes de construction scandinaves, sur la colline où se trouve l'actuel château de Dublin.

Plan de Dublin autour de l'an 900.

Les noms modernes de Dublin font référence à cette double origine : le hameau originel pour le nom gaélique, et le village viking pour la version anglaise.

Le roi Brian Boru, surnommé Boroimhe, Brian Mac Cenneidigh, né en l'an 941 dans le Thomond en Irlande, fut inhumé à Dublin en l'an 1014, à l'âge de 73 ans. Il a tenté une unification de l'Irlande ; il est décédé à la bataille de Clontarf le 23 avril 1014, dans sa tente, un vendredi saint.

Après l'invasion de l'Irlande par les Anglo-Normands (1170/1171), Dublin a remplacé la colline de Tara comme capitale de l'Irlande, le pouvoir s'installant au château de Dublin jusqu'à l'indépendance.

Un évêché y fut érigé en 1018 ; en 1213 les Anglais, qui s'en étaient rendus maîtres, y élevèrent un château, fortifié au XVe siècle.

À partir du XVIIe siècle, la ville s'est développée rapidement, croissance qui sera rationalisée cinquante ans plus tard par le percement de boulevards, sous la Wide Streets Commission créé en 1757.

En 1700, la population dépasse 60 000 habitants, ce qui en fait la deuxième ville de l'empire britannique, alors réduit aux îles et aux colonies d'Amérique du Nord et des Antilles. Après leur victoire à la bataille de la Boyne en 1690, les troupes protestantes de Guillaume d'Orange, parmi lesquelles 3 000 huguenots français, ont installé nombre de leurs hommes à Dublin, pour se démarquer des protestants controversés qui avaient colonisé l'Ulster et le Munster depuis un siècle. Les 239 huguenots de Dublin ont une sépulture collective, Huguenot House[4] dans la petite rue de Mansion Row près du parc de St Stephen's Green, créé en 1693 dans le nouveau Dublin, où sont gravés les noms de 239 d'entre eux, répertoriés par ordre alphabétiques[5].

Leur domination politique et culturelle est facilitée par l'exil pour la France de 20 000 soldats jacobites au moment du Traité de Limerick, parmi lesquels on compte l'essentiel de la noblesse catholique irlandaise, dont une large partie avait déjà été expropriée, dans les régions de Munster (centre-ouest) et l'Ulster depuis un siècle.

Londres ne prétend pas transformer en propriétaires terriens cette nouvelle vague de protestants, qui ont connu la vie aux Pays-Bas, et préfère les voir réunis à Dublin pour contrer d'éventuels débarquements jacobites, tel que celui tenté en 1692 au départ du port français de La Hague.

Plus tard, l'Insurrection de Pâques en 1916 placera la capitale dans l'instabilité, et la guerre anglo-irlandaise, tandis que la guerre civile irlandaise a laissé la ville en ruines, beaucoup de ses plus beaux bâtiments ayant été détruits.

L'état d'Irlande a reconstruit une grande partie des bâtiments de la ville, mais sans prendre de réelle initiative pour moderniser la ville ; le parlement a été déplacé dans la Leinster House.

The Spire of Dublin, à 120 mètres de haut, est la plus grande sculpture du monde

Après la Seconde Guerre Mondiale (connue comme « The Emergency » en référence à l'état d'urgence décrété de 1939 à 1946), Dublin était une capitale vieillotte, le renouvellement de la ville était lent, jusqu'aux années 1960, qui ont vu le début du changement.

Plus récemment, les infrastructures ont été bouleversées, avec l'avènement du Dublin Area Rapid Transit (plan de transports de la région de Dublin), qui a permis à la ville de disposer d'un système de transports urbains digne d'une ville européenne moderne.

Depuis le début de l'occupation anglaise au XIIe siècle, la ville a joué le rôle de capitale de l'île irlandaise, sous toutes les formes qu'a pu prendre l'autorité politique :

À partir de 1922, à la suite de la partition de l'Irlande, Dublin est la capitale de l'État libre d'Irlande (19221937).

(La plupart de ces entités ont coexisté ou rivalisé pendant des périodes communes, relevant des constitutions soit britannique soit irlandaise…)

Économie[modifier | modifier le code]

Secteur primaire[modifier | modifier le code]

Secteur secondaire[modifier | modifier le code]

La ville abrite une usine du confiseur allemand Haribo.

Secteur tertiaire[modifier | modifier le code]

La ville abrite le siège européen de Google et celui de Facebook.

Culture[modifier | modifier le code]

Littérature, Théâtre et arts[modifier | modifier le code]

Statue de Joyce à Dublin

La ville de Dublin a une formidable histoire littéraire, ayant produit de très grandes figures de la littérature comme les Prix Nobel William Butler Yeats, George Bernard Shaw et Samuel Beckett ou les auteurs Oscar Wilde, Jonathan Swift et même le créateur de Dracula, Bram Stoker. Dublin est aussi célèbre comme étant le lieu d’action des plus grandes œuvres de James Joyce. Dubliners est un recueil de nouvelles à propos d’évènements et de résidents de la ville au tout début du XXe siècle. Son œuvre la plus célèbre, Ulysse se déroule aussi à Dublin et fourmille de détails décrivant la ville. D’autres écrivains dublinois sont aussi célébrés, comme John Millington Synge, Seán O'Casey, Brendan Behan, et plus récemment Maeve Binchy et Roddy Doyle. Les plus grandes bibliothèques d’Irlande se trouvent à Dublin, la Bibliothèque nationale d'Irlande ou la Bibliothèque Chester Beatty.

Il existe de nombreux théâtres à Dublin. Ceux-ci ont formé quelques acteurs mondialement célèbres comme Noel Purcell, Brendan Gleeson, Stephen Rea, Colin Farrell, Colm Meaney et Gabriel Byrne. Les théâtres les plus connus sont l’Abbey Theatre, le Gate Theatre, le Gaiety Theatre et l’Olympia. L’Abbey Theatre a été fondé en 1904 par un groupe d’écrivains dont Yeats, dans le but de promouvoir les talents littéraires des auteurs irlandais. Il a permis de faire découvrir les œuvres d’auteurs comme Shaw, Synge, O'Casey, et en même temps de servir de tremplin au réveil national et politique du début du XXe siècle. Le Gate Theatre a été fondé en 1928 pour promouvoir les œuvres européennes et américaines d’avant-garde. Le Gaiety Theatre est quant à lui spécialisé dans les productions musicales: opéras, comédies musicales, ballets. Le plus grand théâtre est le Mahony Hall.

Dublin est aussi le point central de l’art Irlandais. On y trouve les musées les plus importants du pays. Le Book of Kells est conservé au sein de la bibliothèque de Trinity College. La Chester Beatty Library possède de très nombreux manuscrits, dessins et autres livres rares dont les plus anciens documents remontent à 2700 ans avant JC. Les œuvres artistiques des artistes Irlandais peuvent être contemplées dans de très nombreux musées situés à Dublin et dans les galeries d’art du centre ville. Les principaux musées sont la National Gallery of Ireland, l’Irish Museum of Modern Art, la Hugh Lane Municipal Gallery et le National Museum of Ireland répartis en trois sites, l’archéologie dans Kildare Street, les arts décoratifs et l’histoire dans les Collins Barracks et l’histoire naturelle dans Merrion Street[6].

Expositions[modifier | modifier le code]

  • 1865 - Exposition Internationale d'art et Métiers ('International Exhibition of Arts and Manufactures')
  • 1874 - Exposition Internationale d'Art et Métiers

Loisirs[modifier | modifier le code]

Temple Bar, quartier de la vie nocturne à Dublin

Il existe une vie nocturne très dynamique à Dublin. La ville est une des plus jeune d’Europe avec près de 50 % de la population âgée de moins de 25 ans [2],[3]. De plus Dublin a été élue en 2007 et 2009 ville la plus amicale d’Europe[7],[8].

Comme le reste de l’Irlande, Dublin est parsemée de pubs. Temple Bar, quartier situé sur la rive sud de la Liffey, est le lieu d’attraction d’une foule venue de toute la ville et de très nombreux touristes venus prendre les pubs d’assaut. Ce quartier a été développé en quartier culturel avec des galeries d’art, le centre national du cinéma (Irish Film Institute), des studios de photographie. De très nombreuses animations y sont organisées. Les rues autour de St Stephen's Green – spécialement Harcourt Street, Camden Street, Wexford Street et Leeson Street comptent de très nombreuses boites de nuit.

Dublin a accueilli le Fleadh Cheoil[9] en juin 1972.

Les concerts sont très populaires. Depuis les petits groupes de musique traditionnelle jusqu’au hard rock toutes les tendances musicales se retrouvent dans les différents pubs. De nombreux artistes ont fait leurs premiers pas à Dublin, au premier rang desquels U2, The Dubliners, The Boomtown Rats, Thin Lizzy, Sinéad O'Connor et The Cranberries ou encore Shook Up!

Société[modifier | modifier le code]

Northside & Southside[modifier | modifier le code]

La Liffey divise la ville

Il existe traditionnellement une opposition du Nord et du Sud de la ville, avec la ligne de démarcation formée par la Liffey. Le Northside est plus pauvre et ouvrier, tandis que le Southside est considéré comme plus aisé, occupé par les classes moyennes et supérieures. Cette division se retrouve dans les codes postaux attribués aux quartiers, le Nord ayant des numéros impairs tandis que les numéros pairs sont attribués aux quartiers Sud. Cette division date d'il y a des siècles, sans doute à l'époque où le comte de Kildare a construit sa résidence au Sud, à l'époque peu développé, et a été rapidement suivi par ses pairs ; quand on lui demandait pourquoi il allait s'installer au Sud, il répondait « Où je vais me suit la mode ».

En opposition, bien que le Sud soit plus aisé, la résidence officielle du président d'Irlande (Áras an Uachtaráin) se trouve au Nord (mais avec le code postal 8, normalement du sud). La résidence de l'archevêque catholique de Dublin et de son homologue anglican jusqu'en 1920 sont elles aussi situées dans le Northside, ainsi que l'une des banlieues les plus riches de Dublin, la colline de Howth, qui est également localisée au Nord.

Il existe également de nombreuses banlieues ouvrières dans le Sud, comme Palmerstown, Crumlin et Ballyfermot.

Dublin 4[modifier | modifier le code]

Les classes moyennes de Dublin sont souvent appelées Dublin 4, en référence au code postal de l'un des quartiers les plus riches de Dublin, dans lequel se trouvent les studios de la radio nationale, Radio Telefís Éireann, ainsi que bon nombre d'écoles et de lycées réputés, une université et les ambassades. Le campus moderne de l'University College of Dublin se trouve à la limite entre Dublin 4 et Dublin 14.

En fait, le terme Dublin 4 ou son abréviation D4 peut s'appliquer à n'importe quel Dublinois de classe moyenne, aussi bien du Northside que du Southside, ou plus souvent à une attitude que l'on peut trouver partout ailleurs en Irlande. De nombreux politiciens et politologues vivent à Dublin 4, et ce quartier prend traditionnellement des positions très libérales lors des référendums sur des sujets tels que l'avortement ou le divorce. Dublin 4 est également associé à un certain accent (pas vraiment spécifique à ce quartier), que certains apprécient et d'autres abhorrent.

Spécialités[modifier | modifier le code]

Le St Stephen's Green Shopping Centre

La brasserie de 'St. James's Gate', où la fameuse Guinness est produite depuis 1759.

Pendant le miracle économique irlandais (années 1990), de nombreuses multinationales pharmaceutiques et des technologies de l'information se sont implantées à Dublin et dans sa banlieue. Le centre opérationnel de Microsoft pour l'Europe, le Moyen-Orient et l'Afrique est situé dans la zone d'activités de Sandyford, au sud de Dublin, ainsi que Xerox, Google, Provectio et Salesforce.com. À l'ouest de Dublin, Leixlip accueille Intel et Hewlett-Packard. La quantité d'industriels de l'informatique à Dublin en a fait la Silicon Valley de l'Europe.

Sport[modifier | modifier le code]

Croke Park, le quatrième plus grand stade d’Europe et résidence de l’Association athlétique gaélique

Pratiquement toutes les fédérations sportives irlandaises ont leur quartier général à Dublin. La capitale irlandaise est en 2010 la « Capitale européenne du sport »[10].

Avec ses 82 500 places assises, Croke Park est la quatrième plus grande enceinte sportive d’Europe[11],[12]. Ce stade accueille traditionnellement les sports gaéliques que sont le hurling et le football gaélique. Il accueille aussi des matchs internationaux de rugby, et des concerts comme ceux de U2 ou récemment de Robbie Williams.

Le stade de Lansdowne Road, appartenant conjointement aux fédérations de rugby et de football reçoit les matchs des équipes nationales de ces deux sports. Le stade est terminé et a pris alors le nom d’Aviva Stadium, il atteint une capacité d’accueil de 50 000 places. Le nouveau stade a accueillis en 2011 la finale de l'Europa League[13]. Pendant la rénovation les matchs des équipes nationales de football et de rugby se déroulent exceptionnellement à Croke Park.

Donnybrook rugby Ground est le terrain traditionnel de l'équipe de Leinster Rugby mais à cause de son manque de place, tous les matchs de Ligue Celtique ou de Coupe d'Europe de rugby se déroulent au RDS .

Dublin compte six équipes professionnelles de football : Shamrock Rovers, Bohemian FC, Shelbourne FC, St. Patrick's Athletic, UC Dublin et Sporting Fingal FC.

Il y a également plusieurs champs de course dans l'agglomération de Dublin, dont Shelbourne Park (course de lévriers) et Leopardstown (courses hippiques). Enfin, on trouve également de nombreux autres stades, destinés au basket-ball, au handball gaélique, au hockey sur gazon ou à l'athlétisme.

Principaux sites[modifier | modifier le code]

La cathédrale, vue de l'intérieur

Dans la ville se trouve une architecture géorgienne, des marques tangibles de l'histoire littéraire irlandaise (Jonathan Swift, Oscar Wilde, George Bernard Shaw, William Butler Yeats, James Joyce, Samuel Beckett…)

Dublin est coupée en deux par la Liffey. Parmi les sites à visiter, les plus intéressants sont :

O'Connell Street

Il y a aussi de nombreuses places et squares recelant des trésors d'architecture georgienne : St Stephen's Green, Merrion Square, Ely Place, Fitzwilliam Square…

Le quartier le plus richement doté en restaurants est celui de Temple Bar, ancien, intéressant et en pleine renaissance. Cependant, les autorités dublinoises essaient de réduire le nombre d'enterrements de vie de jeune fille ou de garçon (les Stag nights) britanniques, qui envahissent ce quartier chaque semaine.

Pour apprécier un autre aspect de la ville, on peut visiter le village paisible de Sutton.

Infrastructures[modifier | modifier le code]

Métamorphose de Dublin[modifier | modifier le code]

Dublin a connu une vive expansion économique depuis une quinzaine d'années avec la création d'un pôle de compétence par l'installation de nombreuses entreprises multinationales de haute technologie (informatique principalement), attirées par une fiscalité très favorable et l'amélioration des infrastructures grâce aux aides européennes consécutives à l'entrée de l'Irlande dans l'Union européenne. Ainsi, Dublin, qui avait un aspect plutôt provincial il y a encore deux décennies, a beaucoup changé depuis les années 1990, du fait d'une frénésie immobilière et urbanistique.

À l'occasion de l'an 2000, la construction du Spire (la flèche du millénaire) - surnommé « The Spike » (la pointe) par les Dublinois - au centre de l'une des principales avenues de la ville, se voulait un symbole de cette métamorphose.

Un tramway a commencé à être construit depuis juin 2004.

Communications[modifier | modifier le code]

Radio Telefís Éireann est la chaîne nationale de radio et télévision ; son siège se trouve à Dublin où sont également installés ses principaux studios. Fair City est un feuilleton produit par la chaîne dont l'action se déroule dans une banlieue fictive, Carraigstown. TV3, la seule chaîne privée nationale, est aussi basée à Dublin, et importe la plupart de ses programmes des télévisions britanniques et américaines, cherchant à atteindre un public jeune.

Les principaux bureaux des services postaux, téléphoniques (fixes et mobiles) sont également implantés à Dublin, tout comme de nombreuses stations de radio et la plupart des quotidiens nationaux.

Éducation[modifier | modifier le code]

Trinity College

Dublin est le principal centre d'enseignement supérieur en Irlande. La ville est dotée de trois universités. L’Université de Dublin (protestante à l'origine) est la plus ancienne, fondée au XVIe siècle. Son unique faculté, Trinity College, a été créée par un édit royal sous le règne d'Élisabeth Ire d'Angleterre. L’Université Nationale d'Irlande a son siège à Dublin, tout comme la direction de l’University College Dublin, une faculté autonome depuis 1997, son principal organisme. Un autre de ses départements, l’Université Nationale d'Irlande de Maynooth, est basé à environ 25 km de Dublin. Dublin City University est l'université la plus récente créée en Irlande. Elle est spécialisée dans le commerce, l’ingénierie et les sciences industrielles, et dispose d'importants centres de recherche.

Le Collège Royal des Chirurgiens d'Irlande est une école médicale indépendante basée à Stephen's Green, dans le centre.

Dublin Institute of Technology, l’institut de technologie de Dublin, est une école d’ingénieurs moderne, la plus grande structure d'enseignement supérieur du pays qui ne soit pas une université ; ses spécialités sont les matières technologiques, mais il dispense également un remarquable enseignement artistique. Il va bientôt s'implanter sur le campus de Grangegorman. Il y a aussi de plus petits instituts de technologie à Blanchardstown et Tallaght. Le National College of Art and Design (École nationale d'art et de design) et l'institut de Dún Laoghaire pour les Arts, le Design et la Technologie mènent des actions de recherche et d'expérimentation dans les domaines des arts, du design et des technologies de l'information. Il existe également de nombreuses écoles spécialisées dans la ville, dont certaines structures privées.

Transports[modifier | modifier le code]

Dublin vu par le satellite SPOT du CNES

Dublin est le centre du réseau de transports irlandais.
Le port est le plus important du pays et l'aéroport international accueille la plupart du trafic passagers du pays.
Heuston Station et Connolly Station sont les deux gares principales de la ville, la première desservant le Sud et l'Ouest du pays tandis que la seconde relie Dublin à Sligo, Rosslare et Belfast.

Réseau routier[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des rues de Dublin.

Dublin est également le centre du réseau routier irlandais. L'autoroute M50, une sorte de périphérique encerclant Dublin du Nord au Sud en passant par l'Ouest (à l'est, c'est la côte), relie tous les axes nationaux partant de la capitale. Un péage est perçu pour le passage du West Link, un pont autoroutier enjambant la Liffey au niveau du village de Lucan. Bien que sa construction ait débuté dans les années 1980, en 2005 tous les travaux ne sont pas terminés. Une action en justice à propos de la préservation du site médiéval de Carrickmines Castle a retardé la dernière tranche. Actuellement, la M50 compte 2x2 voies, mais on commence à réfléchir au passage à 2x3. L'autorité routière nationale envisage également d'augmenter la capacité des parties les plus fréquentées de l'autoroute en aménageant des échangeurs plus efficaces. Afin de boucler le périphérique, un contournement « Est » est envisagé. La première partie du projet est en cours de construction, il s'agit du tunnel du port de Dublin. L'ouverture à la circulation de ce tronçon, qui devrait accueillir principalement des poids lourds, est prévue pour 2006. Après cette mise en service, le conseil municipal de Dublin espère pouvoir interdire le passage des camions à travers la ville. La suite du projet implique un autre tunnel reliant le port au Sud de la ville, mais les plans de cette partie n'ont pas encore été établis… La capitale est aussi entourée par ce que le conseil municipal a appelé les orbitales intérieure et extérieure. L'orbitale intérieure encercle le cœur de la ville géorgienne, de St Stephen's Green à Mountjoy Square et du King's Inns à la cathédrale Saint-Patrick. L'orbitale extérieure contourne la ville le long du cercle naturellement formé par les deux canaux de Dublin : le grand canal d'Irlande et le canal royal d'Irlande, ainsi que South Circular Road et North Circular Road.

Transports publics[modifier | modifier le code]

Les transports publics Dublinois possèdent également différents moyens de transports urbains géré en majorité par la Bus Átha Cliath (Bus de Dublin), :

  • le Dublin Area Rapid Transit ou "DART", un train express desservant la région de Dublin sur un axe nord-sud, principalement sur la côte. C'est la seule voie de chemin de fer électrifiée du pays.
  • deux lignes de tram nommé "Luas", constitué de deux lignes : la ligne verte en service depuis juin 2004, qui dessert le Sud de Dublin et de son comté, et la ligne rouge inaugurée en septembre de cette même année, reliant les gares principales de Heuston et Connolly à la banlieue jusqu'à Tallaght.
    Un projet est lancé afin de relier ces deux lignes, mais les modalités et le parcours sont encore en discussions.
  • près de 200 lignes régulières le jour (nommées par leurs numéros, parfois suivi d'une lettre) et 24 « Nitelink », des bus de nuit qui officient 7 nuits sur 7, qui sont appelés par un numéro suivi de « N ». Il n'y a qu'un conducteur à bord (pas de contrôleur) et le prix du trajet, fonction du nombre d'arrêts de bus entre le départ et l'arrivée doit être payé exactement au conducteur à la montée, sans rendu de monnaie. Il existe également des forfaits prépayés que l'on composte à la montée du bus. Le tarif des bus de nuit est un forfait indépendant de la distance parcourue, qui peut paraître cher (entre 4 et 6 euros), mais bien moins qu'un taxi…

Les services de transport en commun de la région de Dublin ont la réputation de ne pas être très ponctuels. Les retards sont fréquents, mais il peut aussi arriver que les trains (DART) arrivent et partent en avance.

Un projet de métro reliant l'aéroport de Dublin au centre ville est la prochaine étape du développement des transports publics, mais il est encore en cours de négociation. trois tracés différents (Est, Ouest et centrale) sont à l'étude. Une station de métro pourrait être construite sous la Liffey en bas d'O'Connell Street. Les travaux pourraient commencer en 2009 et s'achever en 2012[14].

Les trains de banlieue desservent aussi l'Ouest de l'agglomération, avec des lignes reliant Kildare et Maynooth.

Administrations[modifier | modifier le code]

Pouvoirs municipaux[modifier | modifier le code]

Dublin est gérée par le Conseil de la Ville de Dublin (Dublin City Council, qui s'appelait précédemment 'Dublin Corporation'), qui est présidé par le Lord Mayor of Dublin (équivalent du Maire), qui est élu annuellement et réside à Mansion House, devenue La résidence du Maire en 1715. Le conseil de Dublin est basé sur deux sites : le principal se trouve au Dublin City Hall, l'ancien Royal Exchange, qui avait été construit à cette fin dans les années 1850's. une grande part de l'administration est cependant logée dans les bâtiments des Civic Offices, très controversés car construits sur ce qui était l'un des sites archéologiques Vikings les mieux préservés au monde.

La décision de raser ce site pour le Conseil de Dublin a provoqué l'une des plus grandes contestations de l'histoire récente en Irlande, avec des milliers de personnes manifestant pour arrêter les travaux.

La destruction de ce site, et la construction de ce qu'on appelle maintenant 'Les Bunkers' en référence à leur laideur, est considérée comme le pire désastre subi par le patrimoine irlandais depuis l'Indépendance. Même le Conseil de l'époque a fini par admettre sa honte, et seuls 2 des 4 bâtiments initialement prévus ont été réalisés.

À la place des deux autres, un troisième bâtiment dessiné par l'atelier de Scott Tallon Walker a été achevé en 1994. Ce bâtiment, situé face à la rivière, est moins massif que les précédents. Les réunions du Conseil se déroulent au City Hall, sur Dame Street, l'un des plus beaux bâtiments de la ville construit par Thomas Cooley.

Région de Dublin[modifier | modifier le code]

Depuis des siècles, la ville a été administrée par le Conseil de Dublin. Aujourd'hui, la région de Dublin, précédemment connue comme le comté de Dublin, compte plus d'un million d'habitants répartis sur 922 km2. En 1994, le comté de Dublin (hors la ville) a été divisé en trois, chaque nouvelle entité recevant les statuts d'un comté à part entière et l'administration équivalente ; il s'agit de :

Il existe aujourd'hui une autorité régionale : la 'Dublin Regional Authority', au sein de laquelle les différentes administrations de chacune des entités de la région de Dublin (la ville et les trois comtés périphériques) coordonnent leurs politiques.

Gouvernement national[modifier | modifier le code]

L'Ancienne Maison du Parlement

Le Parlement national de la République d'Irlande (appelé Oireachtas Éireann) est composé du président d'Irlande et de deux chambres : Dáil Éireann (l'« Assemblée d'Irlande ») et Seanad Éireann (le « Sénat d'Irlande »), les trois pouvoirs étant basés à Dublin.

La résidence du Président d'Irlande est Áras an Uachtaráin, l'ancienne résidence du gouverneur général de l'État libre d'Irlande, situé dans Phoenix Park, le plus grand parc de la ville.

Quant aux deux chambres, elles se réunissent à Leinster House, un ancien palais ducal dans le Sud de la ville. Ce bâtiment est le siège du Parlement depuis la création de l'État Libre d'Irlande, le 6 décembre 1922

Le gouvernement irlandais, quant à lui, occupe un grand bâtiment conçu par Aston Webb, l'architecte qui avait créé la façade de Buckingham Palace. Ce bâtiment, aujourd'hui nommé Government Buildings, avait été construit pour être le Collège Royal Scientifique, et fut le dernier bâtiment construit sous l'administration britannique en Irlande. Étant donnée sa proximité de Leinster House, le bâtiment a été choisi pour accueillir temporairement certains ministères en 1921 après l'indépendance. Finalement, aussi bien Government Buildings que Leinster House (elle aussi prévue pour accueillir temporairement le parlement) sont devenues les résidences permanentes respectivement du Gouvernement et du Parlement.

Jusqu'en 1990, le Gouvernement a partagé le bâtiment avec l'école d'ingénieurs de l'University College of Dublin mais la construction de nouveaux bâtiments sur le campus de UCD à Belfield a permis au gouvernement de prendre possession de l'intégralité des locaux, et de les réaménager à son usage.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

La ville de Dublin est jumelée avec[15] :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) H.B. Clarke – Irish Historic Towns Atlas – no 11: Dublin part 1, to 1610 – Royal Irish Academy – Dublin 2002 (ISBN 978-1-874045-89-2)
  • Richard Ellmann, Four Dubliners: Wilde, Yeats, Joyce, and Beckett (1987)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]