Andorre-la-Vieille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Andorre (homonymie).
Andorre-la-Vieille
Andorra la Vella
Blason de Andorre-la-Vieille
Héraldique
Administration
Pays Andorre Andorre
Type Paroisse d'Andorre
Code postal AD500
ISO 3166-2:AD AD-07
Démographie
Population 22 256 hab. (2011)
Densité 377 hab./km2
Géographie
Altitude 1 013 m
Superficie 5 900 ha = 59 km2
Localisation
Localisation de Andorre-la-Vieille
Liens
Site web http://www.comuandorra.ad
Vue de l'urbanisation d'Andorre-la-Vieille depuis le nord

Andorre-la-Vieille (Andorra la Vella en catalan) est le nom de l'une des sept paroisses (parròquia) et la capitale de la Principauté d'Andorre. Elle compte de nos jours un peu plus de 24 000 habitants. Elle se situe à la confluence du Valira d'Orient et du Valira del Nord qui forment la rivière Valira, à environ 1 020 m d'altitude.
C'est la principale paroisse regroupant la majorité des services et institutions, dont le Gouvernement d'Andorre.

Fête patronale le 24 juin et Festa Major, le premier dimanche d'août.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom de Andorra attesté dès 839, viendrait du basque Ameturra signifiant « Dix sources » composé des mots ama (« dix ») et iturri (« sources »), car la rivière Valira recevait sur le territoire de la paroisse dix affluents. Celle-ci donnant ensuite son nom à l’ensemble de la principauté.
Le terme vela ajouté pour désigner la capitale signifie « ville » en catalan. Ainsi, le toponyme « Andorre-la-Vieille » en français est en réalité une mauvaise traduction, on devrait donc dire « Andorre-la-Ville »[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Andorre-la-Vieille se situe dans le Sud-Ouest de la principauté, sur le versant sud du col de l'Envalira et est traversée par le Valira, principal cours d'eau andorran.
Elle est devenue la plus petite paroisse d'Andorre, à la suite de la création en 1978 de la Paroisse d'Escaldes-Engordany.
Son statut de capitale politique et économique lui vaut néanmoins d'être aussi la paroisse la plus peuplée de la Principauté.

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville d'Andorre-la-Vieille est véritablement née en l'an 1278 lorsque les coprinces Roger-Bernard III, Comte de Foix, et Père d'Urtx, évêque d'Urgell, signèrent le second paréage et créèrent de fait la Principauté. Certaines maisons et rues du vieux quartier de la ville datent d'ailleurs de cette époque. Le plus remarquable de ces édifices est la Casa de la Vall (« Maison de la Vallée », et non « Maisons des Vallées » comme elle est souvent présentée). Celle-ci a été construite au début du XVIe siècle et est devenue la maison parlementaire en 1707. Depuis sa création, cette ville a toujours été la capitale de l'Andorre.

Cependant sur l'origine de la ville, il convient d'ajouter que la Paroisse d'Andorre-la-Vielle est mentionnée pour la première fois dans l'acte de consécration de la cathédrale Sainte-Marie de La Seu d'Urgell, en l'an 839.

Villages ou agglomérations[modifier | modifier le code]

Municipalité d'Andorre-la-Vieille[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1995 1999 Lluis Viu Torres    
1999 2003 Conxita Mora Jordana CP  
2003 2007 Francesc Xavier Mora Baron PSD  
2007 2011 Maria Rosa Ferrer Obiols PSD  
Les données manquantes sont à compléter.

Résultats des élections de 2007 :

Sports[modifier | modifier le code]

Rugby[modifier | modifier le code]

Club de rugby à XV le Voluntaris de Protecció Civil Andorra Rugby XV évoluant dans le championnat français en Fédérale 3 pour la saison 2008-2009.

Jeux Olympiques[modifier | modifier le code]

Andorre-la-Vieille était une ville requérante pour les XXIe Jeux olympiques d'hiver de 2010, organisés finalement par Vancouver.

Arrivées du Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

Vue d'Andorre-la-Vieille avec le bâtiment moderne des bains thermaux : Caldea

Personnalités[modifier | modifier le code]

Jumelage[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dictionnaire des noms de lieux – Louis Deroy et Marianne Mulon (Le Robert, 1994) (ISBN 285036195X)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]