Concours Eurovision de la chanson 1988

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Concours Eurovision de la chanson 1988
Illustration.
Dates
Finale 30 avril 1988
Retransmission
Lieu Simmonscourt Pavilion
Dublin, Drapeau de l'Irlande Irlande
Présentateur(s) Pat Kenny
Michelle Rocca
Directeur musical Noel Kelehan
Superviseur exécutif Frank Naef
Télédiffuseur hôte RTÉ
Ouverture Hold Me Now par Johnny Logan
Entracte Don't Go par Hothouse Flowers
Participants
Nombre de participants 21
Débuts Aucun
Retour Aucun
Retrait Drapeau de Chypre Chypre
Résultat
Chanson gagnante Ne partez pas sans moi
par Céline Dion
Drapeau de Suisse Suisse
Système de vote Chaque pays attribua 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 10 et 12 points à ses 10 chansons favorites.
Nul point Drapeau d'Autriche Autriche
Précédent Bruxelles 1987 Concours Eurovision de la chanson Lausanne 1989 Suivant

Le concours Eurovision de la chanson 1988 fut la trente-troisième édition du concours. Il se déroula le samedi 30 avril 1988, à Dublin, en Irlande. Il fut remporté par la Suisse, avec la chanson Ne partez pas sans moi, interprétée par Céline Dion. Le Royaume-Uni termina deuxième et le Danemark, troisième[1].

Organisation[modifier | modifier le code]

L'Irlande, qui avait remporté l'édition 1987, se chargea de l’organisation de l’édition 1988[1].

La télévision publique irlandaise décida de donner à l'évènement un caractère spécial, afin de fêter le millénaire de la fondation de la ville de Dublin[2]. La RTÉ souhaitait également moderniser le concours, afin d’en renouveler les standards et d’attirer une audience plus jeune. Finalement, l’édition 1988 renouvela profondément le format, le style et l’aspect de l’Eurovision, le faisant entrer dans l’ère de la modernité informatique et numérique[1].

Pays participants[modifier | modifier le code]

Vingt-et-un pays participèrent au trente-troisième concours.

Chypre avait choisi pour la représenter, la chanson Thimame, écrite et composée par John Vickers et Aristos Moskovakis, et interprétée par Yiannis Demetriou[3]. Mais, quelques semaines avant le concours, il apparut que cette chanson était le réarrangement d’un morceau ayant déjà concouru à la finale nationale chypriote, en 1984, et qui avait alors terminé troisième. Thimame fut disqualifiée par la télévision publique chypriote et Chypre, obligée de se retirer à la dernière minute[1].

Format[modifier | modifier le code]

Le concours eut lieu au Simmonscourt Pavilion, à Dublin[4], salle multi-usages, appartenant au complexe de loisirs de la Royal Dublin Society et ayant déjà accueilli le concours en 1988.

La scène consistait en une vaste plate-forme de couleur noire. À sa gauche, était installé un podium destiné aux présentateurs et composé de trois fois trois marches bordées de néons rouges. À sa droite, était installé l’orchestre, dans un espace réservé. En face, dans le public, se trouvait le pupitre du superviseur. La plate-forme supportait un vaste podium, destiné aux artistes et composé d’un damier de carrés en plexiglas. Chaque carré était éclairé par des néons bleus et roses, placés en dessous. Le damier était prolongé, à ses extrémités, par d’autres néons bleus et roses, créant une fausse perspective. L’arrière-fond était composé de six rangées de tuiles rectangulaires et d’un cache sombre, illuminé à la manière d’un ciel étoilé. Plusieurs mobiles, notamment en forme d’étoiles et de constellations, furent descendus des cintres, selon les prestations. L’ensemble du décor fut illuminé de spots de couleur bleue, rose et rouge. Deux vastes murs d’écrans furent installés, le premier derrière le podium des présentateurs, le second derrière l’orchestre.

Pour la toute première fois, le tableau de vote n’était plus physiquement présent sur scène, mais virtuellement généré par ordinateur.

Le programme dura près de deux heures et cinquante-et-une minutes.

Les présentateurs de la soirée furent Pat Kenny et Michelle Rocca[4]. Ils s’adressèrent aux téléspectateurs en gaélique, en anglais et en français.

L'orchestre était dirigé par Noel Kelehan.

Ouverture[modifier | modifier le code]

L’ouverture du concours débuta par une vidéo, résumant l’histoire de l’Irlande, de la Préhistoire à nos jours, par le biais de vues touristiques et de témoignages archéologiques. Elle se conclut par un gros plan sur une pleine lune, qui s’afficha ensuite sur le mur d’écran. La caméra dévoila alors la scène, sur laquelle se trouvait Johnny Logan, le gagnant de l’édition 1987. Celui-ci interpréta alors Hold Me Now, la chanson qui lui avait permis de remporter la victoire à Bruxelles, l’année précédente. Ce fut la première fois qu’un gagnant revint interpréter son titre victorieux en ouverture.

À la fin de sa prestation, Johnny Logan fut rejoint sur scène par Michelle Rocca, tandis que Pat Kenny prenait place sur le podium des présentateurs, où le suivit rapidement Rocca. Ils firent alors les présentations d’usage, rappelant que Dublin fêtait son millénaire et que l’on célébrait également l’Année Européenne du Cinéma et de la Télévision. Michelle Rocca salua les compétiteurs, par ces mots : « Bienvenue aux artistes ! Ils seront les étoiles de cette soirée exceptionnelle. » L’ouverture se conclut sur une seconde vidéo, montrant l’accueil des participants à Dublin et la semaine des répétitions. La musique d’accompagnement était le morceau Heartland, interprété par Johnny Logan.

Cartes postales[modifier | modifier le code]

Les cartes postales débutaient par mot d’explication des présentateurs, avant d’enchaîner sur une vidéo des artistes participants. Ceux-ci étaient montrés, lors de la semaine de répétitions, en train de prendre part à la vie sociale, culturelle et sportive irlandaise. Après la prestation, les présentateurs rappelaient le titre de la chanson et ses interprètes. Ils saluaient également le chef d’orchestre, avant d’enchaîner sur le pays suivant.

Chansons[modifier | modifier le code]

Vingt-et-une chansons concoururent pour la victoire.

Le représentant suédois, Tommy Körberg, attrapa une angine, après son arrivée à Dublin. Malade, ayant perdu sa voix, il manqua plusieurs répétitions. Le soir venu, il parvint à interpréter sa chanson et termina douzième[5].

Le représentant britannique, Scott Fitzgerald, avait connu ses premiers succès musicaux à la fin des années soixante-dix. Mais en 1988, il travaillait sur le marché aux viandes de Glasgow. Sa participation au concours était donc une opportunité pour relancer sa carrière[6].

La chanson suisse, Ne partez pas sans moi, avait été écrite par Nella Martinetti et composée par Attila Şereftuğ. Ils étaient tous deux les auteurs de Pas pour moi, la chanson qui avait représenté la Suisse au concours, en 1986. Interprétée par Daniela Simons, Pas pour moi avait alors terminé deuxième[7].

Les représentantes allemandes, Chris Garden et Maxi Garden, étaient mère et fille. Ce fut la première dans l'histoire du concours qu'une mère et sa fille concoururent ensemble[8].

La représentante danoise, Kirsten Siggard, se fit particulièrement remarquer, lors de sa prestation. Elle en était alors à son huitième mois de grossesse. Elle accoucha de son second fils, à peine deux semaines après le concours. Lors de sa première participation au concours, en 1984, elle était également enceinte.

L'autre grande révélation du concours fut la représentante luxembourgeoise, Lara Fabian. Elle termina quatrième et connut par la suite de nombreux succès commerciaux[4].

Prédiction[modifier | modifier le code]

La représentante israélienne, Yardena Arazi, n'avait décidé de représenter son pays, qu'à condition d'être certaine de remporter la victoire. Après que le tirage au sort des ordres de passage eut lieu et qu'Israël eut reçu la neuvième place, Arazi alla consulter une voyante. Celle-ci lui assura que la chanson qui passerait en neuvième position remporterait à coup sûr le concours. Arazi accepta l'offre de la télévision publique israélienne et se choisit la chanson Ben Adam. Mais quelques semaines avant la finale, la chanson chypriote fut disqualifiée et Chypre, qui avait tiré la deuxième place, dut se retirer. Par conséquent, les ordres de passage furent tous avancés. Israël obtint alors la huitième place. Yardena Arazi termina finalement, septième. Quant à la fameuse neuvième place, elle échut à la Suisse et à Céline Dion, qui remportèrent la victoire, comme l'avait prédit la voyante[5].

Chefs d'orchestre[modifier | modifier le code]

Anders Berglund Ossi Runne Ronnie Hazlehurst Turhan Yükseler Javier de Juan
Harry van Hoof Eldad Shrem Attila Şereftuğ Noel Kelehan Michael Tatcher
Harald Neuwirth Henrik Krogsgård Charis Andreadis Arild Stav Daniel Willem
Régis Dupré Guy Matteoni José Calvário Nikica Kalogjera

Les délégations islandaise et italienne furent les seules à ne pas recourir à l'orchestre fourni par la RTÉ.

Entracte[modifier | modifier le code]

Le spectacle d'entracte fut un clip vidéo : Don't go, du groupe de rock irlandais Hothouse Flowers[4]. La réalisation de ce clip avait été subventionnée par la Commission européenne. Il s'agit à l'époque de la vidéo la plus coûteuse jamais produite en Irlande. Les Hothouse Flowers furent filmés dans onze pays européens différents, en train d'interpréter leur chanson. Après le concours, Don't go rencontra un grand succès commercial[9].

Coulisses[modifier | modifier le code]

Durant le vote, la caméra fit de nombreux plans sur les artistes à l’écoute des résultats. Apparurent notamment Lara Fabian, Karoline Krüger, Scott Fitzgerald, les groupes Jump The Gun et Srebrna Krila, Céline Dion et Tommy Körberg.

Vote[modifier | modifier le code]

Le vote fut décidé entièrement par un panel de jurys nationaux. Les différents jurys furent contactés par téléphone, selon l'ordre de passage des pays participants. Chaque jury devait attribuer dans l'ordre 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 10 et 12 points à ses dix chansons préférées. Les points furent énoncés dans l’ordre ascendant, de un à douze[4]. Le nombre et la manière de voter des jurés furent modifiés. Désormais, chaque jury national comportait seize membres (et non plus onze). Et chaque juré devait attribuer à chaque chanson, une note allant de un à dix (et non plus de un à cinq).

Le superviseur délégué sur place par l'UER fut Frank Naef[4]. Les présentateurs rappelèrent qu’il exerçait sa fonction pour la dixième fois. Il fut vivement applaudi et l’orchestre joua la partition d’Happy Birthday to You. À Pat Kenny, Frank Naef répondit : « Well, Pat, I feel great. And, at the same time, I’m very happy to be in Dublin, this time, on this occasion, because, really, with the Millenium being celebrated, it’s a great day for me. Thank you. » Par la suite, il n’intervint qu’à une reprise, pour faire répéter ses points au porte-parole israélien. En effet, la voix de ce dernier avait été couverte par les applaudissements du public, lorsqu’il avait attribué ses trois premiers points à la Finlande.

Pour la toute première fois, un classement des cinq pays en tête du vote fut montré à l'écran. Tout comme le tableau de vote, il était généré par ordinateur.

La procédure de vote demeure célèbre pour l'intense suspense qu'elle délivra. Après le vote du cinquième jury, le jury turc, la Suisse s'empara de la tête. Mais, à la mi-temps, les jurys autrichiens et danois ne lui attribuèrent aucun point, ce qui permit au Royaume-Uni de lui ravir la première place. La légère avance du Royaume-Uni fut cependant réduite à néant lorsque l'avant-dernier jury, le jury portugais, attribua ses "douze points" à la Suisse, sous les cris et les applaudissements du public dans la salle. Le Royaume-Uni affichait dès lors 136 points et la Suisse, 131. Le dénouement dépendit donc entièrement du jury yougoslave, réuni cette année-là à Ljubljana. Ce fut Pat Kenny qui appela la porte-parole yougoslave, Miša Molk. Après l'attribution des cinq premiers points, Miša Molk annonça soudain : « Switzerland, six points ». Le public poussa un cri de surprise. Car la Suisse était en tête, avec 137 points, un point de plus seulement que le Royaume-Uni et alors que quatre scores devaient encore être attribués. Miša Molk poursuivit son décompte : « Netherlands, seven points. Germany, eight points. » Lorsqu'elle prononça : « Norway, ten points », le public poussa à nouveau un grand cri. La victoire allait être déterminée par le dernier vote du dernier jury. C'est alors que Miša Molk annonça : « And finally, France... », créant un ultime rebondissement et offrant la victoire à la Suisse. Le restant de sa phrase fut couvert par les hurlements et les vivats du public. La caméra montra la délégation suisse bondissant de joie et Céline Dion en pleurs. Pat Kenny dut demander le silence à tous, puis à Miša Molk de répéter l'attribution des "douze points" yougoslaves, pour la légalité de la procédure.

Le vote fut marqué par un autre évènement : pour la toute première fois, la Turquie attribua des points à la Grèce.

Résultats[modifier | modifier le code]

Ce fut la deuxième victoire de la Suisse au concours[10]. Ce fut également la dernière victoire d'une chanson en français[2].

Ce fut la deuxième fois dans l'histoire du concours, après 1968, qu'un pays remporta la victoire avec un seul point d'avance. Comme en 1968, la victoire se fit au détriment du Royaume-Uni et fut tranchée par le jury yougoslave, qui délivra ses points en dernier lieu.

Céline Dion, Nella Martinetti et Attila Şereftuğ reçurent le trophée de la victoire des mains de Johnny Logan, gagnant de l'année précédente.

Par la suite, Ne partez pas sans moi ne rencontra qu'un succès commercial modéré. En revanche, Céline Dion, jusque-là seulement connue en France et au Canada, entama une grande carrière internationale, qui la verra vendre plus de 200 millions de disques à travers le monde[4]. En 2005, lors de l'émission spéciale Congratulations, Ne partez pas sans moi fut élue onzième meilleure chanson à jamais avoir été présentée au concours[11].

Pour la deuxième fois, après 1962, l'Autriche termina dernière, avec "nul point"[10].

Ordre Pays Langue Artiste(s) Chanson Traduction française Place Points
01 Drapeau d'Islande Islande Islandais Beathoven Þú og þeir (Sókrates) Toi et eux (Socrate) 16 20
02 Drapeau de Suède Suède Suédois Tommy Körberg Stad i ljus Ville de lumière 12 52
03 Drapeau de Finlande Finlande Finnois Boulevard Nauravat silmät muistetaan Les yeux qui rient sont ceux dont on se souvient 20 3
04 Drapeau de Grande-Bretagne Royaume-Uni Anglais Scott Fitzgerald Go Pars 2 136
05 Drapeau de Turquie Turquie Turc MFÖ Sufi - 15 37
06 Drapeau d'Espagne Espagne Espagnol La Década Prodigiosa La chica que yo quiero (Made in Spain) La fille que je veux (Faite en Espagne) 11 58
07 Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Néerlandais Gerard Joling Shangri-La Shangri-La 9 70
08 Drapeau d'Israël Israël Hébreu Yardena Arazi Ben Adam (בן אדם) L'être humain 7 85
09 Drapeau de Suisse Suisse Français Céline Dion Ne partez pas sans moi - 1 137
10 Drapeau d'Irlande Irlande Anglais Jump The Gun Take Him Home Ramène-le chez lui 8 79
11 Drapeau d'Allemagne Allemagne Allemand Maxi & Chris Garden Lied für einen Freund Chanson pour un ami 14 48
12 Drapeau d'Autriche Autriche Allemand Wilfried Lisa Mona Lisa - 21 0
13 Drapeau du Danemark Danemark Danois Hot Eyes Ka' du se hva' jeg sa'? Tu vois, qu'est-ce que je viens de te dire ? 3 92
14 Drapeau de Grèce Grèce Grec Afroditi Frida Clown (Κλόουν) - 17 10
15 Drapeau de Norvège Norvège Norvégien Karoline Krüger For vår jord Pour notre terre 5 88
16 Drapeau de Belgique Belgique Français Reynaert Laissez briller le soleil - 18 5
17 Drapeau du Luxembourg Luxembourg Français Lara Fabian Croire - 4 90
18 Drapeau d'Italie Italie Italien Luca Barbarossa Vivo (Ti scrivo) Vivre (Je t'écris) 12 52
19 Drapeau de France France Français Gérard Lenorman Chanteur de charme - 10 64
20 Drapeau du Portugal Portugal Portugais Dora Voltarei Je reviendrai 18 5
21 Drapeau Yougoslavie Serbo-croate Srebrna Krila Mangup Canaille 6 87

Anciens participants[modifier | modifier le code]

Artiste Pays Année(s) précédente(s)
Yardena Arazi Drapeau d'Israël Israël 1976 (comme membre de Chocolat Menta Mastik)
Boulevard Drapeau de Finlande Finlande 1987
Dora Drapeau du Portugal Portugal 1986
Hot Eyes Drapeau du Danemark Danemark 1984, 1985
Tommy Körberg Drapeau de Suède Suède 1969
MFÖ Drapeau de Turquie Turquie 1985

Tableau des votes[modifier | modifier le code]

Points attribués
Drapeau de l'Islande Drapeau de la Suède Drapeau de la Finlande Drapeau du Royaume-Uni Drapeau de la Turquie Drapeau de l'Espagne Drapeau des Pays-Bas Drapeau d’Israël Drapeau de la Suisse Drapeau de l'Irlande Drapeau de l'Allemagne Drapeau de l'Autriche Drapeau du Danemark Drapeau de la Grèce Drapeau de la Norvège Drapeau de la Belgique Drapeau du Luxembourg Drapeau de l'Italie Drapeau de la France Drapeau du Portugal Drapeau de la République fédérative socialiste de Yougoslavie Total
Pays Islande   1 4 4 1 2 8 20
Suède 3   2 8 5 8 12 1 3 10 52
Finlande   3 3
Royaume-Uni 1 5 10   12 10 10 5 7 10 10 10 6 5 12 8 12 3 136
Turquie 4 1   5 1 8 8 4 6 37
Espagne 2 5   2 6 8 1 8 2 6 6 8 4 58
Pays-Bas 6 6   7 7 2 6 12 12 5 7 70
Israël 6 6 4 6 3   10 1 5 2 3 10 5 3 10 10 1 85
Suisse 7 12 5 10 10 8 10 4   10 12 10 8 4 1 7 1 12 6 137
Irlande 7 2 3 2 12 6 4   7 6 7 7 5 4 5 2 79
Allemagne 8 5 1 3 5 6   6 4 2 8 48
Autriche   0
Danemark 10 3 4 1 12 6 1 4 4 12   10 7 12 6 92
Grèce 3   7 10
Norvège 5 8 7 12 7 1 8 1 3 5 7   3 4 7 10 88
Belgique   5 5
Luxembourg 4 10 12 7 5 12 12 1 2 2 6 8   2 4 3 90
Italie 8 4 7 8 2 5 3 2   8 5 52
France 2 3 8 2 2 3 3 7 3 5 1 2 10   1 12 64
Portugal 4 1   5
Yougoslavie 12 6 1 8 7 12 2 3 4 12 4 7 6 3   87
Le tableau suit l'ordre de passage des candidats.
  •      Jury

Douze points[modifier | modifier le code]

Nombre Récipiendaire Votant(s)
3 Drapeau du Danemark Danemark Drapeau d'Autriche Autriche, Drapeau de France France, Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Drapeau du Luxembourg Luxembourg Drapeau de Finlande Finlande, Drapeau d'Irlande Irlande, Drapeau de Suisse Suisse
Drapeau de Grande-Bretagne Royaume-Uni Drapeau de Belgique Belgique, Drapeau d'Italie Italie, Drapeau de Turquie Turquie
Drapeau de Suisse Suisse Drapeau d'Allemagne Allemagne, Drapeau du Portugal Portugal, Drapeau de Suède Suède
Drapeau Yougoslavie Drapeau du Danemark Danemark, Drapeau d'Islande Islande, Drapeau d'Israël Israël
2 Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Drapeau de Grèce Grèce, Drapeau du Luxembourg Luxembourg
1 Drapeau de France France Drapeau Yougoslavie
Drapeau d'Irlande Irlande Drapeau d'Espagne Espagne
Drapeau de Norvège Norvège Drapeau de Grande-Bretagne Royaume-Uni
Drapeau de Suède Suède Drapeau de Norvège Norvège

Nombre total de points depuis 1975[modifier | modifier le code]

Place Évolution Pays Point(s)
1re Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 1373
2e Drapeau de l'Irlande Irlande 1279
3e Drapeau de l'Allemagne Allemagne 1157
4e en augmentation +1 Drapeau de la Suisse Suisse 1086
5e en diminution -1 Drapeau de la France France 1063
6e Drapeau d’Israël Israël 998
7e Drapeau de la Suède Suède 826
8e en augmentation +2 Drapeau du Luxembourg Luxembourg 794
9e Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 776
10e en diminution -2 Drapeau de la Belgique Belgique 761
11e Drapeau de l'Italie Italie 727
12e Drapeau de l'Espagne Espagne 686
13e Drapeau du Danemark Danemark 570
14e Drapeau de la Norvège Norvège 550
15e en augmentation +3 Drapeau de la République fédérative socialiste de Yougoslavie Yougoslavie 467
16e en diminution -1 Drapeau de la Grèce Grèce 453
17e en diminution -1 Drapeau de la Finlande Finlande 443
18e en diminution -1 Drapeau de l'Autriche Autriche 389
19e Drapeau du Portugal Portugal 368
20e Drapeau de Monaco Monaco 320
21e Drapeau de Chypre Chypre 310
22e Drapeau de la Turquie Turquie 220
23e Drapeau de l'Islande Islande 67
24e Drapeau de Malte Malte 32
25e Drapeau du Maroc Maroc 7

Télédiffuseurs[modifier | modifier le code]

Pays Télédiffuseur(s) Commentateur(s) Porte-parole
Drapeau d'Allemagne Allemagne Erstes Deutsches Fernsehen Nicole & Claus-Erich Boetzkes Lotti Ohnesorge
Deutschlandfunk Peter Urban
Drapeau d'Autriche Autriche FS1 Ernst Grissemann Tilia Herold
Hitradio Ö3 Hans Leitinger
Drapeau de Belgique Belgique RTBF1 Pierre Collard-Bovy Jacques Olivier
RTBF La Première Patrick Duhamel & Stéphane Dupont
BRT TV1 Luc Appermont
BRT Radio 2 Julien Put & Herwig Haes
Drapeau du Danemark Danemark DR TV Jørgen de Mylius Bent Henius
DR P3 Poul Birch Eriksen
Drapeau d'Espagne Espagne TVE2 Beatriz Pécker Matilde Jarrín
Drapeau de Finlande Finlande YLE TV1 Erkki Pohjanheimo Solveig Herlin
Drapeau de France France Antenne 2 Lionel Cassan Catherine Ceylac
France Inter Julien Lepers
Drapeau de Grèce Grèce ET1 Dafni Bokota Fotini Giannoulatou
Drapeau d'Irlande Irlande RTÉ1 Mike Murphy John Skehan
RTÉ Radio 1 Lary Gogan
Drapeau d'Israël Israël Télévision Israélienne pas de commentateur Yitzhak Shim'oni
Reshet Gimel Yigal Ravid
Drapeau d'Islande Islande Sjónvarpið Hermann Gunnarsson Guðrún Skúladóttir
Drapeau d'Italie Italie Rai Tre Rosanna Vaudetti Mariolina Cannuli
Rai Radio 2 Antonio De Robertis
Drapeau du Luxembourg Luxembourg RTL Télévision Valérie Sarn Jean-Luc Bertrand
RTL Radio André Torrent
Drapeau de Norvège Norvège NRK John Andreassen Andreas Diesen
NRK P1 Leif Erik Forberg
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Nederland 3 Willem van Beusekom Joop van Os
Radio 3 Ben Cramer
Drapeau du Portugal Portugal RTP1 Margarida Andrade Ana Zanatti
Drapeau de Grande-Bretagne Royaume-Uni BBC1 Terry Wogan Colin Berry
BBC Radio 2 Ken Bruce
Drapeau de Suède Suède SVT TV1 Bengt Grafström Maud Uppling
SR P3 Kalle Oldby
Drapeau de Suisse Suisse SSR Serge Moisson Michel Stocker
DRS Bernard Thurnheer
TSI Ezio Guidi
Drapeau de Turquie Turquie TRT Bülend Özveren Canan Kumbasar
TRT Radyo 3 Şebnem Savaşçı
Drapeau Yougoslavie TVB 1 Mladen Popović Miša Molk
TVZ 2 Oliver Mlakar
TVL 1 Slobodan Kaloper

Carte[modifier | modifier le code]

  •      Pays participants
  •      Pays ne participant pas cette année

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d KENNEDY O’CONNOR John, The Eurovision Song Contest. 50 Years. The Official History, Londres, Carlton Books Limited, 2005, p.112.
  2. a et b FEDDERSEN Jan & LYTTLE Ivor, Congratulations. 50 Years of The Eurovision Song Contest. The Official DVD. 1981-2005, Copenhague, CMC Entertainement, 2005, p.12.
  3. http://www.diggiloo.net/?1988cy00
  4. a, b, c, d, e, f et g http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=304#About%20the%20show
  5. a et b KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.113.
  6. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.115.
  7. http://www.diggiloo.net/?info.1988ch
  8. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.114.
  9. http://www.eurovision.tv/page/news?id=29243&_t=23_years_ago_today_-_celine_dion_wins_for_switzerland
  10. a et b http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=304#Scoreboard
  11. http://www.eurovision.tv/page/history/congratulations-show