Liepāja

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Liepāja
(de) Libau
Blason de Liepāja
Héraldique
Drapeau de Liepāja
Drapeau
facade Art nouveau d'un immeuble dans la ville basse
facade Art nouveau d'un immeuble dans la ville basse
Administration
Pays Drapeau de la Lettonie Lettonie
Rajons Liepāja (lielpilseta)
Maire Uldis Sesks
Code postal LV-3400
Démographie
Population 86 264 hab.
Densité 1 428 hab./km2
Géographie
Coordonnées 56° 30′ 42″ N 21° 00′ 50″ E / 56.5117, 21.0139 ()56° 30′ 42″ Nord 21° 00′ 50″ Est / 56.5117, 21.0139 ()  
Superficie 6 040 ha = 60,4 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Lettonie

Voir sur la carte Lettonie administrative
City locator 14.svg
Liepāja

Liepāja [li͡epaːja] (en lituanien : Liepoja ; en allemand : Libau ; en polonais : Lipawa ; en russe : Либава, Libava, ou Лиепая, Liepaïa ; en yiddish : ליבאַװע , Libave) est une ville côtière de Lettonie.

Les symboles de la ville sont un lion rouge (symbole du Courlande) et un tilleul vert sur fond blanc. Elle possède également un hymne appelé Pilsēta, kurā piedzimst vējš (la ville où est né le vent).

Situation géographique[modifier | modifier le code]

Liepāja est située sur les rives de la mer Baltique, située à peu près à 200 km à l'ouest de Riga. Elle est accessible par car et par train depuis Riga en à peu près 3 heures. Liepāja dispose aussi d'un aéroport, la liaison aérienne est assurée avec la capitale de juin à septembre.

Histoire[modifier | modifier le code]

Liepāja a été fondée par des pêcheurs curoniens. On retrouve son nom évoqué pour la première fois en 1253, alors qu'elle s'appelait Lyva. L'Ordre de Livonie, sous l'égide de l'Ordre Teutonique, lui a donné les statuts de ville, sous le nom de Libau en 1263. Le nom actuel, Liepāja, a commencé à être de plus en plus usité après 1560. En 1625, le duc Frédéric Ier Kettler de Courlande a alloué à Libau le droit d'être une ville à part entière, droits que le roi Sigismond III de Pologne a approuvés en 1626.

Libau et la Courlande sont passés sous administration russe en 1795 au cours de la partition de la Pologne et fait désormais partie du gouvernement de Courlande. La ville devint un port majeur de la mer Baltique pour la Russie, et devient aussi le port principal d'embarquement des immigrants à destination des États-Unis. Sur une population totale de 43 734 habitants au tournant du XXe siècle, les protestants étaient au nombre de 19 988, suivis des Juifs (10 860), des orthodoxes (9 485) et des catholiques (3 170).

La population se répartit en 1900 selon les groupes ethniques suivants :

  • Juifs : 10 860
  • Allemands : 10 210
  • Lettons : 9 945
  • Russes : 9 133
  • Lituaniens : 2 184
  • Polonais : 986
  • Autres : 416.

Elle est occupée à partir de mai 1915 par l'armée allemande. Le port est bombardé par les cuirassés de la marine impériale allemande à l'été 1915, au cours des combats pour la prise du golfe de Riga qui l'opposent à la marine impériale russe. La ville est occupée jusqu'à la fin de l'année 1918. S'ensuivent des combats entre bolcheviks (russes ou lettons) et mercenaires allemands, anciens soldats démobilisés appuyés par une partie de la population locale, pour la course à l'indépendance. Pendant une courte période en 1919, alors que toute la Lettonie est occupée par les bolcheviks, Libau devient Liepāja et accueille le siège provisoire du gouvernement du pays. La majorité des Germano-baltes de la ville est chassés.

Massacre de Liepāja au cours duquel 2 749 Juifs furent tués sur la plage. Les femmes et enfants, obligés de se mettre en sous-vêtements, furent photographiés par leurs bourreaux nazis, le 15 décembre 1941.

La population juive locale, environ 7 000 personnes avant la guerre, fut presque totalement exterminée par les nazis et les collaborateurs locaux. La plupart de ces meurtres en masse eurent lieu dans les dunes de Skede au nord de la ville. Moins de 30 juifs étaient encore en vie à la fin de la guerre à Liepāja.

Population[modifier | modifier le code]

En 2010, la population des habitants la ville se répartissait de la manière suivante selon l'origine nationale :

  • Lettons : 52,9 %
  • Russes : 32,2 %
  • Ukrainiens : 5,2 %
  • Biélorusses : 3,5 %
  • Polonais : 1,1 %
  • Autres : 2 %

Au recensement de 2011, la population de la ville comptait 83 415 habitants.

Économie[modifier | modifier le code]

Liepāja est un port dont les eaux sont toujours libres des glaces, ce qui le rend très actif. La ville dispose d'industries métallurgiques, sucrières et textiles. Elle dispose aussi de chantiers navals et sert de point pour des exportations de nourriture et de bois (la Lettonie est couverte à presque 50 % de forêts).

L'importance de l'industrie métallurgique a donné son nom à l'équipe de hockey et de football de la ville : les Metalurgs.

Transport[modifier | modifier le code]

La ville dispose d'un réseau de tramway.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Liepāja se définit aussi comme une ville touristique et une cité balnéaire.

port de Liepāja Marché Cathédrale Saint-Nicolas Église Sainte-Anne

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Architecture[modifier | modifier le code]

Les monuments d'architecture sont :

  • Église luthérienne de la Sainte-Trinité, consacrée en 1758, dont les orgues sont remarquables
  • Cathédrale catholique Saint-Joseph, consacrée en 1762, près de la place du Marché
  • Église orthodoxe de la Sainte-Trinité, construite en 1867
  • Église luthérienne Sainte-Anne, construite en 1587
  • Karosta (le port de guerre), ex-port militaire russe
    • La cathédrale orthodoxe russe Saint-Nicolas (qui servait de taverne au soldats durant l'époque soviétique) construite en 1901-1903
    • La prison (dans laquelle on peut passer la nuit sous bonne garde mais en été uniquement)
    • La rade du port
    • Les forteresses
    • La galerie des arts temporaires "K.Maksla"
    • Château de Karosta (Virsnieku pils)
    • Beaucoup de maisons et bâtiments historiques et soviétiques abandonnés
    • Le pont pivotant (détruit par un bateau le 14 juillet 2006, en cours de reconstruction)
  • Le marché
  • Quelques bâtiments d'art nouveau
  • Théâtre municipal
  • Divers musées
  • Centre ville et alentours, contenant un grand nombre de maisons en bois ouvragées, mais souvent laissées à l'abandon.

Lieux touristiques[modifier | modifier le code]

Vue de la plage
  • La plage de sable fin, entourée d'une grande aire de loisir. Des fragments d'ambre issus de forêts fossilisées englouties sous la Baltique échouent fréquemment sur le sable. On les trouve en cherchant attentivement parmi les algues. Le morceau d'ambre le plus gros du monde a d'ailleurs été trouvé non loin.

Les environs sont aussi d'un grand intérêt pour les amateurs de nature, avec une réserve naturelle qui héberge des chevaux et des vaches sauvages sur la rive Est du lac de Liepāja. son accès est restreint, vous devrez vous renseigner à l'office de tourisme.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :