Cork

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cork
Corcaigh
________
'Statio Bene Fida Carinis
Un port sûr pour les navires
Blason de Cork
Héraldique
Drapeau de Cork
Drapeau
Image illustrative de l'article Cork
Administration
Pays Drapeau de l'Irlande Irlande
Province Munster
Comté Comté de Cork
Maire (Mayor) Michael O'Connell (Labour)
2009-2014
Immatriculation C
Démographie
Population 119 230 hab. (2011)
Densité 3 197 hab./km2
Géographie
Coordonnées 51° 53′ 49″ N 8° 28′ 41″ O / 51.897, -8.47851° 53′ 49″ Nord 8° 28′ 41″ Ouest / 51.897, -8.478  
Superficie 3 730 ha = 37,3 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Irlande

Voir la carte administrative d'Irlande
City locator 14.svg
Cork

Géolocalisation sur la carte : Irlande

Voir la carte topographique d'Irlande
City locator 14.svg
Cork
Liens
Site web http://www.cork.ie

Cork (en irlandais Corcaigh) est la deuxième plus grande ville d'Irlande et la troisième ville la plus peuplée de l’île d'Irlande après Dublin et Belfast. C'est la principale ville et la capitale administrative et économique du Comté de Cork.

La ville a une population de 119 230 habitants. Le comté de Cork compte quant à lui 399 802 habitants et la Province 519 032[1].

Le nom de la ville vient du mot irlandais corcach qui signifie emplacement marécageux et qui fait référence à la localisation de la ville le long du fleuve Lee. Cork a une réputation de ville rebelle depuis que ses citoyens ont pris le parti de Perkin Warbeck en 1491 après la guerre des Deux-Roses. De même le Comté de Cork a comme surnom le Comté rebelle. Cette représentation que les habitants de la ville ont de leur communauté leur fait souvent dire qu’ils habitent la « véritable capitale de l'Irlande ».

La Lee traverse la ville. Une île au milieu de la rivière forme la principale partie du centre ville de Cork. Elle est située juste avant que la Lee se déverse dans le Lough Mahon puis dans Cork Harbour le second plus grand port maritime naturel au monde après la baie de Sydney. La ville de Cork est un des principaux ports d’Irlande ; ses quais et ses docks sont situés le long de la Lee.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom de la ville provient d’un mot irlandais signifiant « un endroit marécageux » en référence à son emplacement initial sur la rivière Lee. C'est là que saint Finbarr y fonda un monastère au VIe siècle. Une agglomération de laïcs se constitua plus tard aux portes du monastère.

Cork a une forte réputation d’indépendance depuis l’époque des invasions vikings. Les habitants de Cork appellent souvent leur ville « la vraie capitale de l’Irlande » (par opposition à Dublin qui a très souvent subi la présence de puissances étrangères). Cork fut donc une place forte contre la colonisation anglaise, puisque les nationalistes Irlandais s'y rassemblèrent.

La charte de la ville de Cork fut signée par Jean d'Angleterre en 1185. Toutefois la ville existait bien avant.
Au cours des siècles, la ville fut détruite et reconstruite plusieurs fois, notamment pendant les raids vikings. La ville fut entourée de remparts dont il reste quelques traces de nos jours. Le titre de maire de Cork (Mayor of Cork) a été créé par une charte royale en 1318 et changé en Lord Mayor en 1900.

Au XIXe siècle, le port de Cork a fait embarquer plus de 3 millions d'émigrants en partance pour le Nouveau Monde.

Le Lord Mayor de Cork, Terence Mac Swiney, qui se laissera mourir de faim en prison en octobre 1920, devint un des martyrs des sinn feiners lors de la guerre d'indépendance irlandaise. À cette époque, le futur général Montgomery est affecté en tant que major à la 17e brigade d'infanterie britannique qui y stationne jusqu'en 1923.

Le 11 décembre 1920, en représailles à une attaque de l’Irish Republican Army (IRA) contre des policiers, des groupes de Blacks and Tans investissent la ville en tirant des coups de feu. Ces auxiliaires de la Police royale irlandaise, dont certains sont imbibés d’alcool, s’attaquent aux passants et entreprennent la mise à sac de la ville. De nombreux bâtiments sont incendiés, des boutiques pillées et des maisons éventrées ; le montant de ces exactions est estimé à 3 millions de livres[2].

La ville compte aujourd'hui 124 000 habitants. Son agglomération (Cork Metropolitan Area) compte 274 000 habitants (2006).

Cork a été la capitale européenne de la culture en 2005.

Climat[modifier | modifier le code]

Relevé météorologique de l'aéroport international de Cork
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc.
Température minimale moyenne (°C) 2,6 2,5 3,1 4,2 6,5 9,2 11,1 10,9 9,4 7,5 4,5 3,7
Température maximale moyenne (°C) 7,6 7,5 9,3 11,3 13,8 16,6 18,5 18,2 16 13,1 9,9 8,5
Précipitations (mm) 138,3 115,6 98,7 67,7 83,4 68,8 66,4 88,7 96,4 125,4 111,1 133,8
Source : 1962-1991
Diagramme climatique
J F M A M J J A S O N D
 
 
 
7,6
2,6
138,3
 
 
 
7,5
2,5
115,6
 
 
 
9,3
3,1
98,7
 
 
 
11,3
4,2
67,7
 
 
 
13,8
6,5
83,4
 
 
 
16,6
9,2
68,8
 
 
 
18,5
11,1
66,4
 
 
 
18,2
10,9
88,7
 
 
 
16
9,4
96,4
 
 
 
13,1
7,5
125,4
 
 
 
9,9
4,5
111,1
 
 
 
8,5
3,7
133,8
Moyennes : • Temp. maxi et mini °CPrécipitation mm

Le climat de Cork, comme celui du reste de l’Irlande, est un climat océanique, humide et variable, avec des pluies abondantes. Met Éireann a placé une station météorologique à l’aéroport de Cork à quelques kilomètres du centre-ville. La station se situe à 151 mètres d’altitude soit bien plus haut que la ville elle-même, ce qui fait que les températures varient souvent de quelques degrés. Les températures en dessous de 0 °C et au-delà de 30 °C sont extrêmement rares. Les précipitations annuelles s’élèvent à 1 194,4 mm.

Cork est généralement une ville de brouillard, avec une moyenne de 100 jours de brouillard par an, généralement le matin et pendant les périodes de hautes pressions atmosphériques en hiver. À côté de cela, Cork est aussi une des villes irlandaises les plus ensoleillées avec 3,8 heures de soleil en moyenne par jour et seulement 69 jours par an où le soleil ne se montre pas, essentiellement en hiver.

À voir[modifier | modifier le code]

Butter Exchange[modifier | modifier le code]

C'est un petit centre artisanal où vous pouvez trouver des porcelaines, poupées, bijoux, poteries, pulls, lainages.

Le nom provient de l'ancienne activité de Cork qui était l'export de beurre salé du milieu du XVIIIe siècle jusqu'en 1924.

St Patrick's Street[modifier | modifier le code]

Patrick's bridge

St Patrick's Street est le plein centre-ville commerçant de Cork, le cœur de la ville avec ses vieilles maisons. Cette rue est en réalité un canal couvert qui débouche sur St Patrick's Bridge, charmant pont avec ses 3 arches.

St Finbarr's Cathedral (Dean Street)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Cathédrale Saint-Finbarr de Cork.

Dans le style gothique français, cette cathédrale fut édifiée en 1865, exactement à l'endroit où se trouvait la chapelle du fondateur de la ville de Cork qui datait elle du VIe siècle.

Le musée de Cork[modifier | modifier le code]

Ce musée retrace l'histoire tumultueuse de la ville. Il est installé dans une ancienne brasserie depuis 1909, au milieu d'un parc ce qui rend la visite aussi agréable qu'intéressante.

Ce musée reprend aussi le thème du Titanic, puisque Cobh, ville située à environ 15 km au sud-est de Cork, fut le dernier port où le fameux paquebot a posé l'ancre avant son tragique naufrage.

Cork City Gaol[modifier | modifier le code]

Attraction touristique de la ville, cette ancienne prison aménagée en musée retrace la vie en prison. La visite est commentée en français à l'aide d'une oreillette et un petit film en anglais conclut la visite.

Festivals[modifier | modifier le code]

Le Cork Jazz Festival est très réputé, se déroulant dans un théâtre d'architecture victorienne, le Everyman Palace Theatre. Il y a aussi le Cork Film Festival au mois d'octobre et plutôt spécialisé sur les courts-métrages.

Mais aussi[modifier | modifier le code]

L'English Market est un marché couvert qui constitue une bonne visite touristique et le Cork County Hall, qui abrite le Cork Contry Council, était la plus haute tour du pays avant la construction de l'Elysean.

Personnalités liées à la ville[modifier | modifier le code]

  • Roy Keane, footballeur irlandais de grand renom. Il est né à Cork le 10 août 1971.
  • Rory Gallagher, guitariste et chanteur irlandais de blues rock. Il y gagne un concours de jeunes talents et y passe une partie de sa vie. La bibliothèque de Cork et une rue porte son nom.
  • Jack Gleeson, acteur irlandais, connu pour son interprétation de Joffrey Baratheon dans la série à succès Game of Thrones.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Statistiques CSO en 2011.
  2. Pierre Joannon, Histoire de l’Irlande et des Irlandais, Pages 416-417, Perrin, Paris, 2006, (ISBN 2-286-02018-3).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :