Kildare

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kildare
Cill Dara
________
Meanma agus Misneach
"Esprit et courage"
Administration
Pays Drapeau de l'Irlande Irlande
Province Leinster
Comté Comté de Kildare
Immatriculation KE
Démographie
Population 5 694 hab. (2002)
Géographie
Coordonnées 53° 09′ 25″ N 6° 54′ 32″ O / 53.156859, -6.909027 ()53° 09′ 25″ Nord 6° 54′ 32″ Ouest / 53.156859, -6.909027 ()  
Altitude 116 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Irlande

Voir la carte administrative d'Irlande
City locator 14.svg
Kildare

Géolocalisation sur la carte : Irlande

Voir la carte topographique d'Irlande
City locator 14.svg
Kildare
Liens
Site web www.kildaretown.ie

Kildare (Cill Dara en gaélique irlandais, c'est-à-dire « Église des chênes ») est une ville du comté de Kildare en Irlande. Bien qu'elle donne son nom au comté, Kildare n'en est pas le chef-lieu, ce privilège revenant à Naas. La ville se situe à environ 50 km à l'ouest de Dublin, suffisamment près pour être devenue une ville-dortoir de la capitale.

Kildare abrite le plus important haras d'Irlande, l’Irish National Stud, ainsi que des jardins japonais. La plupart des terres environnantes sont utilisées pour l'élevage de chevaux.

Kildare est jumelée avec les villes françaises de Corps-Nuds (35) et Deauville (14).

Historique[modifier | modifier le code]

À l'ère pré-chrétienne, Kildare était le site d'un autel dédié à la divinité celtique Brigid.

Au XIIIe siècle, les hospitaliers y ont établi une commanderie, à 1 kilomètre au sud de la ville actuelle, précisément à « Tully » et que l'on appelle de nos jours « Black Abbey »[1]. Les templiers étaient également présents non loin de là, à « Kilcork »[2] (environ 10 km au sud, près de Fontstown au lieu-dit « Castlefarm »)[3] et « Rathbride » (environ 4 km au nord-est). Leurs biens ayant été rattachés à cette commanderie hospitalière après leur disparition[4]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) William F.K. Marmion, Irish knighthoods and related subjects : an anthology of published works, Irish Roots Cafe,‎ 2002, 153 p. (ISBN 978-0-9401-3450-8, lire en ligne), p. 20
  2. Ne pas confondre avec Kilcock.
  3. (en) Helen J. Nicholson, The Proceedings Against the Templars in the British Isles, vol. 2, Ashgate Publishing, Ltd.,‎ 2011, 653 p. (ISBN 978-1-4094-3652-2, résumé), p. 594
  4. (en) Herbert Wood, « The Templars in Ireland », dans Proceedings of the Royal Irish Academy. Section C: Archaeology, Celtic Studies, History, Linguistics, Literature, vol. 26, Royal Irish Academy,‎ 1906/07 (lire en ligne), p. 365-366

Autres projets[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :