Graz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Graz
Blason de Graz
Héraldique
Graz, Georg Matthäus Vischer (1670)
Graz, Georg Matthäus Vischer (1670)
Administration
Pays Drapeau de l'Autriche Autriche
Land Drapeau du Land de Styrie Styrie
Statut Ville à statut (de)
District
(Bezirk)
17 sous-districts cadastraux
Conseillers municipaux (de) ÖVP 17, KPÖ 10, SPÖ 7, Grüne 6, FPÖ 7, Pirate 1
Maire Siegfried Nagl (ÖVP)
Code postal A-8010, A-8020, A-803x
A-804x, A-805x
Immatriculation G
Indicatif +43 (0) 316
Code Commune 6 01 01
Démographie
Population 269 997 hab. (2014)
Densité 2 116 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 04′ 14″ N 15° 26′ 17″ E / 47.070556, 15.43805647° 04′ 14″ Nord 15° 26′ 17″ Est / 47.070556, 15.438056  
Altitude 353 m
Superficie 12 758 ha = 127,58 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Styrie

Voir sur la carte administrative de la zone Styrie
City locator 14.svg
Graz

Géolocalisation sur la carte : Autriche

Voir la carte administrative d'Autriche
City locator 14.svg
Graz

Géolocalisation sur la carte : Autriche

Voir la carte topographique d'Autriche
City locator 14.svg
Graz
Liens
Site web www.graz.at

Graz est, avec plus de 269 997 habitants (plus de 599 000 pour l'agglomération), la deuxième ville d'Autriche, capitale de la province de Styrie (Steiermark en allemand). La ville est située au sud-est du pays et est traversée par la Mur. Le nom Graz est dérivé du mot slave grad pour château ; gradec, prononcé « gradets », signifie « petit château ». D'ailleurs, Gradec est toujours le nom slovène de Graz.

C'est une ville universitaire importante puisque ses trois universités accueillent 40 000 étudiants, et la bibliothèque d'une de ses universités est la plus grande bibliothèque scientifique de Styrie et la troisième d'Autriche.

Histoire[modifier | modifier le code]

Graz fut construit autour de la colline du Schloßberg. La première mention de la bourgade est dans un document de 881 qui devint ensuite la résidence du pouvoir local. Les privilèges de l'ancienne charte furent confirmés par Rodolphe Ier en 1281. Avec une situation stratégique à l'entrée de la vallée fertile de la Mur, Graz fut souvent assiégée sans succès : par les Hongrois sous Matthias Corvin en 1481, et par les Turcs ottomans en 1529 et 1532.

En 1540, Eggenberg fonda les Paradies, ou école luthérienne, dans laquelle Johannes Kepler enseigna de 1594 à 1598. L'archiduc Charles II d'Autriche-Styrie a brûlé 20 000 livres protestants dans le carré de ce qui est de nos jours un asile de malades mentaux et réussit à remettre la Styrie sous l'autorité de Rome.

Nikola Tesla étudia l'ingénierie électrique à l'École polytechnique en 1875. Le lauréat du prix Nobel Otto Loewi y enseigna de 1909 à 1938. Erwin Schrödinger fut brièvement le chancelier de l'université en 1936. Peu après, un camp de concentration fut installé non loin de Graz par les nazis et Schrödinger s'enfuit.

En 1970, elle accueille le quatrième festival Europa Cantat. En 1979, elle fut lauréate du Prix de l'Europe, remis par le Conseil de l'Europe[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Graz se trouve dans une plaine délimitée à l'ouest par les derniers contreforts du massif alpin, au nord et à l'est par les collines de Styrie. L'agrément de son site et ses vastes parcs lui valent parfois l'appellation de ville-jardin. Les communes voisines sont :

Organisation de la ville[modifier | modifier le code]

La ville de Graz est divisée en 17 arrondissements :

I. Innere Stadt
II. St. Leonhard
III. Geidorf
IV. Lend
V. Gries
VI. Jakomini

VII. Liebenau
VIII. St. Peter
IX. Waltendorf
X. Ries
XI. Mariatrost
XII. Andritz

XIII. Gösting
XIV. Eggenberg
XV. Wetzelsdorf
XVI. Straßgang
XVII. Puntigam

Culture et curiosités[modifier | modifier le code]

Ville de Graz – Centre historique et château d'Eggenberg *
Logo du patrimoine mondial Patrimoine mondial de l'UNESCO
Pays Drapeau de l'Autriche Autriche
Type Culturel
Critères (ii) (iv)
Numéro
d’identification
931bis
Zone géographique Europe et Amérique du Nord **
Année d’inscription 1999 (23e session)
Année d’extension 2010 (34e session)
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO
La tour de l'Horloge de Graz.
La mairie.
Le musée d'art moderne.
  • Ruine Gösting (de) : château fort au nord de la ville, qui contrôlait la vallée de la Mur au nord de Graz. Il fut détruit en 1723 par la foudre, et ses ruines sont devenues une destination très prisée des randonneurs.
  • Église St. Veit
  • Église St. Leonhard (de) : vieille église à l'Est de la ville, reconnue officiellement pour la première fois en 1361.
  • Église Herz Jesu (de) : église du gothique flamboyant, dotée de la troisième plus haute tour d'église en Autriche, elle fut construite de 1881 à 1887.
  • Heilandskirche (de) : église évangélique sur la Kaiser-Josef-Platz (place de l'Empereur Joseph) (1824).

Lieux événementiels[modifier | modifier le code]

Lieux événementiels les plus importants :

Économie[modifier | modifier le code]

Graz possède un aéroport à Thalerhof (code AITA : GRZ).

Entreprises résidentes[modifier | modifier le code]

Quelques entreprises d'influence internationale ayant leur siège à Graz :

Personnalités[modifier | modifier le code]

Personnages de pouvoir ou d'histoire[modifier | modifier le code]

Personnages de culture et de science[modifier | modifier le code]

Sport[modifier | modifier le code]

Relations internationales[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Il existe également un jumelage entre le B(R)G Carneri (collège et lycée) de Graz et deux collèges de Drapeau de la France Cannes (France) : le Collège Gérard Philipe et le Collège des Vallergues qui permet à des élèves des deux pays d'effectuer des séjours linguistiques. il y a de plus un jumelage entre le lycée Descartes de Rennes et le collège de Gibs.

Villes de design, membres du réseau des villes créatives UNESCO[modifier | modifier le code]

Depuis 2011, Graz fait partie du réseau des villes créatives UNESCO, comme ville de design. Les coopérations entre les 11 villes design de ce réseau sont nombreuses et se développent maintenant en dehors du strict cadre du design.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]