1922

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Icône de redirection Cette page concerne l'année 1922 (MCMXXII en chiffres romains) du calendrier grégorien. Pour les autres significations, voir 1922 (Chronologie de Dada et du surréalisme).

Années :
1919 1920 1921  1922  1923 1924 1925

Décennies :
1890 1900 1910  1920  1930 1940 1950
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire


Chronologies géographiques :
Afrique, Amérique (Canada (Alberta, Colombie-Britannique, Île-du-Prince-Édouard, Manitoba, Nouvelle-Écosse, Nouveau-Brunswick, Ontario, Québec, Saskatchewan, Territoires du Nord-Ouest et Yukon) et États-Unis (Louisiane)) et Europe (Belgique, France, Italie et Suisse)


Chronologies thématiques :
Aéronautique Architecture Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Disney Droit Économie Fantasy Football Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Radio Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Théâtre


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Événements[modifier | modifier le code]

Afrique[modifier | modifier le code]


  • Tentatives récurrentes de soulèvement des Arabes de Cyrénaïque contre l’occupation italienne, soutenues par le mouvement religieux Senousiste (1922-1931).
  • Révolte en Angola.
  • Retour de Jean Ralaimongo à Madagascar.
  • AOF : l’ancienne École des Otages devient une école pour fils de chefs.
  • L’enseignement en français devient obligatoire en AOF et en AEF, dès le début de la scolarisation.
  • Création de la Musama Disco Christo (Armée de la Croix du Christ) en Gold Coast.
  • Prophétie de Ndonye wa Kauti au Kenya.
  • The Dual Mandate in British Tropical Africa, de lord Frederick Lugard (1858-1914), administrateur au Nigeria. Il y développe la théorie de l’Indirect Rule, qui fonde le pouvoir colonial sur la collaboration avec les structures politiques traditionnelles.

Amérique[modifier | modifier le code]

5 juillet : révolte des 18 du fort de Copacabana


  • « Cercles de travailleurs » créés sur l’initiative du futur cardinal de Rio, Sebastião Leme dans le but d’améliorer la condition matérielle des classes laborieuses.
  • Brésil : après 4 années de répit, début d'une nouvelle grave crise économique.

Asie[modifier | modifier le code]

  • 15 janvier : fondation du parti communiste japonais, interdit l’année suivante.
  • Février (Inde) : Gandhi décide de suspendre le mouvement de désobéissance civile à la suite de l’incendie d’un commissariat par une foule en colère dans les Provinces-Unies provoquant la mort de 22 policiers. Répression sanglante de la campagne de la désobéissance civile.
  • 4 février : traité sino-japonais, par lequel l'Empire du Japon renonce à ses avantages en République de Chine, acquis pendant la Première Guerre mondiale.
  • 16 mars : le Mahatma Gandhi est condamné à six ans de prison pour avoir appelé à la désobéissance.
  • Octobre : les Japonais quittent Vladivostok
  • 30 novembre[2] (Indes orientales néerlandaises) : la nouvelle constitution des Pays-Bas supprime le mot « colonies » pour l’expression « territoires d’outre-mer » mais les Indonésiens demeurent des « sujets » néerlandais. La politique de décentralisation se renforce, dans le but de faciliter le travail de l’administration, d’y associer l’élite indonésienne pour la détacher du mouvement nationaliste et de diversifier les régimes locaux afin de laisser aux Hollandais le rôle d’arbitres. En dehors des communes villageoises anciennes (desas), il apparaît des conseils locaux : conseils municipaux, de régence, de province. Le corps électoral est extrêmement réduit en ce qui concerne les Indonésiens.
  • Novembre : le Parlement britannique adopte le plan Stevenson pour limiter la production de caoutchouc. Le refus du gouvernement hollandais de l’accepter développe la production en Indonésie.

Proche-Orient[modifier | modifier le code]

13 septembre : incendie de Smyrne
17 novembre : départ de Mehmed VI, dernier sultan ottoman
Article détaillé : Révolution égyptienne de 1919.
  • 28 février : le protectorat britannique sur l'Égypte s'achève et le pays devient indépendant : Fouad Ier entame son règne. Le Royaume-Uni émet des réserves importantes en matière de défense et de politique étrangère. Des conventions militaires passées avec le Royaume-Uni permettent à des troupes britanniques de rester assurer la protection du pays et notamment le canal de Suez.
  • 15 mars : le sultan Fouad Ier se proclame roi d’Égypte et un gouvernement est formé sans la participation du Wafd. Le roi Fouad s’appui sur les modérés qui forment en 1922 le parti libéral-constitutionnel en recrutant parmi les dissidents du Wafd. Bien que favorable à un régime plus autocratique, il les laisse élaborer la Constitution.
  • Avril : fondation à Damas par le Dr Abd al-Rahman Shahbandar (en) de la Société de la main de fer financée par Michel Lutfallah. Shahbandar est immédiatement arrêté, ce qui provoque des manifestations de rue à Damas. Il condamné à la prison et son organisations est dissoute, puis est exilé de Syrie en 1924.
  • 28 juin : pacification de la Syrie mandataire. Gouraud met sur pied l’organisation administrative du pays. Il crée quatre États (Damas, Alep, Druzes et Alaouites), dirigés par des gouverneurs français assistés de conseils administratifs. Un haut-commissaire français basé à Beyrouth centralise la politique mandataire. Damas, Alep et le territoire Alaouite sont regroupés en une fédération syrienne sous la présidence d’un syrien, Subhi Barakat (en).
  • Juin : Londres publie un Livre Blanc qui affirme qu’il n’y aura pas d’État Juif en Palestine mais seulement le développement d’une communauté juive avec ses propres institutions. L’autorité britannique mettra en place des institutions de libre-gouvernement auxquelles participeront Juifs et Arabes. Ces derniers ne seront associés à la politique mandataire que s’ils reconnaissent la déclaration Balfour.
  • 4 juillet, Palestine : la charte du Mandat est adoptée par la Chambre des communes britannique sur la base du Livre Blanc, puis ratifié par la SDN le 24 juillet. L’article 2 reprend les termes de la déclaration Balfour. Les Arabes, refusant de reconnaître la déclaration Balfour, boycottent les institutions mandataires.
    • 752 048 d’habitants en Palestine mandataire, dont 83 790 Juifs. Les musulmans de Palestine s’organisent en communauté religieuse autour du mufti de Jérusalem, Hajj Amin al-Husseini. Les Juifs se constituent en peuple autonome, refusant toute collaboration économique et sociale avec les Arabes. Le développement séparé des deux communautés empêche la formation d’une citoyenneté palestinienne ou l’émergence d’une identité régionale associant Juifs et Arabes.
  • Révolte de rue opposant Arabes et Juifs à Haïfa, Jaffa et Jérusalem.
  • Création au Liban d’un conseil administratif élu sur une base confessionnelle sans réels pouvoirs pour assister le gouverneur français.
  • La charte du mandat français en Syrie est ratifiée par la SDN.

Europe[modifier | modifier le code]

Billet de 10 000 mark émis en 1922. Effondrement de la monnaie allemande : le dollar est coté 191,8 marks (janvier), puis 493 marks (juin), 1990 marks (25 août), 4000 marks (octobre). Les salariés, la petite et moyenne bourgeoisie, les retraités, pâtissent de cette situation qui profite au Reich, aux États, aux collectivités locales et aux milieux d’affaire. Les industriels élargissent leur empire et investissent à l’étranger. L’inflation encourage également la reprise économique. La production industrielle atteint rapidement son niveau d’avant-guerre.
  • 6 - 13 janvier : conférence de Cannes. Réduction de la dette allemande en contrepartie d’une garantie anglaise du traité de Versailles. Elle heurte l’opinion française comme les parlementaires et le président de la République. Le Président du Conseil Aristide Briand démissionne le 12 janvier pour laisser la place à Raymond Poincaré, partisan d’une politique intransigeante vis à vis des réparations. La conférence est ajournée[3]. L’Allemagne, qui n'est pas en mesure d’honorer les échéances du 15 janvier et du 15 février, réclame un moratoire ; le gouvernement Poincaré accepte une réduction provisoire des annuités allemandes en mars[4].
Le Palais de Justice de Dublin, occupé depuis le 14 avril par les opposants au traité anglo-irlandais, est pilonné par les forces de l'armée nationale les 28 et 29 juin.

Union soviétique[modifier | modifier le code]

Couverture du magazine Bezjbozjnik attaquant les religions

Chronologies thématiques[modifier | modifier le code]

Naissances en 1922[modifier | modifier le code]

Voir la catégorie : Naissance en 1922.

Décès en 1922[modifier | modifier le code]

Voir la catégorie : Décès en 1922.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Plan Hughes-Peynado - Enciclopedia Virtual Dominicana
  2. Constitution des Pays-Bas, 1983, MJP, université de Perpignan
  3. Étienne Weill-Raynal, Les réparations allemandes et la France, vol. 2, Paris, Nouvelles Éditions Latines,‎ 1947 (présentation en ligne)
  4. a, b et c Bertrand Blancheton, Maxi fiches - Histoire des faits économiques - 2e éd.: De la révolution industrielle à nos jours, Dunod,‎ 2013 (ISBN 9782100599547, présentation en ligne)
  5. Gh. Buzatu, A History of Romanian Oil, vol. 2, Editura Mica Valahie (ISBN 9789737858603, présentation en ligne)
  6. a et b Jean-Marie Thiébaud, Dictionnaire biographique des Pays baltes : Le personnel politique, diplomatique et militaire de 1918 à 2007, Éditions L'Harmattan,‎ 2007 (ISBN 9782296178250, présentation en ligne)
  7. John Hiden, Germany and Europe 1919-1939, Routledge,‎ 2014 (ISBN 9781317896272, présentation en ligne)
  8. a et b Pierre Joannon, Il était une fois Dublin, Plon,‎ 2013 (ISBN 9782262042578, présentation en ligne)
  9. George Castellan, L'Allemagne de Weimar : 1918-1933, Armand Colin,‎ 1969 (présentation en ligne)
  10. Luce Pietri, op. cit, p. 302.
  11. Thierry Féral, Le "nazisme" en dates : novembre 1918-novembre 1945, L'Harmattan,‎ 2010 (ISBN 9782296114609, présentation en ligne)
  12. G. Harinck, R. Kuiper, Peter Bak, De Antirevolutionaire partij 1829-1980, Uitgeverij Verloren,‎ 2001 (ISBN 9789065506641, présentation en ligne)
  13. a et b François Clarac, Jean-Pierre Ternaux, Encyclopédie historique des neurosciences : Du neurone à l'émergence de la pensée, De Boeck Supérieur,‎ 2008 (ISBN 9782804158989, présentation en ligne)
  14. http://www.fes.de/archiv/adsd_neu/inhalt/stichwort/arbeiterturnundsport.htm
  15. Gerry White, Bill Younghusband, Brendan O'Shea, Irish Volunteer Soldier 1913-23, Osprey Publishing,‎ 2013 (ISBN 9781472801814, présentation en ligne)
  16. Revue de viticulture, vol. 60,‎ 1924 (présentation en ligne)
  17. Gérard Bossuat, Jean Monnet, l'Europe et les chemins de la paix : actes du colloque de Paris du 29 au 31 mai 1997, Publications de la Sorbonne,‎ 1999 (ISBN 9782859443597, présentation en ligne)
  18. Historical Dictionary of Modern Greece, Scarecrow Press,‎ 2009 (ISBN 9780810863125, présentation en ligne)
  19. António José Queirós, A esquerda democrática e o final da primeira república, Livros Horizonte,‎ 2008 (ISBN 9789722415903, présentation en ligne)
  20. Olivier Delorme, La Grèce et les Balkans, vol. 2, Gallimard (ISBN 9782072488450, présentation en ligne)
  21. Alfred F. Havighurst, Britain in Transition : The Twentieth Century, University of Chicago Press,‎ 1985 (ISBN 9780226319704, présentation en ligne)
  22. James Stuart Olson et Robert Shadle, Historical Dictionary of the British Empire, vol. 2, Greenwood Publishing Group,‎ 1996 (ISBN 9780313293672, présentation en ligne)
  23. Jean-Dominique Durand, L'Italie de 1815 à nos jours, Hachette Éducation,‎ 2010 (ISBN 9782011814593, présentation en ligne)
  24. Henry Rollet, La Pologne au 20ème siècle, Éditions A. Pedone,‎ 1984 (ISBN 9782233001474, présentation en ligne)
  25. John Laughland, A History of Political Trials : From Charles I to Saddam Hussein, Peter Lang,‎ 2008 (ISBN 9781906165000, présentation en ligne)
  26. Asa Briggs, The History of Broadcasting in the United Kingdom : The Birth of Broadcastin, vol. 1, Oxford University Press,‎ 1995 (ISBN 9780192129260, présentation en ligne)
  27. Martin Pugh, Lloyd George, Routledge,‎ 2014 (ISBN 9781317869429, présentation en ligne)
  28. L. Prakke, C. A. J. M. Kortmann, Constitutional Law of 15 EU, Kluwer,‎ 2004 (ISBN 9789013012552, présentation en ligne)
  29. Cor Inja, Alle G. Hoekema, Gabe G. Hoekema, Piet Visser, Geen cel ketent deze dromen : een dagboek over ideaal en werkelijkheid van de doopsgezinde dienstweigeraar en socialist Cor Inja uit Zaandam, geschreven in gevangenschap van 25 maart tot en met 19 november 1925, Uitgeverij Verloren,‎ 2001 (présentation en ligne)
  30. Ruth Fivaz-Silbermann, Staline et le Stalinisme, Librairie Droz (ISBN 9782600042116, présentation en ligne)
  31. Luce Pietri, André Vauchez, Jean-Marie Mayeur, Marc Venard, Histoire du christianisme. Guerres mondiales et totalitarismes (1914-1958), vol. 12, Fleurus (ISBN 9782718907406, présentation en ligne)
  32. a, b, c et d Pierre Vallaud, Russie, l'ère de Staline, Archipel,‎ 2012 (ISBN 9782809808063, présentation en ligne)
  33. Stéphane Courtois, Mark Kramer, The Black Book of Communism: Crimes, Terror, Repression, Harvard University Press,‎ 1999 (ISBN 9780674076082, présentation en ligne)
  34. Walter Byron Emery, National and international systems of broadcasting : their history, operation, and control, Michigan State University Press,‎ 1969 (présentation en ligne)
  35. Anne Lumet, Le Pacte : Les Relations russo-japonaises à l'épreuve des incidents de frontière, Éditions Publibook,‎ 2004 (ISBN 9782748303612, présentation en ligne)
  36. Brigitte Stern, La succession d'états, Martinus Nijhoff Publishers,‎ 2000 (ISBN 9789041113931, présentation en ligne)
  37. "Quid"2002