Tirana

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tirana
Tiranë, Tirona
Blason de Tirana
Héraldique
Drapeau de Tirana
Drapeau
Vue nocturne de Tirana
Vue nocturne de Tirana
Administration
Pays Drapeau de l'Albanie Albanie
District Tirana
Région Tirana
Maire
Mandat
Lulzim Basha (PD)
2011-2015
Code postal 1001 — 1028
Indicatif téléphonique (+355) 040
Démographie
Population 726 547 hab. (2008)
Densité 17 382 hab./km2
Population de l'agglomération 895 042 hab. (2008)
Géographie
Coordonnées 41° 19′ 39″ N 19° 49′ 07″ E / 41.3275, 19.81861 ()41° 19′ 39″ Nord 19° 49′ 07″ Est / 41.3275, 19.81861 ()  
Altitude 90 m
Superficie 4 180 ha = 41,8 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Albanie

Voir sur la carte Albanie administrative
City locator 14.svg
Tirana
Liens
Site web http://www.tirana.gov.al/

Tirana (Tiranë en albanais) (phonétiquement : [tiˈɾanə]) est la capitale et la plus peuplée des villes de l'Albanie.

En 2005, sa population était officiellement de 585 756[1], mais certains estiment que ce nombre ne reflète pas la réalité, qui pourrait approcher le million d'habitants.

Tirana a été fondée en 1614 et est devenue capitale en 1920. C'est le principal centre industriel et culturel du pays. Au cours du XXe siècle, l'économie s'est développée autour des produits agricoles, des textiles, de la construction mécanique et des produits pharmaceutiques.

Depuis l'ouverture démocratique de l'Albanie en 1990, la capitale essaie de développer une industrie du tourisme, entravée par l'instabilité politique qui règne dans les Balkans, avec plusieurs conflits militaires dans les années 1990, notamment au Kosovo voisin.

Architecture et lieux de visite[modifier | modifier le code]

Place Skanderbeg
Taiwan Center
Mosquée à Tirana

La plupart des endroits intéressants sont situés à proximité de la Place Skanderbeg, grand espace ouvert au cœur de la ville.

  • Le musée d'histoire naturelle
  • La Pyramide (actuellement salle d'exposition, ancien mausolée d'Enver Hoxha)
  • L'Opéra datant des années 1960 et de style soviétique
  • Palais de la Culture, bâti dans le style soviétique (avec théâtre, galeries d'art, restaurants et cafés)
  • Le légendaire restaurant Taiwan Center
  • L'ancien ministère de la Guerre (fresques sculptées - réalisme socialiste)
  • Coupole et minaret de la mosquée Et'hem Bey (Xhamia e Et'hem Beut), construite de 1794 à 1821
  • La Tour de l'Horloge (Kulla e Sahatit), construite en 1821-1822
  • La place Skanderbeg (Sheshi Skënderbej): immeubles datant de l'occupation italienne et de style fasciste ; aujourd'hui occupés par des ministères.
  • Le pont de Tabakkane datant de l'époque ottomane et se trouvant sur la rive droite de la Lana (XVIIeXVIIIe siècles).
  • Le Stade Qemal-Stafa

Les quelques autres bâtiments dignes d'intérêt sont les administrations, les académies et universités de Tirana.

Projet de construction[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville se situe dans le district Tirana,sur la montagne Dajti. Elle possède plusieurs rivières comme la rivière Ishëm ou bien la rivière Lanë (voir Liste des cours d'eau d'Albanie). Tirana Albania pano 2004-07-14.jpg

Histoire[modifier | modifier le code]

Tirana, mentionné dès 1418 comme un village dans un document vénitien, devient une ville en 1614 quand le général ottoman Sulejman Pasha (en) y construisit une mosquée, une boulangerie et des bains turcs.

La ville resta de taille modeste jusqu'au début du XXe siècle. En 1910, elle ne comptait que 12 000 habitants. Le coup d'envoi de sa croissance fut donné par son élévation au rang de capitale en 1920, par le gouvernement provisoire établi au Congrès de Lushnjë. En 1944, le gouvernement communiste d'Enver Hoxha confirma ce choix.

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, pendant laquelle la ville fut occupée par les Allemands, la population atteignait 60 000 habitants. Suivit une période d'expansion industrielle et démographique (137 000 habitants en 1960). À la fin des années 1990, le mouvement s'accentua avec l'arrivée massive d'Albanais du nord du pays.

Tirana vu par le satellite SPOT

Depuis quelques années, la capitale souffre de surpopulation, Les infrastructures urbaines n'ayant pas été suffisamment adaptées. Il existe des problèmes dans le traitement des déchets, dans l'approvisionnement en électricité, en eau courante. Pourtant, de nouveaux bâtiments sont construits régulièrement (on soupçonne certains promoteurs immobiliers de blanchir de l'argent sale).

Un autre problème majeur est l'apparition d'une pollution atmosphérique catastrophique, liée essentiellement à l'accroissement anarchique du trafic automobile. La plupart des voitures circulant en Albanie ne sont pas aux normes environnementales européennes. On y trouve de vieilles Mercedes diesel d'origine douteuse, et le carburant utilisé en Albanie contient plus de soufre et de plomb que dans le reste du continent.

Edi Rama, maire de 2000 à 2011, a entrepris des efforts pour rendre sa ville plus attrayante, en taxant les industries polluantes et en rénovant des quartiers et des espaces verts. Ainsi, les berges de la rivière Lana ont été rendues à la nature après la démolition de quartiers insalubres. Il a également promis de s'attaquer au problème de la pollution automobile.

Climat[modifier | modifier le code]

Tirana possède un climat méditerranéen (été chaud et sec, hiver humide), mais avec des influences continentales (les hivers sont parfois rigoureux).

Relevé météorologique de Tirana
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) -1,8 2,6 4,5 7,9 12,1 15,6 17,2 16,9 14,1 10,1 6,3 3,2 9,4
Température maximale moyenne (°C) 11,6 12,9 15,6 19 23,8 27,7 30,7 30,7 27,3 21,8 17,1 13 20,9
Précipitations (mm) 132 120 100 87 99 60 28 39 73 157 152 142 1 189
Nombre de jours avec précipitations 12 10 11 10 10 6 4 4 6 11 13 12
Source : Le climat à Tirana (en ° C et mm, moyennes mensuelles) [1]


Économie[modifier | modifier le code]

Rinas-Airport-New-Terminal.jpg

Tirana possède un aéroport international (Nënë Tereza, code AITA : TIA, code OACI : LATI).

Jumelages[modifier | modifier le code]

Francophonie[modifier | modifier le code]

La ville est membre de l'association internationale des maires francophones[2].

Archevêché[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

La ville compte 3 clubs de football qui ont glané la majorité des titres nationaux : le KF Tirana, le KF Partizan Tirana et le FK Dinamo Tirana.

Kftirana.gif Partizani.gif Dinamo Tirana 2010.png

Personnes célèbres nées à Tirana[modifier | modifier le code]

Arts[modifier | modifier le code]

Politique[modifier | modifier le code]

Sport[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]